Image

Communication de l'obésité et du diabète sucré

Le diabète sucré de type II et l'obésité sont deux processus pathologiques interdépendants. Chez la plupart des patients atteints de diabète et ayant un poids élevé, il existe une violation de la résistance aux glucides. Inversement, la plupart des patients diabétiques sont obèses. Considérons les principaux aspects de la relation entre le diabète et l'obésité.

Le rôle de l'hérédité

Des études montrent que l'obésité et le diabète sucré de type II ont des causes héréditaires. Cela est dû au fait que ces personnes ont hérité de leurs parents des gènes qui contribuent à l’accumulation de graisse.

Le corps des personnes sujettes à l'obésité stocke de grandes quantités de glucides à un moment où elles sont abondantes. Ainsi, la quantité de glucose dans le sang augmente également. C'est pourquoi le diabète de type II et l'obésité sont interdépendants.

De plus, plus le degré d'obésité est élevé, plus la résistance des cellules du corps à l'insuline est élevée. Ainsi, le pancréas le produit encore plus. Une grande quantité d'insuline entraîne le fait que le corps accumule encore plus de graisse.

De plus, les gènes indésirables provoquent également une déficience de l'hormone sérotonine dans le sang. Cet état conduit à un sentiment chronique de dépression, d'angoisse et de faim. Seule l'utilisation de glucides soulage temporairement cette condition. La sensibilité à l'insuline diminue, ce qui augmente encore le risque de développer un diabète de type 2.

Facteurs d'obésité dans le diabète sucré

En plus de la génétique défavorable, dans la formation de l'obésité, de tels facteurs sont à blâmer:

  • mode de vie sédentaire;
  • régime incorrect;
  • consommation de grandes quantités de sucre (y compris les boissons sucrées);
  • violation de la glande thyroïde;
  • habitudes alimentaires irrégulières;
  • manque chronique de sommeil;
  • une tendance au stress et à un comportement instable pendant toute situation stressante;
  • prendre des médicaments psychotropes.

Quels sont les types de maladie

Il y a souvent une obésité alimentaire. Dans ce cas, le contenu calorique de l'alimentation quotidienne est beaucoup plus élevé que la dépense énergétique de l'organisme. Un tel régime est particulièrement dangereux pour toutes les catégories de patients. Ils sont les plus vulnérables aux personnes d'âge moyen et aux personnes âgées. Le poids corporel augmente progressivement et la graisse est distribuée de manière assez uniforme dans tout le corps. La glande thyroïde et les glandes surrénales ne souffrent pas en même temps.

Avec la pathologie de l'hypothalamus, l'obésité dite hypothalamique se développe. Poids en croissant rapidement. Le patient note que la majeure partie de la graisse se dépose dans l'abdomen et les cuisses. Inquiet de transpiration perturbée, peau sèche, maux de tête, souvent - un trouble du sommeil. Le traitement de cette condition est particulièrement difficile.

Les pharmacies veulent à nouveau profiter des diabétiques. Il existe une drogue européenne moderne et sensée, mais elle reste discrète. Ceci

Avec le diabète de type 2, l'obésité survient souvent aux deuxième, troisième et quatrième degrés. Il est compliqué par de tels phénomènes pathologiques;

  • changements cardiovasculaires;
  • maladies pulmonaires;
  • troubles digestifs;
  • le développement du "coeur pulmonaire" dû à la position haute du diaphragme;
  • propension accrue à la constipation;
  • symptômes de la pancréatite chronique;
  • symptômes de lésions hépatiques (en particulier, dégénérescence graisseuse);
  • douleur dans la région lombaire;
  • arthrose (le plus souvent les genoux sont affectés);
  • chez les femmes - une violation de la régularité de la menstruation, souvent - aménorrhée;
  • chez les hommes - une violation de la puissance;
  • complication de l'hypertension essentielle.

Caractéristiques du diabète et de l'obésité chez les enfants

Chez l'enfant, l'obésité résulte principalement de troubles héréditaires dans le contexte de pathologies métaboliques. Cependant, une augmentation du poids corporel peut être acquise et apparaître sur le fond d'une nutrition irrationnelle, d'une activité motrice inadéquate et également d'une consommation accrue de sucre.

Le plus souvent, une augmentation du poids corporel est enregistrée chez les enfants qui n'ont pas encore atteint l'année, ainsi que pendant la période de la puberté. Les enfants de moins d'un an tombent malades à cause de la suralimentation ou de la suralimentation. Et l'obésité dans la période pubertaire est associée à une activité altérée de l'hypothalamus.

Notez que l'apparition de stries chez les enfants (plusieurs bandes de vergetures sur la peau des hanches, de la poitrine, des fesses, des épaules) indique une tendance à l'obésité et au diabète de type II. Ces enfants reçoivent une correction nutritionnelle.

Pourquoi les glucides sont dangereux?

Avec le diabète de type 2, les personnes ne peuvent pas vivre de façon permanente avec des taux de glycémie élevés. Cependant, un régime avec une simple diminution du nombre de kilocalories pour ces patients n'a pas de sens. Après tout, l'obésité et le diabète sont combinés, car les gens abusent des aliments riches en glucides au fil des ans.

En cas de suralimentation constante en glucides, la dépendance à ces derniers se forme. Cela signifie qu'il est difficile pour ces personnes de suivre un régime pauvre en sucre. Ils seront irrésistiblement attirés par le bonbon. Il y a une sorte de cercle vicieux fermé:

  • envies de sucreries;
  • Trop manger;
  • augmentation de la glycémie;
  • un saut d'insuline;
  • traitement des glucides en dépôts graisseux avec la participation de l'insuline;
  • une baisse du glucose dans le sang (hypoglycémie);
  • En raison de la nécessité de glucides, il y a encore une envie de sucreries.

En outre, l’abus constant de sucre conduit à la dégradation des cellules bêta du pancréas. À un moment donné, ils risquent de ne pas produire la bonne quantité d'insuline. Cela conduit au fait que le diabète chez un tel patient devient déjà insulino-dépendant.

Rôle des microéléments dans le traitement de l'obésité

Des études cliniques montrent qu’un manque impérieux de glucides se développe à la suite d’une carence en chrome. Par conséquent, les médecins recommandent à leurs patients un traitement par la prise de chrome picolinate.

Ceci est un traitement efficace et accessible pour chaque personne, ce qui aide à surmonter une forte envie de glucides. En prenant régulièrement du picolinate de chrome, vous pouvez facilement éviter les produits riches en glucides. Prenez ce médicament devrait être au moins 3-4 semaines.

Traitement du diabète de type II

Pour le traitement de l'obésité chez les diabétiques, la meilleure option est un régime pauvre en glucides. Il est capable de changer fondamentalement la vie des personnes souffrant de diabète et d'obésité. Un tel régime est le traitement optimal pour le diabète. Aucun autre régime n'est capable d'atteindre l'objectif - une baisse de la glycémie.

Le régime glucidique dit équilibré est un traitement inefficace pour le diabète sucré. Il est incapable de réduire rapidement le niveau de sucre. De plus, il reste stable à un niveau élevé. L'homme continue à consommer de grandes quantités de sucre, et de ce fait encore plus pleinement.

Un régime pauvre en glucides est un moyen efficace de corriger le taux de sucre. Pour pouvoir contrôler sa quantité, il est nécessaire de mesurer constamment cet indicateur avec un glucomètre. Donc, vous pouvez savoir quel type de nourriture vous apporte bien et quel mal. Après tout, le diabète n'aime pas la nourriture interdite. Le traitement de la maladie sera alors beaucoup plus efficace.

Le traitement avec un régime alimentaire permet de tels aliments:

Le diabète est souvent appelé «tueur silencieux». Après tout, environ 25% des patients ne soupçonnent pas l'apparition d'une pathologie grave. Mais le diabète n'est plus une phrase! Le chef diabétologue Alexander Korotkevich a expliqué comment traiter le diabète une fois pour toutes. En savoir plus

  • viande;
  • un oiseau;
  • les oeufs;
  • tous les plats de poisson;
  • tous les fruits de mer
  • tous les légumes verts (chou, légumes verts, courgettes, aubergines, concombres, haricots verts, etc.);
  • jus de tomates, champignons et poivrons rouges;
  • fromage;
  • des noix (juste un peu).

La nourriture doit être bien mâchée. Ainsi, vous pouvez contrôler la quantité consommée et éviter un saut de sucre.

Ainsi, le traitement de l'obésité et du diabète implique avant tout une alimentation pauvre en glucides.

À quelle vitesse la glycémie peut-elle être réduite chez les diabétiques?

Les statistiques de l'incidence du diabète deviennent plus tristes chaque année! La Russian Diabetes Association déclare que chaque dixième résident de notre pays souffre de diabète. Mais la vérité cruelle réside dans le fait que ce n'est pas la maladie elle-même qui fait peur, mais ses complications et le mode de vie auquel elle conduit.

Apprenez à vous débarrasser du diabète et améliorez toujours votre condition. En savoir plus

L'obésité chez les diabétiques: nutrition, alimentation, traitement

Grâce à l'hormone insuline, les graisses s'accumulent dans le corps et en même temps, cette hormone empêche la séparation des graisses. S'il y a excès de poids et obésité, même en l'absence de diabète, il existe une pathologie qui contribue à augmenter la teneur en insuline dans le sang.

Vous pouvez perdre du poids si vous réduisez la quantité d'insuline à un niveau normal.

Avec le diagnostic du diabète, plus vous pouvez trouver le lien entre la maladie et un ensemble de poids excessif.

Comment introduire l'insuline dans la norme

Un régime avec une teneur réduite en glucides dans les aliments aidera à amener la quantité d'insuline dans le sang à un état normal sans médicaments.

Un tel régime augmentera la dégradation des graisses et vous pourrez rapidement perdre du poids sans appliquer beaucoup de force et sans mourir de faim, ce qui est important dans le cas du diabète.

Pour quelle raison est-il difficile de se débarrasser d'un excès de poids, d'adhérer à un régime hypocalorique ou pauvre en graisses? Ce régime est saturé en glucides, ce qui maintient le niveau d'insuline dans le sang à un niveau élevé.

Beaucoup pensent que l'obésité et l'apparition d'un excès de poids sont un manque de volonté, ce qui ne vous permet pas d'exercer un contrôle sur votre alimentation. Mais ce n'est pas le cas. Note:

  • L'obésité et le diabète de type 2 sont liés, vous pouvez faire un parallèle avec la prédisposition génétique.
  • Plus l'excès de poids est important, plus l'échange biologique perturbé dans le corps est prononcé, ce qui entraîne une violation. la production d'insuline insuline, puis le niveau sanguin de l'hormone augmente, et dans l'abdomen accumule un excès de graisse.
  • C’est un cercle vicieux qui conduit au développement du diabète de type 2.

Obésité et diabète de type 2

60% des habitants des pays développés sont obèses, et ce chiffre est en augmentation. Certains pensent que la raison réside dans le fait de se débarrasser de beaucoup de gens qui ont l'habitude de fumer, ce qui conduit immédiatement à un ensemble de kilos en trop.

Cependant, plus proche de la vérité, l’humanité consomme trop d’hydrates de carbone. Mais plus important encore, avec l'obésité, le risque de diabète de type 2 augmente.

Effets des gènes qui favorisent l'obésité

Essayons de comprendre comment les gènes contribuent au développement d'une prédisposition à l'accumulation de graisse dans le diabète sucré de type 2.

Il y a une telle substance, une hormone appelée sérotonine, qui réduit la sensation d'anxiété, détend. La concentration de sérotonine dans le corps humain augmente en raison de l'utilisation de glucides, particulièrement rapidement digestibles, tels que le pain.

Il est possible que, avec une tendance à l'accumulation de graisse, une personne au niveau génétique présente un manque de sérotonine ou une faible sensibilité des cellules cérébrales à son effet. Dans ce cas, une personne se sent

  1. la faim,
  2. anxiété,
  3. il est de mauvaise humeur.

L'utilisation de glucides pendant un certain temps apporte un soulagement. Dans ce cas, il y a une habitude de manger lorsque des difficultés surviennent. Cela affecte négativement la silhouette et la santé, en d'autres termes, le manque de sérotonine peut provoquer l'obésité dans le diabète sucré.

Conséquences de la consommation excessive de glucides

Une consommation excessive de glucides provoque un excès d'insuline dans le pancréas, et c'est le début du processus d'obésité, avec le diabète sucré. Sous l'influence de l'hormone, le sucre dans le sang est converti en tissu adipeux.

En raison de l'accumulation de graisse, la sensibilité des tissus à l'insuline diminue. C'est un cercle vicieux qui provoque l'apparition d'une maladie telle que le diabète de type 2.

La question se pose: comment une méthode artificielle peut-elle augmenter l'indice de sérotonine dans les cellules cérébrales, en particulier dans le cas du diabète sucré? À l'aide d'antidépresseurs, cela peut ralentir la désintégration naturelle de la sérotonine, ce qui augmente sa concentration.

Cependant, cette méthode a des effets secondaires. Il existe un autre moyen - la réception de fonds qui favorisent la formation de sérotonine.

Un régime avec une teneur réduite en glucides - un régime protéiné - augmente la formation de sérotonine. En outre, un agent supplémentaire peut être l'utilisation du 5-hydroxytryptophane ou du tryptophane. Il sera correct de corréler votre alimentation avec ce que c'était comme un régime alimentaire pour l'indice glycémique.

Avec l'utilisation de ces médicaments a révélé que le 5-hydroxytryptophane est plus efficace. Dans les pays occidentaux, un médicament peut être acheté dans une pharmacie sans ordonnance. Ce médicament est connu comme un traitement contre la dépression et la lutte contre l'appétit excessif.

De nombreuses études ont révélé qu'il existe un lien direct entre la prédisposition génétique à l'accumulation de graisse, le développement de l'obésité et le développement du diabète de type 2.

Cependant, la raison n'est pas dans un gène, mais dans plusieurs gènes qui augmentent progressivement la menace pour une personne, l'action de l'un provoque la réaction de l'autre.

La prédisposition héréditaire et génétique n'est pas un verdict et une direction exacte pour l'obésité. Un régime à teneur réduite en glucides en même temps que l'exercice physique aidera à réduire le risque de diabète de type 2 de près de 100%.

Comment se débarrasser de la dépendance aux glucides?

Avec l'obésité ou le diabète de type 2, une personne est obligée de surveiller le niveau de glucose dans le sang.

De nombreux patients ont essayé à plusieurs reprises de perdre du poids grâce à une nutrition hypocalorique, mais en pratique, cette approche n'est pas toujours efficace et l'état du patient peut même s'aggraver et l'obésité associée au diabète ne disparaît pas.

L'accumulation accrue de graisses et le diabète de type 2 se développent, en règle générale, en raison du fait qu'une personne dépend de la nourriture, par conséquent, il consomme trop de glucides sur une longue période.

En fait, cette dépendance est un problème comparable à l’alcoolisme et au tabagisme. L’alcoolique doit être constamment en état d’ivresse et peut parfois tomber dans une "boisson alcoolisée" ivre.

Avec la dépendance alimentaire, une personne mange toujours trop, il peut y avoir des épisodes de consommation excessive.

Lorsqu'un patient est dépendant des glucides, il lui est difficile de suivre un régime pauvre en glucides. Une telle envie d'un apport constant en glucides peut être la conséquence d'un manque de chrome dans le corps.

Est-il possible de se débarrasser de la dépendance alimentaire?

Vous pouvez apprendre à manger un peu, à ne pas consommer d'aliments riches en glucides tout en ayant un grand bien-être. Pour faire face à la dépendance aux glucides, des médicaments sont disponibles sous forme de comprimés, de capsules et d’injections.

Le médicament "picolinate de chrome" est un médicament peu coûteux et efficace, son effet peut être observé après 3-4 semaines après son utilisation, alors que simultanément il est nécessaire de suivre une alimentation faible en glucides, dans un tel complexe, vous pouvez obtenir de bons résultats.

Le médicament est libéré sous forme de comprimés ou de capsules, qui sont également efficaces. Si, après avoir reçu ce remède, l'effet ne se produit pas, le complexe peut être une méthode d'auto-hypnose, ainsi que des injections de Baeta ou de Victoria.

Pour le traitement de la dépendance aux glucides, beaucoup d'efforts et de temps sont nécessaires. Il est extrêmement important de comprendre que, sans un respect strict des règles de la nutrition et sans contrôler le taux de glucose, il sera difficile de mettre fin à un excès de poids dans le diabète.

Le besoin obsessionnel de consommer des aliments glucidiques requiert la même attention accrue que la passion pour l'alcool ou les drogues, comme nous l'avons déjà mentionné plus haut.

Les statistiques sont inexorables et indiquent qu’en raison de la consommation excessive de produits contenant des glucides, plus de personnes meurent chaque année que de toxicomanie.

En tout état de cause, vous devez savoir non seulement comment réduire rapidement votre glycémie, mais aussi comment la ramener à la normale et en faire non seulement des médicaments, mais aussi un régime.

En conclusion, on peut dire que l'obésité et le diabète de type 2 nécessitent une approche intégrée, non seulement sous la forme d'un traitement, de l'utilisation de régimes et d'exercices physiques, mais également sous la forme d'une aide psychologique.

L'obésité est l'une des causes du diabète.

Dès le 5ème siècle avant JC, Hippocrate conclut que les personnes obèses meurent beaucoup plus souvent que les personnes minces. Les idéaux de beauté ont changé d'ère en ère - pendant plusieurs siècles, la catégorie de l'idéal de la beauté a été construite par des personnes ayant un poids corporel accru, reconnu par la société comme un symbole de santé et de prospérité.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, la prise de poids incontrôlée est à l'origine du diabète dans 44% des cas, de la maladie coronarienne dans 23% des cas et de 7% à 41% des cas de certains types de cancer.

Alors, qu'est-ce que l'obésité? Ce sont des dépôts de graisse anormaux ou excessifs qui peuvent nuire à la santé.

De plus, c'est déjà un problème social.

Avec le développement des progrès scientifiques et technologiques et de l'urbanisation, les gens ont commencé à ressentir un stress psycho-émotionnel énorme au travail, à la maison et dans la société. Le principal facteur contribuant à l'obésité peut être attribué à:

- Mode tendu de la vie professionnelle. Les gens passent plus de temps au travail, la forte concurrence, la nécessité de travailler sur plusieurs emplois, tout cela affecte la santé de notre société.

- Changement de comportement alimentaire Dans le monde d’aujourd’hui, les gens donnent la priorité à ce que l’on appelle le «fast food», contenant beaucoup de matières grasses et de sucre, et donc un aliment riche en calories.

- Un mode de vie sédentaire. Comme on dit: "Une voiture n’est pas un luxe mais un moyen de transport". Mais ce n’est que plus souvent que les gens préfèrent se rendre au magasin au coin de la rue plutôt que de marcher. Soit ils restent chez eux à l'ordinateur une fois de plus que font de l'exercice ou se promènent dans le parc.

Tout cela conduit au développement d'un excès de poids. La raison en est que l'humanité cesse de s'occuper d'elle-même, préférant rester à la maison sur le canapé avec une télévision avec un "fast food" à la main.

Notre sujet actuel est de savoir comment vos dépôts de graisse mènent au développement du diabète de type 2.

Fonctions du tissu adipeux dans notre corps.

Le tissu adipeux est réparti dans tout le corps. Chez les hommes, le tissu adipeux est distribué de manière plus uniforme et représente 15 à 20% du poids corporel, la structure du tissu adipeux étant plus dense. Chez la femme, le tissu adipeux représente 20-25% du poids corporel, la couche de graisse sous-cutanée est plus épaisse et les graisses se déposent dans les glandes mammaires, la région pelvienne et la région de la hanche.

Le corps humain adulte, il existe 2 types de tissu adipeux: le tissu adipeux blanc (localisée sous la peau du bas-ventre, les cuisses, les fesses, dans l'épiploon, méso sous le péritoine) et le tissu adipeux brun (avec l'âge, il devient petit, et il est situé dans le cou, les reins, le long du haut du dos, sur les épaules. Malgré la similitude du titre, ils ont une structure différente et remplissent des fonctions différentes.

Le tissu adipeux blanc représente 95% de toutes les réserves de graisse et effectue les tâches suivantes:

- accumule de la graisse et stocke la réserve d'énergie,

- entoure les organes internes, les protégeant des chocs mécaniques,

- accumule des substances liposolubles,

- sécrète dans le sang un certain nombre de substances qui affectent la sensibilité des tissus à l'insuline.

Le tissu adipeux brun dans le corps humain est très petit, mais sa fonction est extrêmement importante, il traite les dépôts de graisse dans le tissu adipeux blanc, le transformant en énergie et fournissant ainsi les besoins énergétiques du corps.

Comment le diabète se développe-t-il avec l'obésité?

Un rôle majeur dans le développement du diabète joue un tissu adipeux blanc, en particulier celui qui entoure nos organes de tissu adipeux -vistseralnaya. Contrairement au tissu adipeux d'une autre localisation, il est bien sanguin et riche en terminaisons nerveuses. Si une personne a trop de poids, nos organes internes souffrent également d'une accumulation de graisse. Blanc tissu adipeux a beaucoup de bêta - récepteurs adrénergiques (ayant une sensibilité accrue aux -kateholaminam hormones surrénale) et des récepteurs pour les hormones sexuelles, et en même temps a très peu alpha - récepteurs adrénergiques (ils sont sensibles à l'action de l'insuline).

Le blanc résultant (viscérale) tissu adipeux a une sensibilité accrue à l'action de plusieurs hormones qui clivent les graisses en leurs acides gras constitutifs, et une faible sensibilité à l'insuline, ce qui évite leur dégradation. Les personnes ayant plus de poids a augmenté le niveau de plusieurs hormones: cortisol, testostérone chez les femmes, l'insuline et de la norépinéphrine, et chez les hommes, le taux de testostérone sont faibles.

Tout cela peut entraîner une diminution de la sensibilité des organes et des tissus à l'insuline, une augmentation de son taux dans le sang et des modifications du métabolisme.

L'insuline inhibe le clivage des cellules adipeuses (adipocytes) dans leurs constituants et inhibe par conséquent la libération d'un grand nombre d'acides gras libres et de glycérine dans le sang et transforme le glucose, qui est alimenté en nourriture. Les personnes ayant un poids corporel normal ont un équilibre entre le travail de l'insuline et les hormones qui décomposent les graisses en acides gras. À leur tour, les personnes atteintes d'obésité viscérale ont déjà augmenté le taux d'hormones dans le sang, ce qui dégrade les graisses en formant des acides gras libres. Et la quantité de récepteurs qui se lient à ces hormones dans le tissu adipeux est supérieure à celle des récepteurs à l'insuline.

Ainsi, chez les personnes atteintes d'obésité viscérale, des acides gras libres se forment en grande quantité et l'insuline ne peut pas empêcher cela. Ils tombent principalement dans le foie, empêchant ainsi la liaison de l'insuline aux cellules du foie. En conséquence, les cellules du foie deviennent résistantes à l'action de l'insuline.

À l'avenir, la résistance à l'action de l'insuline dans d'autres organes et tissus augmente. Ainsi, le glucose ne pénètre pas dans les cellules, mais reste dans le sang et, par conséquent, les organes et les tissus ne reçoivent pas l'énergie dont ils ont besoin. Une "faim énergétique" se développe. De plus, les acides gras libres contribuent à augmenter la production de glucose par le foie, ce qui aggrave encore l'hyperglycémie déjà existante. Tout d'abord, le cerveau, la musculature squelettique, le cœur sont affectés.

Tout ce qui précède est un cheminement complexe allant de l'excès de poids au diabète sucré de type 2. De plus, tous les symptômes de la maladie se développent, comme nous l'avons décrit dans les articles précédents.

L'obésité peut causer le diabète sucré

La masse de personnes de nos jours souffre d'un excès de poids. Environ 1,7 milliard de personnes ont un diagnostic d'obésité.

En Russie, environ 30% de la population active a un poids excessif, tandis que 25% souffrent d'obésité.

La présence d'un excès de poids est directement liée au risque de diabète.

Ainsi, l'obésité de 1 degré augmente le risque d'apparition d'un diabète deux fois, 2 degrés - 5 fois, 3 degrés - plus que 10 fois.

Chez les personnes en bonne santé, obèses, souvent dans le sang, il y a une concentration accrue d'insuline. Ce processus est associé à une résistance à l'insuline, c'est-à-dire une sensibilité réduite des cellules aux effets de l'insuline. Perdre du poids dans cette situation est possible seulement avec la normalisation des niveaux d'insuline.

Plus un tissu adipeux est excédentaire chez une personne, plus la résistance à l'insuline est élevée., et plus on en trouve dans le sang de l'insuline, plus l'obésité devient importante. Il existe un cercle vicieux à l'origine du diabète de type 2.

Apporter la concentration d'insuline dans la norme aide à:

  • Respect des régimes à faible teneur en glucides.
  • Éducation physique
  • Thérapie avec des médicaments spéciaux (ils ne peuvent être pris que par un médecin).

Pourquoi dois-je perdre du poids avec le diabète?

Une personne souffrant d'obésité et de diabète de type 2 doit se fixer comme objectif de perdre des kilos en trop.

Les efforts doivent être orientés vers la stabilisation du niveau de sucre, mais perdre du poids est également très important. Cela est dû au fait que la perte de poids augmente la sensibilité des cellules à l'insuline et, par conséquent, réduit la résistance à l'insuline.

La diminution progressive du poids aide à réduire le fardeau du pancréas, ce qui vous permet de garder une partie de ses cellules bêta en vie. Plus ces cellules peuvent fonctionner correctement, plus il est facile de contrôler le diabète.

Les personnes atteintes de diabète de type 2 peuvent récemment perdre du poids en maintenant une concentration de sucre dans le sang normale et elles n'auront pas besoin d'injections d'insuline.

Nutrition et alimentation

En décidant de faire un régime, une personne doit d'abord consulter un diététicien et endocrinologue, puisque le corps du patient souffrant de diabète nécessitent un traitement spécial en matière de perte de poids par l'alimentation.

La nourriture est la seule façon d’abaisser le taux d’insuline dans le sang, ce qui limite la quantité de glucides dans l’alimentation. Le processus de désintégration du tissu adipeux se déroulera sans heurts et le patient se débarrassera de son excès de poids sans déployer d'efforts particuliers et sans ressentir une sensation de faim continue.

Qu'est-ce qui cause des difficultés dans le traitement de l'obésité avec un régime pauvre en graisses ou en calories? Elles sont dues au fait que ce régime contient une quantité suffisante de glucides, ce qui conduit à la préservation d’un taux élevé d’insuline.

Un régime pauvre en glucides pour le diabète et l'obésité est un excellent moyen de perdre du poids.

Pour une personne diabétique, les plus dangereux sont les produits qui ont facilement des glucides digestibles: tous les produits sucrés et la farine, et en plus, certaines variétés de riz, les carottes, les pommes de terre, betteraves, et le vin (environ méfaits de l'alcool aux diabétiques lire ici).

En observant un régime, un diabétique ne devrait pas avoir faim - il devrait prendre au moins 3 repas de base et 2 collations.

Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter des cours d'exercice et des pilules spéciales au régime alimentaire, ce qui augmente la sensibilité des cellules à l'insuline à l'action de l'insuline.

Préparations pour perdre du poids

Le plus populaire est le médicament "Siofor", l'ingrédient actif principal est la metformine.

Les médicaments de ce type ont pour but d'augmenter la sensibilité des cellules à l'insuline, ce qui permet de réduire dans le sang la quantité nécessaire pour maintenir un taux de sucre normal.

La prise de ces médicaments aide à arrêter l'accumulation de graisse et à faciliter le processus de perte de poids.

Éducation physique

L'exercice physique conduit à une augmentation de l'activité musculaire, ce qui implique l'augmentation de la sensibilité du corps à l'insuline, l'allégement de transport du glucose dans les cellules, ainsi que la réduction de la nécessité d'insuline pour maintenir un niveau normal de sucre dans le sang.

La quantité d'insuline, d'obésité et de diabète est directement liée - avec une diminution des taux d'insuline, le processus de perte de poids est facilité et le risque de développer un diabète est réduit.

C'est avec cela qu'une bonne perte de masse grasse est associée aux personnes engagées dans la culture physique et non à la combustion de calories pendant l'exercice.

Rappelez-vous que la réduction du poids corporel doit être lisse et ne pas dépasser 5 kg par mois. Une perte de poids importante est un processus dangereux, en particulier chez les diabétiques.

Pour une personne qui n'a pas pratiqué de sport auparavant et qui fait de l'embonpoint, au début, il y aura suffisamment de petites charges, par exemple 10 à 15 minutes de marche à un rythme rapide. Plus tard, il vaut la peine d’apporter 30 à 40 minutes et de vous engager 3 à 4 fois par semaine. De plus, vous pouvez nager ou faire du vélo. Exemples d'exercices physiques pour diabétiques, voir ici.

Avant le début des cours, une consultation de médecin est nécessaire.

Traitement chirurgical

La manière la plus récente et la plus radicale de se débarrasser du surpoids dans le diabète est une opération chirurgicale. Les diabétiques, parfois seulement, peuvent faire face au problème de la suralimentation, perdre une partie de l'excès de poids et améliorer le contrôle de la glycémie.

Étant donné qu'il existe une variété de méthodes d'intervention chirurgicale visant à contrôler la suralimentation et à traiter l'obésité, le patient doit consulter un médecin pour obtenir des informations détaillées.

Il ne faut pas oublier que pour lutter efficacement contre le diabète, le patient doit se débarrasser de son excès de poids. L'accomplissement de tous les rendez-vous d'un médecin ralentira le développement de la maladie et réduira le risque de développer l'une de ses complications.

L'obésité dans le diabète de type 2: comment dangereux et comment perdre du poids

Perdre du poids est l’une des premières recommandations qu’un patient reçoit après avoir trouvé 2 types de diabète. L'obésité et le diabète sont deux aspects d'une même pathologie. Il est établi que dans les pays où le niveau de vie est plus élevé, le pourcentage de personnes à la fois complètes et diabétiques augmente simultanément. Le dernier rapport de l'OMS sur ce sujet dit: "Avec le développement du bien-être, les personnes pauvres deviennent malades".

Dans les pays développés, l'incidence du diabète chez les personnes fortunées est au contraire en baisse. Cela est dû à la mode pour un corps mince, l'exercice, la nourriture naturelle. Restructurer votre style de vie n'est pas facile, au début vous devrez vous battre avec votre propre organisme, en essayant de sortir du cercle vicieux. Ces efforts seront généreusement récompensés: lorsque le poids normal est atteint, que le risque de diabète diminue parfois et que la maladie déjà existante est beaucoup plus facile, il est parfois possible de compenser les deux types de diabète en modifiant les habitudes alimentaires et l’éducation physique.

Comment le diabète et l'obésité sont-ils associés?

La graisse est présente dans le corps de quiconque, même la personne la plus mince. Le tissu adipeux, situé sous la peau, aide à réguler la température corporelle et remplit la fonction de protection mécanique. Fat - c'est la réserve de notre corps, avec un manque de nourriture dû à eux, nous obtenons de l'énergie pour la vie. Fat - un organe endocrinien important, il produit des œstrogènes et de la leptine.

Pour une performance normale de ces fonctions, il suffit que les graisses représentent jusqu'à 20% du poids corporel chez les hommes et jusqu'à 25% chez les femmes. Tout ce qui précède est déjà un excès, affectant négativement notre santé.

Comment savez-vous s'il y a un excès de graisse dans le corps? Vous pouvez vous faire tester dans un centre de fitness ou un nutritionniste. Une version plus simple consiste à calculer l'indice de masse corporelle. Son résultat reflète fidèlement la réalité de toutes les personnes, sauf la formation active des athlètes.

Pour connaître l’IMC, vous devez diviser votre poids en une croissance au carré. Par exemple, avec une augmentation de 1,6 m et un poids de 63 kg, IMC = 63 / 1,6 x 1,6 = 24,6.

Le tissu adipeux chez les hommes en bonne santé est réparti uniformément, chez les femmes, les dépôts prédominent dans la poitrine, sur les hanches et les fesses. Avec l'obésité, les stocks principaux sont souvent situés dans l'abdomen, sous la forme de graisse dite viscérale. Il libère facilement les acides gras dans la circulation sanguine et a une faible sensibilité à l'insuline, de sorte que l'obésité de type viscéral est considérée comme la plus dangereuse.

Une alimentation excessive en glucides est la principale cause de l'obésité, de la résistance à l'insuline et, à l'avenir, du diabète sucré.

Qu'est-ce qui se passe dans le corps avec l'excès de nourriture:

  1. Toutes les calories qui n'ont pas été dépensées pour des fonctions vitales sont stockées dans les graisses.
  2. Avec un excès de tissu adipeux, la teneur en lipides dans le sang augmente, ce qui signifie un risque de maladie vasculaire. Pour éviter cela, l'insuline commence à être synthétisée en quantité accrue dans le corps, une de ses fonctions étant de contrôler la division des graisses.
  3. Un excès de glucides entraîne une augmentation de la glycémie. Il doit être retiré de la circulation sanguine en peu de temps et la production d'insuline renforcée aide à nouveau. Les principaux consommateurs de glucose sont les muscles. Avec un mode de vie sédentaire, leurs besoins en énergie sont bien inférieurs à ceux de la nourriture. Par conséquent, les cellules du corps refusent de prendre du glucose, ignorant l'insuline. Cette condition est appelée résistance à l'insuline. Plus le taux de sucre et d'insuline dans le sang est élevé, plus la résistance des cellules est forte.
  4. Simultanément, l'obésité d'une personne augmente, le fond hormonal est brisé, des problèmes de vaisseaux sanguins apparaissent. Le complexe de ces troubles est appelé syndrome métabolique.
  5. En fin de compte, la résistance à l'insuline mène à une situation paradoxale - le sang contient constamment un taux de sucre élevé et les tissus meurent de faim. A ce moment, vous pouvez déjà dire que la personne a développé un diabète de type 2.

Que l'excès de poids chez les diabétiques est dangereux

Le mal de poids excessif dans le diabète sucré:

  • la teneur constamment accrue en cholestérol dans le sang, ce qui entraîne des modifications athéroscléreuses dans les vaisseaux sanguins;
  • avec un rétrécissement des vaisseaux sanguins, le cœur est obligé de travailler sous une charge constante, ce qui entraîne une crise cardiaque et d'autres troubles;
  • une mauvaise perméabilité des vaisseaux sanguins aggrave toutes les complications chroniques du diabète: le risque de décollement de la rétine, d'insuffisance rénale, de gangrène dans le pied diabétique augmente;
  • l'obésité est 3 fois plus élevée que le risque d'hypertension;
  • Le poids accru crée une pression insupportable sur les articulations et la colonne vertébrale. Les personnes atteintes d'obésité font souvent face à une douleur constante au niveau des genoux et de l'ostéochondrose;
  • l'excès de poids chez la femme en 3 fois augmente le risque de cancer du sein;
  • Chez les hommes, la production de testostérone diminue, de sorte que la fonction sexuelle est affaiblie, le corps se forme selon le type féminin: hanches larges, épaules étroites;
  • L'obésité est nocive pour la vésicule biliaire: ses capacités motrices sont perturbées, l'inflammation et la maladie biliaire sont fréquentes;
  • l'espérance de vie diminue, la combinaison du diabète de type 2 avec l'obésité augmente le risque d'une issue fatale d'un facteur de 1,5.

Comment perdre du poids avec le diabète sucré

Il est nécessaire de lutter contre l'obésité pour tous, indépendamment de leur diabète. La perte de poids vous permet de mieux contrôler le type de maladie 2. De plus, le diabète sucré est bien évité: avec une décharge rapide du poids corporel, il est possible de prévenir et même d'inverser les perturbations métaboliques initiales.

Bien que la recherche de méthodes médicales pour le traitement de l'obésité soit constamment en cours, elles ne peuvent aujourd'hui que soutenir un peu le patient dans la lutte contre l'obésité. Le rôle principal dans le traitement est toujours joué par l'alimentation et le sport.

Régime alimentaire

Comment briser la chaîne "graisse - plus d'insuline - plus de graisse - encore plus d'insuline"? Le seul moyen de le faire avec le diabète et le syndrome métabolique est un régime pauvre en glucides.

Règles nutritionnelles:

  1. Les aliments à IG élevé (glucides rapides) sont totalement exclus et les aliments à forte teneur en glucides lents sont fortement réduits. La base de l'alimentation pour les diabétiques atteints d'obésité est les aliments protéiques et les légumes avec un excès de fibres.
  2. Dans le même temps, la teneur en calories totale des aliments diminue. Le déficit quotidien devrait être d'environ 500, maximum 1000 kcal. Dans ces conditions, une perte de poids de 2 à 4 kg par mois est atteinte. Ne pense pas que cela ne suffit pas. Même à ce rythme, après 2 mois, le taux de sucre dans le diabète diminuera considérablement. Mais la perte de poids rapide est dangereuse, car le corps ne peut pas s'adapter, il y a une atrophie musculaire, une grave pénurie de vitamines et de minéraux.
  3. Pour réduire le risque de thrombose et améliorer l'élimination des produits de décomposition des graisses, vous devez vous assurer que votre apport en eau est suffisant. Standard pour une personne mince de 1,5 litre de patients atteints d'obésité ne suffit pas. La norme liquide quotidienne (en tenant compte de ce qui est contenu dans les produits) est calculée comme étant de 30 g pour 1 kg de poids.

Activité physique

Pour perdre du poids en cas de diabète, adaptez-vous à des charges de tout type, allant des promenades dans le parc à l’entraînement en force. Dans tous les cas, le besoin de muscle dans le glucose augmente et la résistance à l'insuline diminue. L'insuline dans le sang diminue, ce qui signifie que la graisse commence à se séparer plus rapidement.

Les meilleurs résultats sont donnés par l’entraînement aérobique - course à pied, sports collectifs, aérobic. Avec l'obésité, la plupart d'entre elles sont inaccessibles pour des raisons de santé. Vous pouvez donc commencer par n'importe quelle activité motrice, ce qui complique progressivement et accélère le rythme de l'entraînement.

Les personnes éloignées du sport, après le début des cours, récupèrent et gagnent activement de la masse. Avec la croissance de la masse musculaire et l'augmentation des dépenses quotidiennes en calories, la perte de poids est accélérée.

Soutien aux médicaments

Les médicaments suivants peuvent aider à se débarrasser de l'obésité:

  • Si l'augmentation de poids est causée par un besoin irrésistible de sucreries, la cause peut être une carence en chrome. Faire face à cela aidera à la réception de picolinate de chrome, 200 mcg par jour. Vous ne pouvez pas le boire pendant la grossesse et le diabète, une insuffisance rénale et hépatique sévère.
  • Pour réduire la résistance à l'insuline, les patients atteints d'un deuxième type de diabète et de prédiabète, un endocrinologue peut désigner la metformine.
  • Lors de la perte de poids dans le sang, la teneur en acides gras augmentera temporairement, ce qui se traduit par des thromboses. Pour la liquéfaction du sang, on peut prescrire de l'acide ascorbique ou des préparations avec celui-ci, par exemple Cardiomagnet.
  • Les capsules d'huile de poisson aideront à réduire le cholestérol sanguin.

Dans le cas de l'obésité morbide de grade 3, des méthodes chirurgicales, telles que le shunt ou l'anneau gastrique, peuvent également être utilisées.

Les premières semaines de perte de poids peuvent être difficiles: il y aura une faiblesse, un mal de tête, un désir de cesser de fumer. Dans l'urine, l'acétone peut être détectée. C'est un phénomène commun associé à la dégradation des graisses. Si vous buvez beaucoup d'eau et que vous maintenez que le sucre est normal, l'acidocétose n'est pas menacée par un patient diabétique.

Obésité, diabète et syndrome métabolique

Vous lisez la première partie de l'article scientifique "De l'épidémie d'obésité à l'épidémie de diabète sucré"Tiré du magazine" Panorama médical ", publié en 2004.

L'obésité est l'une des maladies chroniques les plus courantes au monde. Sa fréquence est si grande qu'elle a acquis la nature de l'épidémie non transmissible. Selon l’OMS publiée en 2003, environ 1,7 milliard de personnes sur la planète souffrent d’embonpoint ou d’obésité. Le plus souvent, il se produit aux États-Unis, en Allemagne et au Canada; Il prend la position de leader des Etats-Unis: 34% des adultes sont en surpoids (indice de masse corporelle, IMC - 25-29,9) et 27% - l'obésité (IMC 30?).

Les résultats d'études sélectionnées menées en Russie, suggèrent qu’à l’heure actuelle, pas moins de 30% de la population en âge de travailler de notre pays a un corps en surpoids et 25% d’obésité.

Une augmentation constante de l'incidence de l'obésité est notée pratiquement dans tous les pays du monde. Au cours des 10 dernières années, la fréquence de l'obésité dans le monde a augmenté de 75% en moyenne. Sans aucun doute, une telle croissance rapide est due à l'influence du mode de vie "occidental" - introduction de technologies de production modernes, y compris dans l'industrie alimentaire, modification du régime alimentaire habituel, informatisation du mode de vie, manque d'exercice, etc.

Dans toutes les régions du monde, on prévoit une augmentation supplémentaire du nombre de personnes obèses et on estime que d'ici 2025, 40% des hommes et 50% des femmes seront obèses.

La fréquence de l'obésité et du surpoids augmente partout chez les enfants. La recherche des Instituts nationaux de la santé et de la Food, menée depuis 1963, a enregistré une augmentation rapide de la prévalence de l'obésité chez les enfants et les adolescents, en particulier au cours des deux dernières décennies. fréquence de l'obésité (> 95e percentile) chez les enfants 6-11 ans a doublé (de 7 à 13%), et chez les adolescents de 12-19 ans, presque 3 fois (de 5 à 14%). On croit que cela est dû à la grande popularité du » « fast food (restauration rapide), et l'informatisation des loisirs. Une situation similaire se développe dans la plupart des pays du monde. Cependant, on sait que 15% des enfants de moins de 2 ans, 25% des enfants d'âge préscolaire sont en surpoids, et 80% des enfants de 10-14 ans avec des antécédents familiaux et l'obésité les affecte et à l'âge adulte.

Avec la prévalence de l'obésité dans le monde se multiplient les maladies somatiques associées graves:. Un diabète de type 2, l'hypertension, les maladies coronariennes, l'athérosclérose, la pathologie cancéreuse, etc. En 2002, 115 millions de personnes ont contracté la maladie en raison de l'obésité ont été rapportés. Espérance de vie moyenne des personnes obèses 8-10 ans de moins, que chez les personnes ayant un poids corporel normal. Aux États-Unis, l'obésité est déjà considérée comme la principale cause de mortalité potentiellement éliminable: plus de 53% de tous les décès chez les femmes atteintes d'IMC? 29 sont directement liés à l'obésité. Des maladies causées par l'obésité, 2,5 millions de personnes meurent chaque année dans le monde, dont 320 000 en Europe et 280 000 aux États-Unis.

Obésité et diabète de type 2

La conséquence médicale la plus importante l'obésité est le diabète de type 2, car l'obésité est considérée comme le facteur de risque le plus important du développement du diabète de type 2. La plupart des cas nouvellement diagnostiqués de cette maladie grave sont diagnostiqués chez des personnes obèses. La prévalence élevée du diabète de type 2 est également directement associée à l'obésité: environ 90% des patients atteints de diabète de type 2 sont en surpoids ou obèses.

L'échelle épidémique a atteint aujourd'hui et prévalence du diabète sucré: de 1985 à aujourd'hui, le nombre de patients a été multiplié par 6 et s'est élevé à 177 millions.La majorité des diabétiques (80-95%) sont des patients atteints de diabète de type 2.

Il est important de noter que la prévalence réelle du diabète sucré de type 2 dépasse le taux enregistré de 2-3 fois! En outre, environ 200 millions de personnes ont une tolérance au glucose, considérée comme un diabète sucré de type 2. Et le plus commun parmi les Européens et les autres populations est la forme altération de la tolérance au glucose avec l'obésité. Une tolérance au glucose perturbée est également plus fréquente chez les enfants obèses. Aux États-Unis, par exemple, une tolérance au glucose diminuée apparaît pour un enfant sur quatre complet de 4 à 10 ans et tous les cinq ans de 11 à 18 ans.

On constate que tous les ans à 5-10% des patients tolérance au glucose anormale est le diabète, plus de 5 ans - 20 à 34%, et la combinaison de glucose plasmatique à jeun (> 5 mg / dl) et une tolérance au glucose altérée - y 38- 65%; tandis que la probabilité de transition de la tolérance au glucose au diabète est plus élevé chez les personnes qui sont en surpoids.

Selon les prévisions publiées, le diabète ne serait malheureusement pas inférieur au taux de croissance de l'obésité: d'ici 2025, le diabète souffrirait plus de 300 millions de personnes. Une augmentation particulièrement importante de l'incidence du diabète est attendue parmi la population des pays en développement d'Asie, d'Afrique et d'Amérique latine. D'ici 2025, ces régions devraient augmenter l'incidence du diabète de 170% en moyenne, contre 42% dans les pays développés, ce qui est sans aucun doute associé aux changements socioéconomiques et démographiques.

Aujourd'hui, le diabète de type 2 est un grave problème pour tous les pays du monde. Cela vaut non seulement pour l'adulte mais aussi pour la population des enfants: la proportion de diabète de type 2 chez les enfants varie de 15 à 45% dans différents pays; il y a une tendance à la croissance de cet indicateur.

De nombreuses études prospectives confirment association étroite entre l'obésité et le diabète de type 2. Dans l'étude sur la santé des infirmières, une étude menée auprès d'infirmières de la santé, il a été montré qu'avec une augmentation de poids de 8 à 10,9 kg, le risque de développer un diabète de type 2 augmente de 2,7 fois. En comparaison avec les femmes qui ont un IMC de 22, déjà à l'IMC 25, le risque de développer un diabète de type 2 est multiplié par cinq, alors que pour l'IMC-35, il augmente de 93 fois. Les résultats de l'étude de Framingham indiquent que l'incidence du diabète sucré et de l'hypertension artérielle augmente avec l'augmentation du poids corporel.

La probabilité de développer un diabète de type 2 est également déterminée durée de l'obésité et caractéristiques du tissu adipeux dans le corps. On montre que chez les hommes dont le tour de taille est de 100 cm ou plus, quel que soit l’IMC, le risque de développer un diabète de type 2 augmente de 3,5 fois. Obésité abdominale est indépendant du degré de risque d'obésité associé au développement du diabète. Ce type d'obésité se caractérise souvent par des troubles qui créent les conditions préalables au diabète de type 2, à l'athérosclérose précoce et aux complications cardiovasculaires. Dans les dernières décennies du XX siècle. ces violations de l'obésité ont été prises en compte dans le complexe, car seule cette approche permet d'évaluer objectivement leur signification pronostique pour la santé. Les changements métaboliques, hémodynamiques et leurs manifestations cliniques ont été combinés par la notion de "syndrome métabolique".

Syndrome métabolique

Le principal composants du syndrome métabolique sont abdominalement, l'obésité viscérale, résistance à l'insuline, l'hyperinsulinémie, l'intolérance au glucose ou du diabète de type 2, la dyslipidémie, l'hypertension, la maladie coronarienne, hypercoagulabilité, microalbuminurie et d'autres.

La signification clinique du syndrome métabolique est qu’elle réunit un ensemble de facteurs de risque qui créent les conditions préalables au développement précoce du diabète de type 2, de l’athérosclérose et de ses complications. Chez les patients présentant un syndrome métabolique, la mortalité par maladies cardiovasculaires est 2 à 3 fois plus élevée et le risque de développer un diabète est 5 à 9 fois plus élevé que chez les personnes sans syndrome métabolique. De nombreux auteurs considèrent le syndrome métabolique comme stade du diabète sucré. La prévalence du syndrome métabolique dans la population générale est assez élevé et varie de 14 à 24%, avec une tolérance au glucose, il est de 50%, et le diabète - 80%.

On sait que la principale cause d’invalidité et de mortalité des patients atteints de diabète de type 2 est la pathologie du système cardiovasculaire: infarctus du myocarde, insuffisance cardiaque, accident vasculaire cérébral. Il a été démontré qu'au stade du prédiabète, la prévalence des facteurs de risque connus pour les maladies cardiovasculaires est élevée. Ainsi, dans le contexte d'une tolérance au glucose altérée, l'incidence des maladies coronariennes est deux fois plus grande que sans ces troubles. L'hypertension artérielle est également plus fréquente chez les personnes présentant une tolérance réduite au glucose.

Risque de maladie cardiovasculaire est de 3 à 4 fois plus élevé en présence de diabète de type 2 que sans celui-ci. Le diabète sucré se classe au 4ème rang du schéma de mortalité global dans la plupart des pays développés, il est également la principale cause de cécité et de déficience visuelle chez la population adulte.

On sait que le développement du diabète sucré de type 2 résistance à l'insuline des tissus périphériques et insuffisance de la sécrétion d'insuline. La résistance à l'insuline est souvent détectée chez les personnes obèses, avec d'autres maladies ou troubles qui composent le terme "syndrome métabolique". Ainsi, la résistance à l'insuline se produit dans 58% des patients atteints d'hypertension artérielle, de 84% avec l'hypertriglycéridémie, l'hypercholestérolémie 42% 66% avec la tolérance au glucose. La fréquence et la sévérité de la résistance à l'insuline avec l'obésité augmente avec le poids total du corps, en particulier le tissu adipeux viscéral. Résistance à l'insuline et le syndrome métabolique se trouve dans 95% des cas, ce qui indique que le rôle de premier plan de la résistance à l'insuline dans le développement du syndrome métabolique et de son rôle de liaison entre l'obésité dans le diabète de type 2.

Complétude avec le diabète

On pense que l'obésité et le diabète sont interdépendants. Une maladie en suit une autre et la base de leur traitement est un régime alimentaire faible en glucides et une activité physique. Si le processus de perte de poids est difficile en raison de changements endocriniens, le médecin prescrit des médicaments et, dans les cas avancés, une intervention chirurgicale.

L'obésité comme cause du diabète

Le diabète sucré est une maladie du 21ème siècle, une récompense pour les bénéfices d'une vie bien nourrie et confortable, la restauration rapide et le travail sédentaire. À partir d'un tel diagnostic, ni les enfants ni les adultes ne sont immunisés. Les facteurs suivants provoquent la maladie:

  • prédisposition génétique;
  • surpoids et obésité;
  • infections virales et maladies chroniques;
  • stress fréquent;
  • vieillesse.

Si seule la mère est atteinte du diabète de type 1, la probabilité de la maladie de l'enfant est d'environ 4%, le père - 9%, les deux parents - jusqu'à 70%. Le deuxième type de la maladie est hérité plus souvent: 80% - dans le cas d'un des parents, 100% - si les deux sont malades.

Pourquoi l'obésité apparaît-elle dans le diabète?

Une forte perte de poids est un signe de diabète de type 1. Dans le diabète de type 2, les processus endocriniens et métaboliques sont perturbés, affectant le poids d'une personne. Il y a des explications suivantes pour ce phénomène:

  • Dépression et stress alimentaire saisissant. Lorsque les excès de graisse s'accumulent, l'organisme cesse de répondre à l'insuline. Dans les cellules, les processus normaux sont perturbés et le diabète de type 2 se développe.
  • Résistance hormonale en excès. Il est produit par les cellules adipeuses et résiste au transport de l'insuline. Ce processus a évolué au cours des siècles d'évolution pour préserver les réserves d'énergie. Dans les conditions du rythme de vie de l'homme moderne conduit à un développement rapide de l'obésité et complique la perte de poids dans le diabète de type 2.
Retour au sommaire

Qu'est ce qui est dangereux?

L'obésité et le diabète dans le complexe se heurtent au développement de telles complications:

  • progresse essoufflement, le patient est constamment à court d'oxygène;
  • la probabilité d'infarctus du myocarde et de maladie coronarienne augmente;
  • Pression artérielle élevée stable;
  • développe de l'arthrose - une maladie des articulations du bassin et du genou;
  • le système sexuel est confus: l'infertilité se forme, l'impuissance se développe.
Retour au sommaire

Comment normaliser l'insuline?

Un régime alimentaire faible en glucides constant peut normaliser la production d'insuline sans avoir recours à des médicaments. Le régime améliore les processus de fractionnement des graisses, aidant à perdre du poids efficacement et pendant longtemps, sans souffrir d'une faim constante. Il y a une opinion que la complétude est la conséquence d'une volonté faible. Cependant, ce n'est pas toujours vrai:

  • Les deux maladies sont des maladies héréditaires.
  • Plus le poids corporel est élevé, plus le métabolisme biologique est déséquilibré, ce qui entraîne une défaillance de la production d'insuline. En conséquence, l'excès de graisse s'accumule dans l'abdomen.
  • Le processus acquiert un caractère cyclique et le développement du diabète de type 2 avec obésité devient inévitable.

Préparations

Des médicaments sont prescrits pour augmenter la sensibilité à l'insuline. Cela réduit sa concentration dans le sang, conduisant à la quantité nécessaire pour un fonctionnement normal. "Siofor" - le médicament le plus célèbre pour le traitement de l'obésité. Il traite l'obésité chez les enfants de plus de 10 ans. La substance principale est la metformine. Les comprimés ne remplacent pas le régime alimentaire et l'activité physique, mais la combinaison de ces mesures donne un résultat visible. Les comprimés analogues sont du glucofac. Ce médicament est un peu plus cher, mais son efficacité est supérieure.

Les médicaments contre l'obésité aident à perdre du poids, aidant à compléter les processus d'accumulation.

Alimentation et diabète

Les bases de la nutrition dans le diabète - respect des recommandations du médecin et exclusion de certains produits. Vous n'avez pas besoin d'éliminer complètement les glucides, mais vous devrez vous contrôler. Observez les règles suivantes:

  • Manger de petits repas 5-6 fois par jour;
  • ne sautez pas de repas;
  • ne pas trop moudre les aliments - cela ralentit le processus de digestion;
  • Ne prenez pas le pain de la ration, mais donnez la préférence au pain sans levain;
  • Limiter la consommation d'assaisonnements et de graisses;
  • à partir de produits à base de viande, éliminer l'excès de graisse et de peau;
  • abandonner la production des usines de conditionnement de la viande: saucisses, produits fumés, pâtés;
  • préférez les produits faibles en gras;
  • la portion doit être placée dans une tasse standard;
  • les sucreries remplacent les fruits autorisés;
  • faire cuire les aliments, cuire au four, faire cuire au bain-marie;
  • Les salades et les grosses fibres constituent la base de l'alimentation.
Retour au sommaire