Image

Diabète sucré de type 2 - traitement et régime

Le diabète sucré de type 2 est une maladie endocrinienne caractérisée par une augmentation constante du glucose dans le sang.

La maladie se caractérise par une violation de la sensibilité des cellules et des tissus à l'insuline produite par les cellules du pancréas. C'est le type le plus commun de diabète sucré.

Causes d'apparence

Pourquoi le diabète de type 2 existe-t-il? La maladie se manifeste par une résistance à l'insuline (absence de réaction de l'organisme à l'insuline). Chez les patients avec personnes continue à produire de l'insuline, mais il n'interagit pas avec les cellules du corps et n'accélère pas l'absorption du glucose dans le sang.

Les médecins n'ont pas déterminé les causes détaillées de la maladie, mais selon les recherches actuelles, le diabète de type 2 peut se manifester par une variation du volume ou de la sensibilité des cellules à l'insuline.

Les facteurs de risque du diabète sucré de type 2 sont les suivants:

  1. Une mauvaise nutrition: la présence de glucides raffinés dans les aliments (bonbons, chocolats, bonbons, gaufres, pâtisseries, etc.) et une très faible teneur des aliments végétaux frais (légumes, fruits, céréales).
  2. Excès de poids, surtout de type viscéral.
  3. Présence d'un diabète sucré chez un ou deux proches parents.
  4. Un mode de vie sédentaire.
  5. Haute pression
  6. Ethnicité

Les principaux facteurs qui influent sur la résistance des tissus à l'insuline, comprennent l'impact des hormones de croissance au moment de la puberté, la race, le sexe (plus sujettes au développement de la maladie survient chez les femmes), l'obésité.

Que se passe-t-il avec le diabète?

Après avoir mangé, la glycémie augmente dans le sang et le pancréas ne peut plus produire d'insuline, ce qui se produit dans le contexte d'une glycémie élevée.

En conséquence, la sensibilité de la membrane cellulaire responsable de la reconnaissance de l'hormone diminue. En même temps, même si l'hormone pénètre dans la cellule, il n'y a pas d'effet naturel. Cette condition est appelée résistance à l'insuline lorsque la cellule est résistante à l'insuline.

Symptômes du diabète sucré de type 2

Dans la plupart des cas, le diabète sucré de type 2 n'a pas de symptômes prononcés et le diagnostic ne peut être établi qu'avec un test de laboratoire planifié sur un estomac vide.

En général, le développement du diabète de type 2 commence chez les personnes de plus de 40 ans, chez ceux qui souffrent d'obésité, d'hypertension artérielle et d'autres manifestations dans le corps des syndromes métaboliques.

Les symptômes spécifiques sont exprimés comme suit:

  • soif et bouche sèche;
  • polyurie - mictions abondantes;
  • démangeaisons de la peau;
  • faiblesse générale et musculaire;
  • l'obésité;
  • mauvaise cicatrisation des plaies;

Le patient peut ne pas soupçonner pendant longtemps sa maladie. Il se sent un peu la bouche sèche, la soif, les démangeaisons, parfois la maladie peut se manifester apparition de l'inflammation pustuleuse de la peau et les muqueuses, la grive, la maladie des gencives, la perte des dents, une vision réduite. Cela est dû au fait que le sucre, non piégé dans les cellules, va aux parois des vaisseaux ou à travers les pores de la peau. Et sur le sucre, les bactéries et les champignons se multiplient.

Quel est le danger?

Le principal danger du diabète de type 2 est une violation du métabolisme des lipides, qui entraîne inévitablement une violation du métabolisme du glucose. Dans 80% des cas contre le diabète sucré de type 2, une cardiopathie ischémique et d'autres maladies associées au blocage de la lumière des vaisseaux présentant des plaques athéroscléreuses se développent.

En outre, le diabète sucré de type 2 dans les formes sévères contribue au développement d'une maladie rénale, à une diminution de l'acuité visuelle, à une détérioration de la capacité réparatrice de la peau, ce qui réduit considérablement la qualité de vie.

Étapes de

Le diabète sucré de type 2 peut survenir avec différentes options de gravité:

  1. Le premier consiste à améliorer l'état du patient en modifiant les principes de nutrition ou en utilisant au maximum une capsule d'agent réducteur de sucre par jour;
  2. La seconde - l'amélioration de la condition survient lors de l'utilisation de deux ou trois capsules d'un agent réducteur de sucre par jour;
  3. La troisième - en plus des médicaments de réduction de sucre, vous devez recourir à l’insuline.

Si le taux de sucre dans le sang du patient est légèrement supérieur à la normale, mais qu'il n'y a aucune propension aux complications, cette condition est considérée comme compensée, c'est-à-dire que le corps peut encore faire face au trouble du métabolisme glucidique.

Diagnostic

Chez une personne en bonne santé, le niveau normal de sucre est de 3,5 à 5,5 mmol / l. Après 2 heures après avoir mangé, il peut atteindre 7-7,8 mmol / l.

Pour le diagnostic du diabète sucré, les études suivantes sont réalisées:

  1. Test sanguin pour le glucose: sur un estomac vide, déterminer la teneur en glucose dans le sang capillaire (sang du doigt).
  2. Détermination de l'hémoglobine glycosylée: sa quantité est significativement augmentée chez les patients atteints de diabète sucré.
  3. L'échantillon de la tolérance au glucose: le jeûne prend environ 75 grammes de glucose dissous dans l'eau de 1-1,5 verres, puis à déterminer la concentration de glucose dans le sang à 0,5, 2 h.
  4. Analyse d'urine pour le glucose et les corps cétoniques: la détection des corps cétoniques et du glucose confirme le diagnostic de diabète.

Traitement du diabète sucré de type 2

Lorsqu'un diabète sucré de type 2 a été diagnostiqué, le traitement commence par la prise d'un régime et d'un exercice modéré. Aux premiers stades du diabète, même une légère perte de poids aide à normaliser le métabolisme glucidique de l'organisme et à réduire la synthèse du glucose dans le foie. Pour le traitement des stades ultérieurs, divers médicaments sont utilisés.

Étant donné que la plupart des patients atteints de diabète de type 2 sont obèses, une nutrition appropriée devrait viser à réduire le poids corporel et à prévenir les complications tardives, en particulier l'athérosclérose.

Un régime hypokalorique est nécessaire pour tous les patients présentant un excès de poids corporel (IMC 25-29 kg / m2) ou une obésité (IMC> 30 kg / m2).

Préparations

Les médicaments qui réduisent le sucre sont utilisés pour stimuler la production d'insuline supplémentaire par les cellules et pour atteindre la concentration souhaitée dans le plasma sanguin. La sélection des médicaments est strictement effectuée par le médecin.

Les médicaments antidiabétiques les plus courants:

  1. La metformine est le médicament de premier choix du traitement hypoglycémique chez les patients atteints de diabète de type 2, d'obésité et d'hyperglycémie à jeun. Cet outil favorise le mouvement et l'absorption du sucre dans les tissus musculaires et ne permet pas de libérer le sucre du foie.
  2. Miglitol, Glucobay. Ces médicaments inhibent l'absorption des polysaccharides et des oligo. En conséquence, l'augmentation de la glycémie ralentit.
  3. groupe des sulfonylurées (SM) 2ème génération (chlorpropamide, le tolbutamide, le glimépiride, le glibenclamide, etc.) stimuler la sécrétion d'insuline dans le pancréas et réduire la résistance des tissus périphériques (foie, muscle, le tissu adipeux) de l'hormone.
  4. Thiazolidinone dérivés (rosiglitazone, troglitazone) améliorer l'activité du récepteur de l'insuline et de réduire ainsi le niveau de glucose, à normaliser le profil lipidique.
  5. Novonorm, Starlix. Affecter le pancréas, afin de stimuler la production d'insuline.

Le traitement médicamenteux commence par une monothérapie (prise d'un médicament), puis se combine, c'est-à-dire comprend la prise simultanée d'au moins deux hypoglycémiants. Si les médicaments ci-dessus perdent leur efficacité, vous devez alors passer à l'utilisation de produits à base d'insuline.

Diabète avec diabète de type 2

Le traitement du diabète de type 2 commence par un régime basé sur les principes suivants:

  • nourriture proportionnelle 6 fois par jour. Prendre de la nourriture devrait être constamment à l'heure habituelle;
  • vous ne pouvez pas dépasser la valeur calorique supérieure à 1800 kcal;
  • le surpoids nécessite une normalisation;
  • restriction de l'utilisation de graisses saturées;
  • réduction de la consommation de sel;
  • diminution de la quantité d'alcool;
  • nourriture avec beaucoup de vitamines et de minéraux.

Produits à exclure ou, si possible, limités:

  • contenant un grand nombre de glucides facilement assimilables: bonbons, brioches, etc.
  • plats pointus, salés, frits, fumés et épicés.
  • beurre, margarine, mayonnaise, graisses culinaires et de viande.
  • crème sure grasse, crème, fromage, fromage, fromage blanc.
  • manne, céréales de riz, pâtes.
  • bouillons gras et forts.
  • saucisses, saucisses, saucisses, poissons salés ou fumés, sortes de volailles grasses, poissons, viandes.

fibre de Dose pour les diabétiques feuilles 35 à 40 g par jour, de préférence à 51% de fibres alimentaires composé de légumes, 40% - de céréales et 9% des baies, des fruits, des champignons.

Menu diabétique approximatif par jour:

  1. Petit déjeuner - bouillie de porridge, oeuf. Pain Café
  2. Snack - yaourt naturel avec des baies.
  3. Déjeuner - soupe de légumes, poitrine de poulet avec salade (de betteraves, oignons et huile d'olive) et chou en sauce. Pain Compote
  4. Collation en après-midi - fromage cottage faible en gras. Thé
  5. Dîner - cuit dans du merlu à la crème sure, une salade de légumes (concombres, tomates, légumes verts ou tout autre légume de saison) avec de l'huile végétale. Pain Cacao
  6. Le deuxième dîner (quelques heures avant le coucher) est un yaourt naturel, une pomme au four.

Ces recommandations sont courantes, car chaque patient doit avoir sa propre approche.

Suivez les règles simples

Les règles de base qu'un patient diabétique doit prendre en compte:

  • adhérer à une alimentation saine
  • faire de l'exercice régulièrement
  • prendre des médicaments
  • vérifier le taux de sucre dans le sang

De plus, l'élimination des kilos en trop normal normalise l'état de santé des personnes atteintes de diabète de type 2:

  • le taux de sucre dans le sang atteint la norme
  • normalise la pression artérielle
  • Améliore le taux de cholestérol
  • la charge sur les jambes diminue
  • une personne se sent légère dans le corps.

Vous devez mesurer votre glycémie régulièrement. Lorsque le niveau de sucre est connu, il est possible de corriger l’approche du traitement du diabète si le sucre dans le sang ne correspond pas à la norme.

Quelles sont les conséquences du diabète de type 2 chez l'homme et la femme?

Le diabète sucré de tout type est une maladie très insidieuse. Les conséquences du diabète ne sont pas moins terribles que lui-même. Une personne malade peut être affectée par des complications suffisamment graves du cours de la maladie. Pour cela, il est d'usage d'inclure:

  • néphropathie;
  • rétinopathie diabétique;
  • arthropathie;
  • perturbation de la microcirculation;
  • angiopathie;
  • polyneuropathie;
  • encéphalopathie;
  • la cataracte;
  • pied diabétique.

Rétinopathie

Si le diabète du second type est déclenché, la pathologie de la rétine peut commencer. Presque tous les patients, quel que soit leur âge, peuvent perdre la vue.

Il y a tous les nouveaux vaisseaux, les gonflements et les anévrismes. Cela est dû à une hémorragie précise dans l'optique. Dans cette situation, la probabilité du début du détachement de la rétine est élevée.

La rétinopathie diabétique survient chez les personnes atteintes de diabète de type 2 (tant chez l'homme que chez la femme). Vingt ans après le début de la maladie, la rétinopathie affecte déjà 100% des patients.

L'état de la rétine dépendra directement du degré de négligence de la maladie.

Néphropathie

Si le processus de lésion des glomérules rénaux et du canalicule commence, il est alors possible de parler de l'apparition de la néphropathie. Les troubles des processus métaboliques provoquent des pathologies suffisamment graves des tissus rénaux. Il s'agit des artères et des petites artérioles.

La prévalence de cette complication du diabète de type 2 atteint 75% du nombre total de patients. La néphropathie diabétique peut durer longtemps sans symptômes significatifs.

À des stades ultérieurs, l'insuffisance rénale peut survenir et se manifester sous forme chronique. Si le cas est trop négligé, il peut même nécessiter une dialyse permanente ou une greffe de rein. Lors d'une néphropathie, le patient du troisième âge ou du troisième âge recevra un groupe d'incapacité physique.

Angiopathie

L'angiopathie est une complication plutôt redoutable de l'évolution du diabète sucré de type 2. Dans ce cas, la maladie est observée:

  • des dommages aux vaisseaux sanguins;
  • amincissement des parois capillaires, leur fragilité et leur fragilité.

La médecine identifie deux types de lésions: la microangiopathie et la macroangiopathie.

La microangiopathie affecte les vaisseaux des reins et des yeux. Au fil du temps, des problèmes surviennent dans le fonctionnement des reins.

Avec la macroangiopathie, les vaisseaux des membres inférieurs et du cœur souffrent. La maladie survient généralement en quatre étapes. Au début, les artères de l'artériosclérose apparaissent et ne peuvent être diagnostiquées qu'à l'aide d'un examen instrumental. Ensuite, la douleur commence dans le tibia et la cuisse pendant la marche.

Au troisième stade du développement de la maladie, la douleur dans les jambes s'aggrave, surtout si le patient prend une position horizontale. Si vous changez de posture, le patient devient beaucoup plus facile.

Au dernier stade de la maladie, des ulcères apparaissent et la gangrène commence à se développer. En l'absence de soins médicaux, la probabilité d'une issue fatale est élevée.

Perturbation de la microcirculation

La principale cause de complications du diabète est une violation de la microcirculation dans les vaisseaux. Cela devient une condition préalable au fait qu’à un âge assez jeune, les patients peuvent recevoir un handicap. Cette condition peut être le résultat de problèmes d'approvisionnement en tissus. Dans certains cas, le développement du pied diabétique peut commencer.

Pied diabétique

Cette maladie est causée par la défaite des nerfs et des vaisseaux des jambes dans le diabète de type 2. La nutrition des tissus et la circulation du sang le long des vaisseaux sont perturbées. Au tout début de la maladie, le patient peut ressentir des picotements ou une sensation de brûlure à la surface des membres inférieurs.

Le patient sera constamment harcelé:

  1. la faiblesse
  2. douleur dans les jambes;
  3. engourdissement des membres;
  4. abaissement du seuil de sensibilité à la douleur.

Si une infection s'est produite, la microflore pathogène se propagera très rapidement, endommageant d'autres organes du diabétique. Selon la gravité de la lésion, on distingue 3 stades du pied diabétique:

  1. polyneuropathie diabétique des membres inférieurs (les terminaisons nerveuses sont affectées);
  2. ischémique (altération de la nutrition des tissus vasculaires);
  3. mixte (avec un grand danger d'arrêt de la gangrène).

Le groupe à risque comprend les personnes atteintes de diabète depuis plus de 10 ans. Pour exclure une telle complication de la maladie, il est important de porter une attention particulière à vos chaussures, en évitant la formation de callosités et de fissures sur vos pieds. Cela est particulièrement vrai pour les hommes qui ont un emploi du temps chargé.

La cataracte

Cette conséquence du diabète de type 2 peut entraîner une perte de vision. Un niveau élevé de glucose affecte négativement le cristallin et le liquide intra-oculaire.

La lentille elle-même commence à absorber l'humidité et gonfle, ce qui entraîne un changement de sa capacité de réfraction.

Une circulation perturbée et une carence en nutriments peuvent devenir une confusion causale du cristallin. Il est caractéristique que la cataracte affecte les deux yeux à la fois.

Important! Cette maladie peut survenir chez ceux qui souffrent de diabète depuis longtemps. Si, à un âge précoce, il y a une perte de vision ou une diminution significative de la vision, le patient recevra un groupe d'invalidité.

Encéphalopathie

Sous encéphalopathie diabétique, il est nécessaire de comprendre les dommages au cerveau. Cela peut être causé par:

  • troubles circulatoires;
  • manque d'oxygène;
  • mort de masse des cellules nerveuses du cerveau.

L'encéphalopathie diabétique peut se manifester par une douleur intense à la tête, une diminution de la qualité de la vision et un syndrome asthénique.

Cette pathologie peut être détectée chez plus de 90% des patients atteints de diabète sucré. Aux premiers stades de la maladie, il n'y a pratiquement pas de symptomatologie. De plus, les symptômes de la maladie seront similaires à l'évolution de l'activité cérébrale chez les personnes âgées.

Au fur et à mesure que l'encéphalopathie se développera, on notera:

  • augmentation de l'anxiété;
  • accumulation de fatigue;
  • capacité réduite à concentrer l'attention;
  • augmentation de l'insomnie;
  • augmentation des maux de tête.

La douleur dans la tête peut être appelée serrer et ne pas donner la possibilité de concentrer l'attention. Le patient n'est pas capable de marcher sans trembler, il est dépassé par les vertiges, ainsi que par une mauvaise coordination.

À l'image de la maladie est connectée adynamia, léthargie, frustration de la conscience.

Arthropathie

L'arthropathie diabétique se développe chez les diabétiques qui souffrent d'une maladie depuis plus de 5 ans. La médecine connaît des cas où l'arthropathie survient chez les jeunes de 25 à 30 ans.

Dans ce cas, le patient ressent de la douleur en marchant. La maladie se développe sous une forme assez sévère et peut entraîner une perte d'efficacité même à un jeune âge. Une pathologie similaire du système osseux peut survenir à la suite d'une acidose diabétique ou d'une perte de sels de calcium.

Tout d'abord, la maladie affecte de telles articulations:

Ils peuvent légèrement gonfler et la température de la peau des membres inférieurs va augmenter.

Une pathologie aussi grave est l'extrême gravité de l'évolution du diabète sucré. A ce stade de la maladie, des modifications significatives du fond hormonal peuvent être notées. L'ensemble du processus doit être contrôlé par un médecin-endocrinologue.

Complications du diabète sucré de type 2

Les complications qui se développent dans le diabète sucré sont divisées en deux grands groupes: aiguë et chronique. Aigus comprennent les conditions associées à une augmentation ou une diminution marquée de la glycémie (hypoglycémie ou hyperglycémie, respectivement):

  • Acidocétose diabétique.
  • Coma hyperglycémique.
  • Coma hypoglycémique.

Les complications chroniques sont la conséquence d'une hyperglycémie longue mais non critique. Ces complications comprennent:

  • Angiopathie (lésion spécifique des gros et petits vaisseaux).
  • Polineuropathie (pathologie du système nerveux périphérique).
  • Arthropathie (divers changements pathologiques dans les articulations).
  • Ophtalmopathie (cataracte, rétinopathie).
  • Néphropathie (lésions rénales)
  • Encéphalopathie (modifications pathologiques du côté du système nerveux central).

Quelles sont les complications du diabète sucré non insulino-dépendant?

Les complications chroniques accompagnent presque toujours le diabète sucré du deuxième type. Mais surtout forte avec le diabète surviennent insulinodépendant, lorsque le patient est pas correctement ou ne pas utiliser l'insuline ou même les applique dans le contexte de stress, l'exercice excessif, les maladies infectieuses et d'autres conditions qui augmentent le besoin d'insuline du corps. Bien que si le diabète non insulino-dépendant court dur, et le patient est transféré à l'insuline, il peut aussi développer des complications qui nécessitent des soins d'urgence.

Complications du diabète sucré de type 2: les principales manifestations

En violation de l'équilibre glucidique, les gros et petits vaisseaux sont affectés - des macro et microangiopathies se développent. Macrovasculaires manifeste par l'athérosclérose progressive (en particulier les jambes et le cœur). Dans le cadre de la circulation sanguine chez les diabétiques il y a une ischémie du coeur, est composé pour l'hypertension, les tissus détérioration des membres inférieurs trophiques, qui se traduit par l'apparition d'ulcères de la peau, des fissures, et dans les cas les plus graves, la mort du tissu - gangrène.

La polyneuropathie diabétique est une autre conséquence du diabète, affectant tous les types de fibres nerveuses: sensibles, motrices, végétatives. En fonction de ce qui est affecté, les patients sont perturbés par la sensibilité des tissus, la fonction motrice, ou il existe divers symptômes pathologiques des organes internes dus à un trouble de leur innervation. Cependant, les changements diabétiques pathologiques ne concernent pas seulement la partie périphérique du système nerveux, le cerveau en souffre également. Les patients deviennent irritables, agressifs, sujets à la dépression.

En raison de la destruction des vaisseaux sanguins et les nerfs qui fournissent le sang et innervent les tissus mous des extrémités des diabétiques ont des problèmes avec des articulations - développement arthropathie diabétique. Les patients se plaignent de douleurs, gonflement, dans le crissement articulation touchée, bien qu'il n'y ait pas de signes évidents d'inflammation. Dans les cas avancés, l'articulation est déformée. En résumé, je voudrais également souligner que les complications du diabète sont étroitement liées: l'une implique le développement d'une autre. Par conséquent, si elle n'est pas traitée, tout finira par voler: vaisseaux, vision, reins et nerfs.

Les dangers et les conséquences du diabète

Le diabète de type 1 insulinodépendant est un trouble chronique causé par une quantité insuffisante d'insuline synthétisée par les cellules pancréatiques. Le diabète sucré de type 2 se caractérise par un trouble métabolique, alors que le tissu musculaire devient immunisé contre le glucose, ce qui entraîne son accumulation dans le sang. Indépendamment du type de la maladie, le diabète est à risque de complications graves qui se développent en cas de non-respect des recommandations thérapeutiques.

Pourquoi la maladie est-elle dangereuse?

Ce qui est dangereux, c'est le diabète de chaque patient. Une glycémie élevée entraîne une perturbation de tous les processus métaboliques dans le corps. Une concentration de glucose constamment élevée entraîne une violation de la microcirculation sanguine, qui devient la principale condition préalable au développement de complications.

La perturbation de la circulation sanguine affecte rapidement le bien-être du patient. Tout d'abord, cela se caractérise par l'état des membres inférieurs. Les patients ont noté une fatigue rapide lors de la marche, un gonflement des jambes, des douleurs et des malaises.

La violation de la circulation sanguine entraîne une diminution de la fonction protectrice de la peau, car les dommages à l'épiderme guérissent très longtemps. Cela se heurte au risque de formation de plaies non cicatrisantes (lésions cutanées trophiques). L'amincissement des parois des vaisseaux sanguins peut entraîner un certain nombre de complications, notamment la gangrène. La forme négligée de la maladie peut entraîner la mort.

La violation de la circulation sanguine implique:

  • pied diabétique;
  • Neuropathie;
  • des dommages aux vaisseaux de la rétine;
  • dommages au cerveau.

Toutes ces conditions sont très dangereuses et sans traitement peut entraîner une incapacité du patient.

Les conséquences du diabète sucré peuvent être divisées en deux grands groupes: les changements pathologiques dans le corps et les complications aiguës causées par une augmentation prolongée de la glycémie. Pour le développement de modifications pathologiques, une longue période est nécessaire, de telles complications apparaissent lorsque le traitement prescrit est systématiquement interrompu. Les premiers symptômes peuvent apparaître des décennies après la découverte du diabète.

Les conséquences aiguës se développent avec un changement brutal du taux de sucre.

Complications précoces

Tout le monde connaît les dangers du diabète sucré - le développement d'un coma diabétique. Le coma se rapporte aux complications précoces ou aiguës de la maladie et survient dans un contexte de changements soudains des taux de sucre à des valeurs critiques. Entrer dans le coma, à la fois avec une augmentation de la concentration de sucre à un niveau dangereux et avec sa forte diminution.

En l'absence d'insuline, le risque de développer une acidocétose est élevé. Cette condition est caractérisée par l'accumulation de produits métaboliques. La complication se développe rapidement et peut mener au coma.

Toutes ces conditions nécessitent une hospitalisation immédiate du patient.

Changements pathologiques dans le diabète

Le diabète "bat" sur tous les systèmes du corps. La maladie peut provoquer une perturbation du système urinaire et du système nerveux. Dans le cas du diabète, le système circulatoire du corps est gravement touché, ce qui peut entraîner des lésions rétiniennes et une perte de vision.

Le risque de développer des conséquences dangereuses augmente souvent si le patient n'écoute pas les recommandations du médecin.

Environ sept cas de complications du diabète sur dix développent une néphropathie. Cette pathologie se caractérise par un dysfonctionnement du travail des reins dans le contexte de la violation du métabolisme des glucides et des protéines dans le corps. La néphropathie se développe progressivement. La maladie n'est accompagnée d'aucun symptôme aigu. Pour suspecter une pathologie, il est possible sur les signes suivants:

  • fatigue rapide;
  • besoin fréquent d'uriner;
  • douleur sourde dans le bas du dos;
  • mal de tête
  • œdème.

La douleur associée à la néphropathie est épisodique et se manifeste parfois, puis disparaît. L'œdème dans la pathologie des reins se propage de haut en bas et il y a tout d'abord des poches caractéristiques sous les yeux. Un trouble métabolique peut avoir un impact négatif sur les reins pendant des décennies, sans aucun symptôme, et le patient n'est pas au courant de l'apparition de complications. La néphropathie est souvent diagnostiquée lorsqu'une protéine se trouve dans l'urine du patient.

L'angiopathie est la deuxième cause de fréquence des complications. Cette maladie se caractérise par la fragilité des capillaires et la destruction progressive des parois des vaisseaux. La maladie affecte tout le système circulatoire de l'homme. Un signe caractéristique de cette pathologie est la douleur dans les jambes, qui s'accompagne de la formation d'ulcères trophiques. Au fil du temps, le patient développe une gangrène. L'amincissement des vaisseaux est dû aux taux élevés de glucose lorsque le patient ne suit pas un régime pauvre en glucides et ne prend pas de médicaments hypoglycémiants.

Cette complication peut "frapper" les vaisseaux des yeux et des reins, entraînant une pathologie rétinienne et une insuffisance rénale, qui peuvent éventuellement évoluer vers la néphropathie.

La polyneuropathie dans le diabète est une défaite du système nerveux périphérique. La maladie se caractérise par une violation de la sensibilité, de la douleur et de l’engourdissement des membres. Le danger de cette maladie est une sensibilité réduite à la douleur, qui peut entraîner de graves complications chez les patients diabétiques. Le plus souvent, la neuropathie affecte les membres inférieurs. Pas de sensibilité à la douleur entraîne des blessures accidentelles et les dommages à la peau qui est chargé du développement des ulcères diabétiques en raison de la régénération des troubles de la peau.

L'encéphalopathie dans le diabète entraîne une altération de l'activité cérébrale et des troubles mentaux. La maladie est accompagnée de maux de tête douloureux.

Les complications chroniques associées au travail des reins, du système circulatoire et du système nerveux se développent en moyenne 15 à 20 ans après le début du diabète. La compensation du diabète sucré peut retarder le développement de ces conséquences.

Ainsi, à un âge avancé, on observe une série de pathologies chroniques à traiter. Principalement, la peau en souffre. La violation du débit sanguin s'accompagne d'une diminution du taux de régénération. Cela conduit au développement d'ulcères trophiques avec le moindre dommage à l'épiderme. Si cette pathologie n'est pas traitée, elle progresse et devient la cause du pied diabétique et de la gangrène. Suspecté l'apparition d'ulcères trophiques et en le comparant avec la photo, le patient devrait consulter d'urgence un médecin au cas où ce problème apparaîtrait pour la première fois.

La fonction rénale diminuée est due à l'accumulation de produits métaboliques. Sans traitement en temps opportun, le trouble entraîne rapidement une insuffisance rénale.

Sur fond de sucre constamment élevé, la lumière se rétrécit entre les parois des vaisseaux. Cela se heurte au risque de formation de caillots sanguins, à l'apparition d'une crise cardiaque et d'un accident vasculaire cérébral.

Comme vous pouvez le constater, toutes les complications chroniques sont étroitement liées et se développent avec une augmentation constante du sucre. Pour éviter l'apparition de complications aiguës du diabète chez les hommes et les femmes contribue à une indemnisation de la maladie, qui est obtenue en adhérant à un régime à faible teneur en glucides, en recevant des médicaments hypoglycémiants et surveiller le poids du patient.

Complications chez les femmes

Un taux de sucre sanguin constamment élevé est un environnement favorable à la reproduction des champignons de la levure. Les complications du diabète sucré de type 2 chez les femmes se manifestent par des infections fongiques fréquentes des organes génitaux, qui sont difficiles à traiter.

Avec le diabète, le glucose pénètre dans l'urine et les infections fongiques affectent la vessie. Ces maladies sont accompagnées de démangeaisons et de douleurs lors de la miction. Le traitement des infections fongiques est compliquée par le fait que l'amélioration constante du sucre déclenche le développement rapide des organismes pathogènes, à la suite de mesures thérapeutiques seulement apporter un soulagement temporaire.

Dans la forme insulino-dépendante du diabète non compensé, un certain nombre de complications surviennent lorsque l'enfant est né. Cependant, si une femme n'obtient pas une compensation durable pour la maladie avant la conception, il existe un risque élevé de développer une hypoglycémie chez le fœtus. Souvent, les mères avec un diabète insuffisamment compensé sous une forme insulino-dépendante naissent avec l'obésité.

Beaucoup de gens savent quel type de diabète sucré 2 est dangereux, mais ils ne respectent pas les règles de traitement. Le non-respect des recommandations d'un endocrinologue, avec l'âge du pancréas est épuisé et le second type de diabète peut aller en forme insulinodépendant de la maladie, lorsque le support de la vie est nécessaire des injections quotidiennes de l'hormone. Pour retarder le développement des conséquences du diabète de type 2 et pour améliorer la qualité de vie, la discipline et l’attention à sa propre santé seront utiles. Les patients doivent surveiller de près le régime alimentaire, en tenant compte de la charge glycémique de la nourriture, et prendre des médicaments en temps opportun recommandés par le médecin traitant. Le non-respect du schéma thérapeutique entraîne des conséquences dangereuses, qui raccourcissent de manière significative l’espérance de vie du patient.

À un diabète sucré chez la personne, le métabolisme est rompu. La plupart de ces troubles concernent le métabolisme des glucides, car une production insuffisante d'insuline rend impossible le clivage du glucose. Le bien-être d'une personne dépend de son niveau dans le sang. Le diabète peut être insulino-dépendant (appelé type 1) et insulinodépendant (2 types). Le type de maladie est déterminé par la quantité d'insuline produite par l'organisme: il n'est pas produit du tout ou est produit, mais les tissus n'y sont pas sensibles.

La maladie a une évolution chronique et n'est pas complètement guérie. Il est contrôlé par un régime ou des médicaments. Une personne malade doit observer le régime du jour, pratiquer une activité physique et surveiller l'hygiène corporelle. Les diabétiques sont obligés de surveiller régulièrement la glycémie et l'hémoglobine glycolisée. La concentration du premier devrait être égale à 4-6,6 mmol / l et la seconde à ne pas atteindre le niveau de 8%. Avec le maintien des indicateurs à ce niveau, la survenue de complications ne menace pas une personne. Les complications du diabète sont suffisamment graves et viennent toujours si vous ne faites pas attention à la maladie.

Complications du diabète sucré de type 2

Les complications du diabète de type 2 sont inévitables. Ils se manifestent par divers signes. Réduire leurs conséquences peut être grâce aux recommandations des médecins.

Le diabète sucré de type 2 survient presque toujours avec diverses complications dangereuses.

Comment se comporter en cas de diabète sucré?

Les patients diabétiques doivent traiter sérieusement toutes les instructions du médecin (habituellement le traitement de ces patients, un endocrinologue). Vous devriez consulter régulièrement les spécialistes observés dans la dynamique, de ne pas renoncer à des tests de diagnostic et des tests de laboratoire, suivre de près leur santé. Les patients sont également invités à consulter les médecins et les professionnels de la santé connexes - Cardiologue, neurologue, urologue, néphrologue (deux fois par an, si nécessaire - encore plus souvent).

Il est également très important de bien manger - utilisez des régimes spéciaux. Une bonne solution est un journal intime des observations de l'État. Seulement dans ce cas, il est possible de stabiliser la condition et de réduire les risques de complications.

Le traitement illettré ou son absence conduit à l'apparition de:

Diabète sucré type 2. Formes aiguës de complication

Ce sont les conséquences les plus dangereuses pour la santé. Si elles sont disponibles, dans la plupart des cas, des mesures d'urgence doivent être prises pour sauver la vie des patients.

Caractéristiques des complications aiguës chez les diabétiques

Une complication aiguë se développe très rapidement - de plusieurs heures à plusieurs jours. La condition se dégrade fortement. Si une assistance qualifiée n'est pas fournie à temps, une issue fatale est possible.

Il est important d'établir la cause de la crise aiguë et de distinguer les principaux types de complications aiguës dans un certain nombre de caractéristiques. Dans les tableaux ci-dessous, nous décrirons en détail les symptômes de chaque complication.

Tableau - complications du diabète sucré aigu

Acidocétose

Leur nombre excessif aggrave fortement l'état de santé, menace la vie.

  1. régime illettré prolongé;
  2. une violation brutale du régime alimentaire;
  3. diverses blessures;
  4. opérations chirurgicales transférées;
  5. fort stress.

Des troubles fonctionnels graves se produisent dans le corps. Les organes et systèmes ne peuvent pas fonctionner en mode normal.

Hypoklikemia

Le catalyseur d'un tel processus négatif est souvent:

  1. apport incontrôlé de trop de médicaments;
  2. abus d'alcool fort;
  3. charge physique et psychoémotive excessive.

Les yeux ne répondent pas aux stimuli lumineux.

Les signes caractéristiques de l'hypoklikémie sont des convulsions et une transpiration abondante. Peut-être l'apparition du coma.

Coma hyperosmolaire

En règle générale, ce processus est associé à une forte déshydratation du corps.

Tous les organes et systèmes souffrent.

Ces diabétiques ont généralement une masse de pathologies concomitantes.

Coma Lactocidal

Développe une insuffisance cardiovasculaire, rénale et hépatique potentiellement mortelle.

Il y a un manque de miction et une perturbation du processus respiratoire.

Le patient présente une pression artérielle basse.

Faites attention!

Toutes les complications ci-dessus se caractérisent par un développement rapide du processus négatif. Dans la plupart des cas, il faut compter plusieurs heures. Par conséquent, ne laissez pas la situation suivre son cours. Il est nécessaire de prendre toutes les mesures nécessaires pour sauver le patient et appeler immédiatement une ambulance.

Coma hyperosmolaire

La complication se développe sur plusieurs jours et parfois plusieurs semaines. Puis vient le moment critique. Prévoir l'heure de sa manifestation est presque impossible. La condition se développe dans le contexte d'une grande variété de symptômes, ce qui rend le diagnostic difficile. Des signes spécifiques de catastrophe imminente, pour lesquels aucun spécialiste ne peut déterminer le coma hyperosmolaire, sont absents.

Important! Toute condition devrait être une raison sérieuse pour placer le patient dans une clinique médicale dans le département approprié. Si dans les deux heures qui suivent le développement d'une crise aiguë, les médecins ne peuvent pas fournir une assistance efficace, les chances de survie du patient sont considérées comme minimes.

Conséquences tardives pour le diabète sucré

Les complications aiguës sont dangereuses en termes d'imprévisibilité. Les complications ultérieures se caractérisent par leur destruction prolongée du corps. Le développement des conséquences du diabète est stable depuis de nombreuses années. L'état de santé se détériore lentement, mais inévitablement, jour après jour.

Un traitement important est un facteur important pour prévenir les conséquences des complications. Malheureusement, les résultats ne sont pas positifs pour tous les patients.

Nous listons tous les principaux types de complications tardives et donnons leurs symptômes caractéristiques.

Tableau - complications du diabète tardives

Complications du diabète sucré de type 2

Le diabète sucré de type 2 est une maladie endocrinienne dans laquelle la glycémie augmente. La cause principale de cette pathologie est une violation de l'interaction de l'insuline produite par le pancréas et les cellules cibles. Fait intéressant, cette maladie est plus sensible aux personnes de la race mongoloïde. À Hong Kong, 12% de la population souffrent d'hyperglycémie.

Le diabète sucré peut être suspecté chez les personnes ayant une soif et une faim constantes, ainsi que des mictions fréquentes et abondantes. La maladie commence parfois par des démangeaisons, une faiblesse musculaire et une déficience visuelle. Il convient de noter que le diabète lui-même n'est pas si terrible que ses complications, qui sont aiguës et chroniques.

Complications aiguës du diabète de type 2

Les manifestations précoces du diabète comprennent:

  • Acidocétose diabétique, conséquence de l'accumulation dans le sang de produits de décomposition des graisses (cétones). En règle générale, il se produit en raison d'inexactitudes dans l'alimentation ou de l'inefficacité du traitement. Les corps cétoniques ont un effet neurotoxique et entraînent une altération de la conscience et du coma. Un signe distinctif de cette affection est l'odeur sucrée de la bouche du patient.
  • L'hypoglycémie (diminution de la quantité de glucose dans le sang) survient généralement chez les personnes prenant de l'insuline ou des comprimés pour réduire le sucre. Les facteurs de provocation peuvent être le stress physique, les expériences psycho-émotionnelles ou un apport insuffisant en glucides avec les aliments. De plus, une hypoglycémie se développe lorsque la prise de fortes doses de médicaments est erronée. Le fait bien connu que le cerveau se nourrit de glucose, donc dans cet état, le plus vulnérable est le système nerveux. Au début, la personne ne devient pas tout à fait adéquate, il y a une perte d'orientation, une sueur froide, un frisson. Ces manifestations sont rapidement remplacées par une excitation motrice et psychomotrice, puis par le coma.
  • L'hyperglycémie est causée par une augmentation des taux de glucose et de sodium. Dans ce cas, des mictions fréquentes sont observées, ce qui augmente encore l'osmolarité du sang et peut conduire au développement du coma. Les signes de cette complication du diabète de type 2 se développent pendant une longue période et se terminent par l'apparition d'un choc.
  • Lactacidose, accompagnée d'une accumulation d'acide lactique et d'une augmentation progressive de l'insuffisance cardiovasculaire.

Complications chroniques du diabète sucré

Les manifestations tardives sont associées à des lésions vasculaires (micro et macroangiopathies). En fonction de la perturbation primaire de la fonction d'un organe ou système particulier, distinguer:

  • Néphropathie résultant d'une mauvaise fonction rénale. Dans le même temps, une protéine apparaît dans l'urine, un gonflement se développe et une hypertension se développe. En tant que manifestation terminale - insuffisance rénale chronique et anurie.
  • La rétinopathie est la maladie oculaire la plus fréquente due à une perturbation vasculaire rétinienne du diabète. Cela commence par une réduction de l'acuité visuelle et du mosaïcisme, et conduit finalement à la cécité.
  • Pied diabétique - la manifestation de la microangiopathie des vaisseaux des jambes. Cette complication des membres inférieurs développe des manifestations purulentes-nécrotiques, y compris la gangrène.
  • Angine de poitrine et infarctus du myocarde avec lésions des artères coronaires (vaisseaux cardiaques).
  • Polineuropathie, qui survient chez la moitié des patients atteints de diabète sucré. Il est associé à une altération du fonctionnement des fibres nerveuses périphériques en raison d'une diminution de l'apport sanguin. Lorsque le cerveau est affecté, un accident vasculaire cérébral se développe.

Les complications ultérieures du diabète se forment généralement quelques mois ou années après le diagnostic et constituent la première cause d'invalidité du patient.

Traitement des complications du diabète sucré

Le traitement des complications aiguës doit être effectué dans l'unité de soins intensifs, car il existe une réelle menace pour la vie du patient. N'oubliez pas les règles de premiers secours pour les diabétiques. Par exemple, si une personne souffrant de diabète sucré se comporte étrangement et est excitée, vous pouvez lui offrir un jus sucré ou sucré. Lorsque l'hypoglycémie, la condition devrait s'améliorer, alors que pour d'autres raisons, cela ne changera pas. Si le patient est dans un établissement médical, vous devez entrer une solution de glucose à 40%.

Les patients hospitalisés présentant des complications précoces accompagnées d'un développement d'acidose, l'administration de grands volumes de solution saline et d'insuline est administrée sous le contrôle de la glycémie.

Le traitement des complications chroniques du diabète sucré s'effectue selon l'organe atteint:

  • Lorsque la néphropathie effectue une correction de la pression artérielle et de l'hémodynamique intrarénale, la protéinurie prescrit un régime sans protéines. Avec le développement de l'insuffisance rénale chronique, le patient est transféré à la prise d'insuline et une hémodialyse ou une dialyse péritonéale est effectuée. Dans des cas exceptionnels, une transplantation rénale est indiquée.
  • Dans le traitement de la rétinopathie diabétique, la tâche principale consiste à prévenir ou à retarder l'apparition de la cécité. Ceci est facilité par la photocoagulation au laser et l'élimination de l'hémorragie du vitré.
  • Le traitement du pied diabétique peut être conservateur ou chirurgical. Dans le premier cas, une antibiothérapie est utilisée pour décharger la zone affectée en portant des chaussures spéciales, un traitement des plaies avec un antiseptique. Si la gangrène se développe, une amputation précoce dans les tissus sains est nécessaire.
  • La gestion des patients présentant des complications cardiovasculaires ne diffère pas des algorithmes conventionnels.
  • Il n'existe pas de méthodes pour traiter la polyneuropathie diabétique, mais les vitamines B, les immunostimulants et les antioxydants peuvent atténuer les symptômes.

Lors du traitement des complications du diabète, il faut avant tout maintenir la glycémie à un niveau acceptable. Même en cas d'évolution sévère de la maladie, la prise de conscience du patient et son traitement hypoglycémiant bien choisi peuvent prévenir l'apparition de complications aiguës et retarder l'apparition de complications chroniques.

Diabète sucré de type 2: symptômes de développement, comment traiter et combien vivent avec

L'excès de poids dans la seconde moitié de la vie, le manque de mouvement, la nourriture riche en glucides ont un impact beaucoup plus négatif sur la santé qu'on ne le croit généralement. Le diabète de type 2 est une maladie chronique incurable. Il se développe plus souvent en raison du mode de vie moderne: abondance de produits, accessibilité des transports, travail sédentaire.

Les statistiques sur les maladies confirment pleinement cette affirmation: dans les pays développés, la prévalence du diabète est dix fois supérieure à celle des pauvres. Une caractéristique du type 2 est un cours prolongé à faible symptôme. Si vous ne participez pas à des examens médicaux réguliers ou si vous ne faites pas don de sang pour le sucre vous-même, le diagnostic sera posé trop tard, lorsque de nombreuses complications commenceront. Le traitement dans ce cas sera prescrit beaucoup plus volumineux qu'avec la détection rapide de la maladie.

Pourquoi le diabète de type 2 se développe et qui est affecté

Le diagnostic de "diabète" est posé lorsqu'une augmentation rapide du glucose dans le sang veineux du patient est constatée. Le niveau supérieur à 7 mmol / l - une raison suffisante pour affirmer que le corps présente un trouble métabolique dans les glucides. Si les mesures sont effectuées par un glucomètre portable, le diabète est indiqué par des lectures supérieures à 6,1 mmol / L. Dans ce cas, un diagnostic de laboratoire est nécessaire pour confirmer la maladie.

L'apparition du diabète de type 2 s'accompagne le plus souvent d'une violation de la résistance à l'insuline. Le sucre du sang pénètre dans les tissus grâce à l'insuline, la résistance étant brisée par la reconnaissance des cellules de l'insuline, ce qui signifie que le glucose ne peut pas digérer et commence à s'accumuler dans le sang. Le pancréas a tendance à réguler le taux de sucre, renforce son travail. En fin de compte, il s'use. En l'absence de traitement après quelques années, l'excès d'insuline est remplacé par son absence et le glucose dans le sang reste encore élevé.

Causes du diabète:

  1. Surpoids Le tissu gras a une activité métabolique et a un effet direct sur la résistance à l'insuline. L'obésité la plus dangereuse à la taille.
  2. Manque de circulation conduit à une diminution des besoins musculaires en glucose. Si l'effort physique est absent, le sucre reste en grande quantité dans le sang.
  3. Excès dans le régime alimentaire de glucides facilement accessibles - produits à base de farine, pommes de terre, desserts. Les glucides sans fibres suffisantes pénètrent rapidement dans le sang, provoquant une augmentation du pancréas et stimulant la résistance à l'insuline. Lisez notre article sur la violation de la tolérance au glucose.
  4. Prédisposition génétique augmente la probabilité d'une maladie de type 2, mais n'est pas un facteur insurmontable. Des habitudes saines éliminent le risque de diabète, même avec une hérédité médiocre.

Les perturbations du métabolisme des glucides s'accumulent pendant une longue période. Par conséquent, les facteurs d'âge sont également attribués aux facteurs du diabète de type 2. Le plus souvent, la maladie commence après 40 ans, et il y a maintenant une tendance à réduire l'âge moyen des diabétiques.

Les formes et la sévérité du diabète

Le diabète sucré est divisé en primaire et secondaire. Le diabète primaire est irréversible, en fonction de la forme des troubles, il existe 2 types:

  • 1 type (E10 selon la CIM-10) est diagnostiqué lorsque l'augmentation de la glycémie est due au manque d'insuline. Cela est dû à des anomalies du pancréas dues à l’effet des anticorps sur ses cellules. Ce type de diabète est insulino-dépendant, c'est-à-dire qu'il nécessite des injections quotidiennes d'insuline.
  • Le type 2 (code MKB-10 E11) en début de développement se caractérise par un excès d'insuline et une forte résistance à l'insuline. À mesure que le degré de gravité augmente, il aborde de plus en plus le diabète de type 1.

Le diabète secondaire est dû à des troubles génétiques des chromosomes, des maladies du pancréas et des troubles hormonaux. Après guérison ou correction médicale des causes de la maladie, la glycémie revient à la normale. Le secondaire comprend également le diabète gestationnel, il débute pendant la grossesse et passe après l'accouchement.

Selon la gravité, le diabète est divisé en degrés:

  1. Un degré facile signifie que seuls les régimes à faible teneur en glucides sont suffisants pour maintenir le sucre à un niveau normal. Les médicaments ne sont pas prescrits aux patients. Le premier stade est rare en raison du diagnostic tardif. Si vous ne changez pas votre style de vie à temps, le degré facile passe rapidement au niveau intermédiaire.
  2. Le degré moyen est le plus commun. Le patient a besoin de fonds pour réduire le sucre. Il n'y a pas de complications du diabète ou elles sont faiblement exprimées et n'affectent pas la qualité de vie. À ce stade, une déficience en insuline peut survenir en raison de la perte de certaines fonctions pancréatiques. Dans ce cas, il est injecté. La carence en insuline est la raison pour laquelle les gens perdent du poids avec le diabète lors d'un apport calorique normal. Le corps ne peut pas métaboliser le sucre et est obligé de diviser ses propres graisses et muscles.
  3. Le diabète grave se caractérise par de multiples complications. Avec un traitement inadéquat ou son absence, il y a des changements dans les vaisseaux des reins (néphropathie), l'œil (rétinopathie), le syndrome du pied diabétique, l'insuffisance cardiaque due à l'angiopathie des gros vaisseaux. Souffrant de diabète de type 2 et du système nerveux, les changements dégénératifs sont appelés neuropathie diabétique.

Complications du diabète sucré de type 2: traitement des lésions vasculaires et des maladies concomitantes

Avec le diabète, tous les types de processus métaboliques dans le corps humain sont violés, en particulier le métabolisme des glucides. La pathologie a une évolution chronique et, malgré le développement de la médecine, elle n'a pas été complètement guérie.

Dans la grande majorité des cas, le diabète de type 2 est diagnostiqué chez les patients ayant dépassé la barre des 40 ans. La maladie laisse une empreinte sur toute la vie du patient et il lui faut non seulement ajuster son alimentation, mais aussi mener une vie active, surveiller son hygiène.

Cependant, la maladie elle-même n'est pas aussi grave que les complications du diabète de type 2. La pathologie principale provoque de nombreuses complications et dysfonctionnements dans le travail des organes internes, entraînant le développement de maladies concomitantes.

Il est nécessaire de considérer les complications aiguës et chroniques du diabète sucré et comment prévenir de telles conséquences? Et aussi pour savoir comment traiter les complications et ce que sont les médicaments.

Forme aiguë de complications

Dans le cas du diabète de type 2, l’acidocétose diabétique, qui résulte de l’accumulation de produits de décomposition des graisses dans le corps humain (corps cétoniques), est une complication courante.

La cause de cette pathologie est le non-respect du régime, recommandé par le médecin traitant, ou le fait que le traitement n’est pas correctement prescrit.

Les corps cétoniques sont capables de provoquer un effet neurotoxique à la suite duquel une personne perd connaissance. Et dans les cas graves, il y a un coma diabétique. Un symptôme caractéristique est une odeur spécifique de la bouche.

L'hypoglycémie se caractérise par une forte diminution de la quantité de sucre dans le sang du patient. En règle générale, il se produit chez les patients qui s'injectent de l'insuline, ou ils prennent des pilules pour réduire le sucre dans le corps.

Provoquer des facteurs d'hypoglycémie:

  • Épuisement physique.
  • Nervosité, tension nerveuse.
  • Une petite quantité de glucides, qui pénètrent dans l'organisme avec les aliments.
  • Dosage incorrect du médicament.

On sait que le glucose est essentiel au bon fonctionnement du cerveau. C'est pourquoi l'hypoglycémie est la complication la plus dangereuse de la pathologie, car le système nerveux central commence à souffrir.

Au début, le patient devient irritable, puis des symptômes sont observés: sueurs froides, tremblements des extrémités, perte d'orientation. Tout cela est remplacé par l'excitation, puis vient le coma.

L'hyperglycémie est une complication du diabète sucré, qui se caractérise par une concentration élevée de glucose dans le corps du patient.

La lactacidose résulte d'une accumulation excessive d'acide lactique dans l'organisme et se caractérise par une augmentation progressive de l'insuffisance cardiaque.

Forme chronique de complications

Les complications tardives ou chroniques du diabète de type 2 sont basées sur les lésions des vaisseaux sanguins. Selon la violation de la fonctionnalité d'un organe ou d'un système particulier, il existe de multiples complications associées au diabète.

La thyroïdite est un processus inflammatoire qui se produit dans le pancréas. Elle peut être aiguë, subaiguë, chronique et auto-immune. Les principaux symptômes sont des sensations de pression dans le cou, des difficultés à avaler des aliments, un changement du timbre de la voix.

La néphropathie est la conséquence d'une altération de la fonction rénale. Dans le contexte d'une telle pathologie, une protéine dans l'urine du patient est détectée, le gonflement des membres inférieurs augmente, des pathologies concomitantes, telles que l'hypertension artérielle, se développent.

La rétinopathie diabétique fait référence à la pathologie des yeux. Selon les statistiques, près de la moitié des patients atteints de diabète de type 2 sont diagnostiqués. La maladie se développe en raison de la destruction des petits vaisseaux sanguins de la rétine. Tout d'abord, l'acuité visuelle diminue, et si vous ignorez la situation, complétez la cécité.

La maladie peut provoquer les complications suivantes:

  1. Le pied diabétique se manifeste par une microangiopathie des jambes. Dans la zone affectée des membres inférieurs, des processus nécrotiques se développent, y compris le caractère purulent (par exemple, la gangrène dans le diabète sucré).
  2. L'infarctus du myocarde est une conséquence du diabète sucré. Il est observé dans la violation des vaisseaux coronaires du cœur.
  3. La polyneuropathie survient plus de la moitié des patients atteints de diabète sucré. Il est basé sur la violation des fonctions des terminaisons nerveuses de la périphérie, car la circulation complète du sang dans le corps est perturbée.
  4. L'accident vasculaire cérébral est une complication liée à une mauvaise circulation sanguine dans le corps du patient.

Si les complications aiguës «accompagnent» souvent le début du diagnostic, leurs formes chroniques se développent après plusieurs mois ou années, après le diagnostic du diabète de type 2.

Traitement et prévention des complications

Ils traitent les formes aiguës de complications dans l'unité de soins intensifs, car la vie du patient est gravement menacée.

À l'hôpital, les patients présentant des complications précoces de la maladie, accompagnées de formation d'acidose, reçoivent une insuline saline et hormonale.

Toutes les thérapies pour complications chroniques sont effectuées conformément à l'organe interne affecté. La néphropathie nécessite la correction des valeurs de la pression artérielle, l'hémodynamique intracrânienne est corrigée. En cas d'insuffisance rénale, le patient reçoit une injection d'insuline, le rein est éliminé.

Le traitement des complications est le suivant:

  • Le pied diabétique peut être traité avec des médicaments, ainsi qu'avec une intervention chirurgicale. La première option consiste à utiliser des antiseptiques locaux, un traitement antibactérien et des chaussures spéciales. Dans le second cas, lorsque la gangrène se développe, éliminer mécaniquement les tissus non viables.
  • Pour réduire la concentration de sucre dans le corps, des injections d'insuline sont recommandées, ou des comprimés sont prescrits pour réduire la glycémie.
  • La prise en charge des patients atteints de pathologies cardiovasculaires ne diffère pas du traitement conservateur conventionnel traditionnel.
  • La polyneuropathie diabétique est traitée de manière symptomatique pour améliorer l'état du patient. Le groupe vitamine B, les immunomodulateurs sont prescrits.

La base des mesures préventives est le maintien du sucre dans le sang des patients au niveau requis. Pour ce faire, vous devez prendre des médicaments, observer un régime pauvre en glucides, contrôler votre poids.

Pour éviter les complications de la maladie, vous devez consulter régulièrement le médecin traitant, faire les tests nécessaires. L'aspirine produit un effet amincissant, qui aidera à prévenir une crise cardiaque, une thrombose des vaisseaux, un accident vasculaire cérébral.

Une attention particulière est accordée aux membres inférieurs pour identifier les plaies, les fissures et les ulcères à un stade précoce. Si les plus petits défauts de la peau sont détectés, il est recommandé de consulter immédiatement votre médecin.

Et qu'en pensez-vous? Les mesures préventives aideront-elles à exclure les complications futures?