Image

Infarctus du myocarde et diabète sucré

Selon les statistiques, la moitié des personnes atteintes de diabète sucré (infarctus du myocarde) ont un infarctus du myocarde (IM). L'infarctus du myocarde et le diabète sucré sont des maladies dangereuses qui se combinent souvent. Les particularités de l'évolution du diabète sucré entraînent un épaississement du sang, un rétrécissement de la lumière des vaisseaux et un dépôt de cholestérol sur leurs parois, entraînant une augmentation du risque d'infarctus du myocarde. Avec le diabète, le patient doit constamment surveiller sa santé.

Facteurs de risque

82% des diabétiques développent des maladies cardiovasculaires à cause de l'augmentation du sucre.

Le diabète sucré est le principal facteur de risque. La probabilité d'un infarctus du diabète augmente s'il existe les conditions suivantes:

  • L'émergence de cette pathologie chez l'un des parents.
  • Fumer La dépendance au tabac en 2 fois augmente la probabilité de survenue d'une crise cardiaque. Une mauvaise habitude entraîne une usure rapide des vaisseaux et, après le diagnostic du diabète, il faut l’oublier.
  • Augmentation de la pression artérielle L'hypertension provoque un surmenage du système cardiovasculaire.
  • Excès de poids La taille chez les hommes est supérieure à 101 cm et chez les femmes - 89 cm, elle parle d'obésité. L'excès de poids menace la formation de plaques athéroscléreuses et le blocage des artères.
  • Forte concentration de graisses dans le sang.
Retour au sommaire

Causes de pathologie dans le diabète sucré

Le développement d'un infarctus chez les diabétiques de type 1 et 2 est associé non seulement à une augmentation du taux de glucose dans l'organisme, mais également à l'insuline. La prédisposition à une crise cardiaque est révélée même chez les personnes atteintes de prédiabète, lorsque seule la tolérance aux glucides est perturbée. Cela est dû au métabolisme des lipides et au rôle de l'insuline dans ce processus. En général, les causes suivantes de l'infarctus du myocarde dans le diabète:

  • une augmentation du taux de graisses dans le sang et une stimulation de la formation de corps cétoniques due à un manque d'insuline;
  • formation de thrombus, épaississement du sang;
  • la formation de protéines glycosylées en raison de la grande quantité de glucose dans le corps;
  • hypoxie due à la liaison du glucose avec l'hémoglobine;
  • la division des cellules du muscle vasculaire lisse et la pénétration des lipides dans celles-ci en raison de la libération de la somatotropine, un antagoniste de l'insuline.
Retour au sommaire

Symptômes de la pathologie

Les principaux symptômes de la crise cardiaque chez les femmes et les hommes atteints de diabète sont:

  • appuyer sur la poitrine;
  • nausées, vomissements;
  • faiblesse générale
  • échec du rythme cardiaque.

La douleur ne peut pas être éteinte avec de la nitroglycérine, elle donne au cou, aux épaules, à la mâchoire. La présence de tels symptômes indique des problèmes cardiaques et vous permet d’aider le patient rapidement. Cependant, il n'est pas toujours facile d'identifier une crise cardiaque survenant à la base du diabète sucré. Indépendamment du type de diabète chez le patient, la sensibilité des organes internes diminue à cause de laquelle l’infarctus se déroule sans douleur. De ce fait, une personne ne reçoit pas le traitement nécessaire, ce qui affecte négativement l'état du muscle cardiaque et peut entraîner sa rupture. Le risque de pathologies cardiaques chez les diabétiques après une crise cardiaque est significativement accru.

Premiers secours

Aux premiers signes d'infarctus du myocarde, vous devez appeler une ambulance.

La première aide avec MI est réduite aux manipulations suivantes:

  • poser le patient de manière à ce que la partie supérieure du corps soit légèrement surélevée;
  • fournir une respiration libre à la personne (collier déboutonné, ceinture);
  • fournir de l'air frais;
  • surveiller la pression artérielle, la fréquence cardiaque et la respiration;
  • donner au patient de la nitrolitsérine et apaiser, par exemple, la perfusion de valériane.
Retour au sommaire

Diagnostic

Pour identifier l'infarctus du myocarde et ses complications, utilisez les méthodes de diagnostic suivantes:

  • Anamnèse L'intensité, la durée, le caractère des sensations douloureuses, la durée d'une attaque sont découverts.
  • Électrocardiographie.
  • Analyse générale et biochimique du sang. Une augmentation du taux de RSE et d'un grand nombre de leucocytes suggère un processus inflammatoire et la formation de cicatrices.
  • Échocardiographie. Réaliser si les données obtenues par électrocardiographie ne sont pas suffisantes pour poser un diagnostic. La méthode permet d'identifier l'ischémie et l'angine de poitrine.
  • Radiographie. Une radiographie du thorax montrera l'état des poumons et la présence de complications de l'infarctus du myocarde.
Retour au sommaire

Traitement de la pathologie

Pour la normalisation de l'état du patient, la prévention de la récidive et le développement de complications, il faut:

  • normaliser le niveau de glucose dans le corps;
  • réduire la pression artérielle à 130/80 mm Hg. p.
  • cholestérol inférieur;
  • diluer le sang.

Médicaments

Quel que soit le type de diabète, les patients reçoivent une insulinothérapie. L'insuline à courte durée d'action est utilisée. Les médicaments qui réduisent le sucre du groupe des sulfanylurées ou de l'argile, par exemple "Metformine", ne peuvent pas être pris pendant une période aiguë. Pour diluer le sang et éliminer les caillots sanguins, nommer un lit. Sont également utilisés des médicaments antihypertenseurs et des glycosides cardiaques. Le traitement médicamenteux est moins efficace que le traitement chirurgical et est réalisé en présence de contre-indications à une intervention chirurgicale. Rétablir rapidement et efficacement la circulation sanguine permet l'angioplastie et l'endoprothèse vasculaire.

Nutrition après une crise cardiaque

L'infarctus du myocarde chez les patients atteints de diabète sucré - un phénomène dangereux qui peut conduire à la mort. L'alimentation après l'IM est une partie indispensable de la thérapie. Les patients diabétiques qui ont eu une crise cardiaque, numéro de table prescrit 9. Les premiers jours après l'infarctus du myocarde régime devrait être composé de légumes, sauf les pommes de terre et des céréales, sauf le riz et la semoule. Le sel est interdit pendant cette période.

Un régime sévère est prescrit aux patients dans un état grave en cas de risque élevé de complications ou de réapparition d'une crise cardiaque.

Construire la nourriture aide les règles suivantes:

  • le régime devrait être faible en calories;
  • les produits à haute teneur en cholestérol, les produits contenant des graisses animales, y compris les produits laitiers, les abats, les viandes grasses, sont interdits;
  • les glucides simples, qui font partie du sucre et des produits de confiserie, sont interdits;
  • du régime alimentaire, le cacao, le café et les épices sont enlevés;
  • la consommation de chocolat, de thé, de liquide et de sel est limitée;
  • les aliments frits sont interdits.
Retour au sommaire

Prévention de l'infarctus du myocarde dans le diabète sucré

Pour prévenir les maladies cardiaques et l'apparition d'une crise cardiaque avec diabète, il est recommandé de respecter les règles suivantes:

  • Observez le régime prescrit après le diagnostic du diabète. Une bonne nutrition vous permet de contrôler le sucre et le cholestérol.
  • Arrêtez de fumer et arrêtez de boire des boissons alcoolisées de toute force.
  • Déplacer plus. Toute activité physique - promenades dans le parc, remplacement de l'ascenseur par un escalier, aller au gymnase, est utile.
  • Ne pas restreindre la consommation de liquide.
  • Évitez le stress. Le surmenage nerveux affecte négativement le cœur de toute personne, indépendamment de la présence du diabète.

Avec le diabète, la cause principale de toute complication est une augmentation du taux de glucose dans le corps. Le contrôle du sucre et la normalisation de la valeur glycémique par le mode de vie et les médicaments constituent la principale mesure de prévention des crises cardiaques. médicaments non autorisés d'annulation ou de modification de la posologie, ne pas tenir compte des règles de l'offre, le refus d'abandonner les mauvaises habitudes menacent non seulement la santé humaine, mais aussi sa vie.

Infarctus du myocarde dans le diabète sucré

Syndrome coronarien aigu (SCA) - tout groupe de signes ou symptômes cliniques permettant de suspecter un infarctus aigu du myocarde (IAM) ou un angor instable (NA).

Classification des ACS

  • Infarctus aigu du myocarde
    • Infarctus du myocarde avec élévation du segment ST (STP)
    • Infarctus du myocarde sans élévation du segment ST (IBM ST)
    • Infarctus du myocarde diagnostiqué par des modifications enzymatiques, par des biomarqueurs, par des signes d'ECG tardif
  • Angine instable (HC)

Critères pour le diagnostic de IMPST

  1. L'augmentation et / ou réduction subséquente de marqueurs biochimiques de la nécrose du myocarde dans le sang (de préférence de la troponine cardiaque) si leur concentration dans au moins un échantillon de sang dépasse la limite supérieure de la normale, adoptée dans ce laboratoire *, et il y a au moins un des éléments ci-dessous de l'ischémie du myocarde:
    • tableau clinique de l'ischémie myocardique;
    • Modifications de l'ECG, indiquant la survenue d'une ischémie myocardique (occurrence des déplacements 5T-T, blocage du GNLG);
    • l'apparition de dents Q anormales sur l'ECG;
    • l'apparition de signes de perte de myocarde viable ou de violation de la contractilité locale à l'aide de techniques permettant de visualiser le cœur.
  2. Inattendue BCC, y compris un arrêt cardiaque, souvent dans un contexte de symptômes évocateurs d'une ischémie du myocarde chez les patients chez lesquels on suspecte aiguë élévation du segment ST surgi blocage aiguë posée LNPG ou de nouveaux signes d'un caillot de sang dans le vaisseau pendant l'angiographie coronaire et / ou d'examen post-mortem. En même temps, la mort a eu lieu avant l'arrivée de la possibilité de prélever des échantillons de sang ou avant qu'il y ait une augmentation des marqueurs biochimiques du sang de nécrose.
  3. TBA chez les patients ayant initialement des niveaux normaux de marqueurs biochimiques de la nécrose du myocarde dans l'augmentation de leur sang sur le 99e percentile LSN * indique une nécrose du myocarde provoquée par cette interférence. Par convention, l'augmentation des marqueurs biochimiques de la nécrose du myocarde dans le sang supérieur à 3 fois ce niveau, doit être traitée comme les incontestée à la suite de TBA. Option: MI en raison d'une thrombose de stent documentée.
  4. Dans le fonctionnement du PAC chez les patients présentant des taux initialement normaux
  5. Signes de MI, révélés par la recherche pathoanatomique.

Caractéristiques de l'IM chez les patients atteints de diabète sucré

  • la fréquence d'apparition de l'hypertension est plus élevée (bien qu'il existe des études dans lesquelles il est indiqué que l'hypertension artérielle cliniquement significative ne pèse pas sur l'évolution de l'infarctus du myocarde);
  • fréquence plus élevée des IM transférés précédemment;
  • l'incidence de la rupture du myocarde est beaucoup plus élevée (c'est un problème important, car selon notre clinique le poids spécifique des ruptures myocardiques
  • À la fin du traitement chez les patients sans diabète, il y avait une dynamique positive des indicateurs clés de la fonction systolique (une diminution significative du volume de fin de diastole et le volume télésystolique, la fraction d'éjection a augmenté et le débit cardiaque), alors que chez les patients avec ces chiffres n'ont pas changé le diabète.
  • Pour les patients atteints d'IM sans onde Q, le diabète sucré est également un facteur aggravant important. La transformation de cette pathologie cardiaque dans le Q-MI chez les patients diabétiques est observée 4 fois plus souvent. L'angor instable réfractaire, chez lequel les patients nécessitent une angiographie coronarienne et une angioplastie, est observé chez 30% des patients atteints de diabète sucré.
  • Les diabétiques ont des violations plus graves de l'activation neuro-humoral (activé par le système sympathique-surrénalien), un dysfonctionnement endothelial, a exprimé des violations de hemocoagulation.
  • Une attention particulière doit être portée aux troubles métaboliques du diabète sucré.

Niveaux cibles de glycémie

Selon les résultats des études cliniques pour la plupart des patients, les indicateurs suivants sont disponibles:

  • 5,0-7,8 mmol / l
  • Il est permis d’augmenter périodiquement la glycémie à 10 mg / l
  • Il est nécessaire d'éviter la glycémie en dessous de 4-5 mmol / l

Infarctus du myocarde dans le diabète de type 2: conséquences

Le diabète sucré du second et du premier type est une maladie dangereuse, qui comporte de nombreuses complications différentes, consistant dans le développement de toutes sortes de maladies. L’infarctus du myocarde est l’une des complications désagréables du diabète qui se développe chez 50% des patients.

Les personnes atteintes de diabète font souvent une pause cardiaque. De plus, la dépendance à l'insuline peut provoquer un accident vasculaire cérébral qui se développe même à un jeune âge, ce qui distingue un diabétique d'une personne en bonne santé.

En général, le diabète sucré de type 2 et l'infarctus du myocarde sont des maladies très graves nécessitant un traitement immédiat et une surveillance constante de l'état de santé.

Les caractéristiques d'une crise cardiaque avec le diabète de type 2 ou de type 1 sont les suivantes:

  • un rétrécissement important des écarts;
  • une forte augmentation du taux de glucose dans le sang, contribuant à la collecte du cholestérol sur les parois des vaisseaux sanguins;
  • la formation de plaques athérosclérotiques et similaires.

Ces causes sont considérées comme les principales causes du développement des maladies coronariennes, à savoir ischémie, arythmie, angine de poitrine et insuffisance cardiaque.

Il est établi que le diabète favorise des modifications significatives du sang, à la suite de quoi il acquiert une consistance épaisse et visqueuse. Malheureusement, dans un tel cas, l'infarctus du myocarde progressera beaucoup plus difficilement.

Caractéristiques du système sanguin chez les diabétiques

La formation de thrombus dans le sang d'une personne provoque un rétrécissement important des lumières dans les vaisseaux. En conséquence, la circulation sanguine normale est perturbée, ce qui contribue à l'apparition d'un accident vasculaire cérébral.

Dans le fonctionnement du muscle cardiaque, des défaillances se produisent également, ce qui augmente le risque de rupture, caractéristique de l'infarctus du myocarde. Ce phénomène défavorable est souvent fatal pour une personne.

Faites attention! Les maladies cardiaques accompagnant le diabète sucré sont appelées le cœur dit diabétique.

Le plus souvent, avec une concentration élevée de sucre, souffre d'une pompe cardiaque, du myocarde et du flux sanguin dans le diabète sucré. Peu à peu, le cœur s’agrandit en raison de l’insuffisance cardiaque.

En plus de tous les diabétiques sont soumis à une pression artérielle accrue à cause de laquelle ils ont beaucoup de complications (par exemple, un anévrisme aortique est formé). Ce phénomène interfère souvent avec les processus de régénération, qui peuvent conduire à une cicatrice post-infarctus. Il y a donc un risque de rupture du muscle cardiaque et la mort de la personne.

De nombreuses études ont montré que chez les personnes atteintes de diabète de type 1 et de type 2, la probabilité d'un infarctus du myocarde secondaire et d'un accident vasculaire cérébral est élevée.

Important! L'insuffisance cardiaque chronique est due à une détérioration de la fonction systolique.

En outre, une teneur élevée en glucose réduit la vitesse des processus métaboliques. On sait que chez les personnes insulino-dépendantes, le développement d'un accident vasculaire cérébral et d'un infarctus du myocarde à petite focale peut être transformé en hémorragie à foyer large 4 fois plus souvent que chez une personne en bonne santé.

De plus, il y a souvent une angine de poitrine qui se manifeste par une douleur dans la poitrine. Si au moins un "symptôme cardiaque" a été détecté, le médecin prescrit le contournement et le stenting des vaisseaux.

Signes asymptomatiques de crise cardiaque et de catégorie de risque

Fait intéressant, les diabétiques ne ressentent aucune douleur cardiaque. Le fait est que le diabète de type 1 et de type 2 réduit la sensibilité des tissus internes. Par conséquent, les patients peuvent ne pas ressentir de douleur aiguë.

Cependant, en l'absence de soins nécessaires, le patient développera inévitablement toutes sortes de complications, affectant non seulement la santé physique mais aussi la santé émotionnelle.

Important! S'il n'y a pas de traitement pour le coeur diabétique, il peut s'arrêter.

Par conséquent, après avoir diagnostiqué le diabète de type 2, le patient doit contrôler son état, en observant attentivement l'évolution de la maladie, prolongeant ainsi sa vie.

Groupe de risque

Automatiquement, les personnes atteintes de maladies telles que le diabète sucré et l'infarctus du myocarde entrent dans la catégorie des risques, en particulier si elles provenaient d'un des membres de la famille (hommes jusqu'à 65 ans et femmes donnant naissance à 55 ans).

L'hypertension artérielle et l'hypertension artérielle tendent les vaisseaux sanguins, ce qui peut nuire au travail du cœur. Et une telle habitude néfaste, comme le tabagisme, double le risque d'accident vasculaire cérébral et de maladie cardiaque. De plus, la nicotine et la fumée de cigarette entraînent une détérioration rapide du système vasculaire.

Un excès de poids (le tour de taille chez les hommes est supérieur à 100 cm, la femme a plus de 90 cm) indique un cholestérol de faible qualité, multiplie le risque de plaques athéroscléreuses et indique un blocage des organes coronaires artériels.

Quant au cholestérol, son indice élevé provoque le développement de maladies cardiaques, mais un faible niveau est également nocif pour le cœur et les vaisseaux sanguins. Par conséquent, le cholestérol doit toujours correspondre à la norme et peut être contrôlé à l'aide d'un dispositif spécial de mesure du cholestérol.

De plus, les causes de la crise cardiaque peuvent consister en une augmentation de la teneur en tissu adipeux dans le corps.

Il découle de ce qui précède que, après avoir diagnostiqué et établi la cause de l'une des affections susmentionnées, une personne doit suivre un traitement, un endroit important dans lequel se trouve un régime spécial.

La prévention

Pour prévenir l'apparition d'un infarctus du myocarde et d'un accident vasculaire cérébral, il est nécessaire de mener régulièrement diverses activités, parmi lesquelles:

  • Observation de la glycémie. Pour la surveillance, utilisez un appareil spécial et un tableau indiquant le taux de consommation de sucre.
  • Contrôle complet de la concentration de cholestérol, cela aidera un régime spécial.
  • Passage de l'examen systématique de l'endocrinologue et du cardiologue.
  • Régime spécial. Beaucoup dépend de la nutrition, car une alimentation équilibrée et un régime alimentaire strict aident à prévenir le développement de diverses complications désagréables.
  • Mesure continue de la pression artérielle.
  • Un repos complet et un sommeil sain.
  • Régime alimentaire de correction, à la base de l'apport minimal en glucides.
  • Abstention de l'alcool et du tabac. Les médecins disent que le traitement ne peut être complet si une personne ne se débarrasse pas de dépendances qui, en plus de tout, peuvent causer un accident vasculaire cérébral.
  • Respect du bon mode de vie, ses composants intégraux - régime et exercice.
  • Acceptation de divers médicaments prescrits par un médecin et traitement assisté sur la base de remèdes populaires.

Méthodes de traitement

Après un deuxième type de diabète sucré présentant un risque d'infarctus du myocarde, vous devriez consulter un cardiologue et un endocrinologue pour obtenir des recommandations d'experts valables. De plus, le patient devra subir un diagnostic en plusieurs étapes, puis surmonter un traitement spécial.

Après un examen approfondi, vous pouvez commencer une thérapie complexe complexe. Les traitements les plus efficaces sont l'angioplastie et le stenting. Ces méthodes sont beaucoup plus efficaces que la méthode thrombolytique habituelle.

La thérapie moderne réduit de manière significative la probabilité d'accident vasculaire cérébral et d'infarctus du myocarde, ce qui signifie que le risque de décès est également réduit.

Faites attention! Le médecin ne prescrit le régime alimentaire et le traitement agressif les plus stricts qu'aux patients les plus exposés. En règle générale, une telle thérapie est une radiologie interventionnelle, associée à un traitement médicamenteux.

Un régime spécial

Diagnostiquer le diabète du deuxième et du premier type augmente considérablement la probabilité de complications diverses. Par conséquent, le médecin prescrit le bon régime alimentaire et la chirurgie radiologique des vaisseaux de recanalisation. Cette méthode est utilisée 12 heures après le début du stenting.

Pour l'efficacité du traitement de presque toutes les maladies, par exemple, afin d'éviter un accident vasculaire cérébral, un régime spécial est prescrit au patient. Ceci est extrêmement important, car un choix judicieux d'aliments et de produits individuels et le respect du régime alimentaire approprié conditionnent le corps en énergie, en composants essentiels et en vitamines.

Il est très important qu'un régime visant à prévenir l'infarctus du myocarde et les accidents vasculaires cérébraux de différents types ait été convenu avec le médecin traitant. Après tout, seul un médecin ou un nutritionniste peut recommander un régime équilibré et sain à un patient.

Particularités de l'apparition et du traitement de l'infarctus du myocarde dans le diabète sucré

Le diabète sucré est une maladie qui se manifeste par une augmentation du taux de glucose dans le sang. Cette situation contribue à l'accumulation de cholestérol sur les parois vasculaires, réduisant leur perméabilité.

la maladie athéromateuse - c'est la raison pour le développement de la maladie coronarienne et les maladies qui lui sont associés: arythmie, angine de poitrine et l'infarctus du myocarde (IM).

Cela modifie la composition du sang, sa densité et sa viscosité augmentent. Dans le contexte de cette maladie, l'infarctus du myocarde entraîne des problèmes beaucoup plus importants.

La thrombose empêche la circulation sanguine normale, l'approvisionnement en sang du muscle cardiaque est altéré. Tout cela se heurte au développement du site de sa nécrose. Ceci est une crise cardiaque.

Causes de la pathologie

Les pathologies cardiaques dans le contexte du diabète sucré sont appelées dans la profession médicale "coeur diabétique". La taille de l'organe augmente, les manifestations de l'insuffisance cardiaque progressent.

Les diabétiques se caractérisent par une pression artérielle élevée ou élevée. Ceci est un risque supplémentaire d'anévrisme de l'aorte.

Pour les patients qui ont déjà eu une crise cardiaque, le risque de récidive est très élevé. En raison des violations de la contraction du myocarde, les symptômes caractéristiques de la CHF évoluent.

En raison du fait que le niveau du taux de glucose a augmenté de processus métaboliques, une réduction quadruplée probabilité de la maladie cardiaque melkoochagovogo dans macrofocal.

Facteurs de risque

Outre l’augmentation du taux de sucre dans le sang, le risque d’IDM primaire et répété est accru par de tels facteurs:

  • l'hérédité (la présence de IHD chez des proches parents: chez les femmes de moins de 55 ans et chez les hommes de moins de 65 ans);
  • fumer. Il favorise une usure plus rapide des parois vasculaires;
  • augmentation ou, au contraire, hypotension. La pression «sautante» des chiffres les plus faibles aux plus élevés est particulièrement dangereuse.
  • faible HDL ("Bon" cholestérol) conduit à une aggravation du cœur et à l'état des vaisseaux sanguins;
  • l'obésité. Mesurez le tour de taille avec la bande centimétrique habituelle du tailleur. Si le résultat de la mesure est supérieur à 1000 mm pour les hommes et à 900 mm pour les femmes, cela indique le début du processus d'obésité. Le risque de perméabilité vasculaire altérée des caillots sanguins et des plaques de cholestérol est beaucoup plus élevé /

Les symptômes

Le profil de l'infarctus du myocarde, associé au diabète sucré, a ses particularités. Comme mentionné précédemment, l'infarctus du myocarde chez les diabétiques est difficile, compliqué par l'affaiblissement de l'activité cardiaque, jusqu'à l'arrêt cardiaque complet. La combinaison de l'hypertension avec la dystrophie myocardique entraîne un anévrisme du cœur, avec une rupture du muscle cardiaque.

Pour l'infarctus aigu du myocarde, les formes suivantes sont typiques:

  • douloureux, avec une douleur prolongée derrière le sternum;
  • abdominale, avec le symptôme d'un "abdomen aigu";
  • caché ("bête", indolore);
  • arythmique, avec des manifestations d'arythmie et de tachycardie;
  • Cerveau, accompagné d'une parésie, d'une paralysie, d'une altération de la conscience.

La durée de la période aiguë est de 1 à 1,5 semaines. Il y a une baisse de la pression artérielle, une augmentation de la température.

En période aiguë, de telles conditions dangereuses peuvent survenir:

  • œdème pulmonaire;
  • arrêt de la filtration hépatique;
  • choc cardiogénique.

Chez les diabétiques, l'infarctus du myocarde se produit 2 fois plus souvent

L'infarctus du myocarde est une complication grave du diabète sucré qui apparaît chez les patients dans 50% des cas. Chez les diabétiques, les accidents vasculaires cérébraux et les crises cardiaques surviennent beaucoup plus tôt que ceux qui ne souffrent pas de diabète.

L'infarctus du myocarde et le diabète sucré sont des maladies graves qui mettent la vie en danger. Par conséquent, traiter les patients présentant ces diagnostics est une tâche grave et spéciale.

Caractéristiques d'une crise cardiaque chez les diabétiques

le niveau de glucose dans le sang augmente, ce qui provoque le dépôt de cholestérol sur les parois des vaisseaux sanguins, la formation de plaques d'athérosclérose, un rétrécissement de la lumière. Tout cela devient une cause pour le développement de la maladie coronarienne (angine de poitrine, troubles du rythme, et l'insuffisance cardiaque, crise cardiaque).

La formation de thrombus entraîne un rétrécissement des lumières des vaisseaux sanguins et une perturbation du flux sanguin normal. Le processus du muscle cardiaque est rompu et le risque de rupture et de crise cardiaque augmente. Cela se heurte souvent à la mort du patient.

Les maladies du coeur dans le contexte du diabète sont appelées "coeur diabétique".

Surtout sous l’effet du myocarde, le cœur pompe le sang. La taille du cœur augmente et, sur ce fond, une insuffisance cardiaque aiguë se forme.

Les diabétiques ont souvent une pression artérielle élevée, ce qui entraîne diverses complications, notamment. à l'anévrisme de l'aorte. Cela peut grandement interférer avec le processus de guérison normal et la formation d'une cicatrice dite post-infarctus. Le risque de rupture du muscle cardiaque et la mort du patient augmentent.

Dans le myocarde sur fond de diabète sucré, le taux de métabolisme diminue. On sait que chez les diabétiques, 4 fois plus souvent, un infarctus de petite focale se transforme en infarctus.

Très souvent, l'angine se manifeste par une douleur thoracique. Les patients présentant de tels symptômes doivent généralement contourner et endormir les vaisseaux.

Important de savoir

La "méchanceté" de l'infarctus du myocarde dans le diabète sucré est que la maladie se développe souvent sans douleur, à mesure que la sensibilité du tissu cardiaque diminue.

Chez les diabétiques, il n'y a parfois aucune douleur forte et brûlante qui apparaît à un infarctus est normal. Ils peuvent même ne pas soupçonner qu’ils ont une crise cardiaque et vivre avec elle.

Sans soins appropriés, des complications graves se développent par la suite jusqu'à un arrêt cardiaque.

Souvent, les patients qui se trouvent dans le service d’infarctus se privent complètement de la maladie et s’empressent de signer. Et si le sucre saute soudainement, le cœur dans cette situation peut "craquer au niveau des coutures".

Groupe de risque

Si vous souffrez de diabète, vous observez les signes suivants, puis vous vous trouvez automatiquement en danger. La probabilité d'infarctus du myocarde est beaucoup plus élevée chez vous que chez les autres personnes non diabétiques.

  • Le diabète sucré lui-même est déjà un facteur de risque.
  • L'infarctus du myocarde chez l'un de vos proches (jusqu'à 55 ans chez la femme et jusqu'à 65 ans chez l'homme) augmente considérablement la probabilité d'une crise cardiaque dans votre cas.
  • Fumer 2 fois augmente la probabilité d'une crise cardiaque. Il favorise une usure rapide des vaisseaux. À propos du mal de fumer avec le diabète sucré est raconté ici en détail.
  • L'hypertension artérielle ou l'hypertension artérielle entraîne un surmenage des vaisseaux sanguins.
  • Si le tour de taille de plus de 101 cm pour les hommes et plus de 89 cm pour les femmes, cela signifie que l'obésité centrale, élevé « mauvais » cholestérol, le risque de la plaque d'athérome et de blocage des artères coronaires.
  • Un faible taux de bon cholestérol nuit au fonctionnement du système cardiovasculaire.
  • Des taux élevés de triglycérides (graisses) dans le sang entraînent une maladie cardiaque.

De tout cela, nous pouvons conclure que le diabète est notre ennemi numéro un et nous devons d'abord nous battre avec lui.

La prévention

Le meilleur traitement est connu pour être la prévention, et pour prévenir les maladies cardiaques, vous avez besoin de:

  • Observez le niveau de glucose dans le sang (normes de sucre de table).
  • Contrôler le taux de cholestérol.
  • Visitez régulièrement un endocrinologue et un cardiologue.
  • Refuse de fumer et de boire de l'alcool. Pourquoi avec le diabète ne peut pas l'alcool - la réponse des médecins.
  • Observez la bonne alimentation pour le diabète.
  • Prenez les médicaments prescrits par le médecin.
  • Surveiller la pression sanguine.
  • Adhérer à un mode de rêve et de repos.
  • Respectez le calendrier optimal des exercices.

Mesures de traitement

Un traitement complexe de l'infarctus du myocarde nécessitera la consultation d'un bon cardiologue, des examens approfondis et à multiples facettes et un contrôle complet au cours du traitement.

Traiter l'infarctus du myocarde avec le diabète est une tâche difficile. Des mesures telles que angioplastie ou stenting sont plus efficaces, que la thérapie thrombolytique. Ils réduisent le risque de crises cardiaques répétées et de décès.

Les patients présentant un risque élevé de syndrome coronarien aigu subissent un traitement agressif. Ceci est généralement une intervention, avec des médicaments.

Les diabétiques surestiment le niveau de risque de complications. Par conséquent, pour les prévenir, les médecins ont souvent recours à des techniques chirurgicales aux rayons X pour recanaliser les vaisseaux coronaires. Cette méthode est utilisée dans les 12 premières heures après le stenting.

Dans notre pays, les méthodes de traitement invasives restent peu disponibles. Et puisque loin de tout le monde peut se le permettre, beaucoup sont intéressés par les problèmes de traitement de la toxicomanie.

Comme il existe des troubles métaboliques dans le diabète sucré, haute efficacité montre la thérapie métabolique.

En général, l'utilisation de méthodes de traitement de pointe et des médicaments novateurs qui se sont avérées efficaces dans la pratique, peut non seulement réduire le risque de maladies cardio-vasculaires, mais aussi pour prévenir la survenue de complications après l'infarctus du myocarde et accident vasculaire cérébral.

Infarctus et diabète sucré: nutrition, régime, metformine

Les principales causes de décès dans le diabète sucré sont les maladies cardiaques et vasculaires. Ils occupent environ 82% et parmi eux la plus grande proportion est l'infarctus du myocarde.

L'évolution de l'infarctus chez les diabétiques est plus grave, le développement de l'insuffisance cardiaque, l'arrêt cardiaque, l'arythmie et la rupture cardiaque.

Dans ce cas, la dépendance du degré de coronaropathie chez les diabétiques avec la compensation du diabète et le degré de perturbation du métabolisme des graisses a été mise en évidence.

Causes des lésions cardiaques et vasculaires chez les patients diabétiques

La prédisposition aux maladies cardiaques est accrue chez les patients diabétiques, même dans les groupes présentant une tolérance réduite aux glucides, c'est-à-dire avec un prédiabète. Cette propension est associée au rôle de l'insuline dans le métabolisme des graisses. En plus d'augmenter la glycémie, la carence en insuline active la lipolyse et la formation de corps cétoniques.

Dans ce cas, le taux sanguin de triglycérides augmente, l’apport en acides gras dans le sang augmente. Le second facteur est une augmentation de la coagulation sanguine, la formation de caillots sanguins dans les vaisseaux. L'augmentation du glucose accélère la formation de protéines glycosylées, sa liaison avec l'hémoglobine perturbe l'apport d'oxygène aux tissus, ce qui augmente l'hypoxie.

Dans le cas du diabète sucré de type 2, malgré la concentration accrue d'insuline dans le sang et l'hyperglycémie, la libération d'antagonistes de l'insuline augmente. L'un d'eux est une somatotropine. Il améliore la division des cellules musculaires lisses dans les vaisseaux sanguins et la pénétration des graisses dans celles-ci.

Progression de l'athérosclérose également sous de tels facteurs;

  • L'obésité.
  • Hypertension artérielle.
  • Fumer

L'apparition de protéines dans l'urine est un signe pronostique défavorable d'une crise cardiaque chez les diabétiques.

Infarctus du myocarde sans infarctus du myocarde chez les diabétiques

L'infarctus du myocarde dans le diabète sucré présente les caractéristiques des manifestations cliniques. Il se développe avec une évolution prolongée du diabète sucré et les manifestations de la maladie coronarienne peuvent ne pas être présentes. Une telle ischémie indolore se développe en un infarctus "caché" et asymptomatique dans le diabète sucré.

Les causes possibles d'une telle évolution peuvent être la propagation des lésions vasculaires aux petits capillaires à l'intérieur de la paroi cardiaque, ce qui entraîne une violation de la circulation sanguine et l'apparition d'ischémie et de perturbation de la nutrition myocardique. Les processus dystrophiques réduisent la sensibilité des récepteurs de la douleur dans le muscle cardiaque.

Cette même défaite des petits capillaires rend difficile le développement d'une circulation collatérale (by-pass), ce qui contribue à des crises cardiaques répétées, à l'anévrisme et à la rupture cardiaque.

Avec le diabète et l'infarctus du myocarde, ce traitement indolore conduit à un diagnostic tardif, ce qui augmente le risque de décès des patients. Ceci est particulièrement dangereux avec des crises cardiaques répétées et répétées, ainsi qu'avec une pression artérielle élevée.

Les raisons pour lesquelles l'infarctus du myocarde et le diabète sucré s'accompagnent souvent sont:

  1. La défaite des petits vaisseaux à l'intérieur du muscle cardiaque.
  2. Changement de la capacité de coagulation et tendance à la thrombose.
  3. Fortes fluctuations du diabète sanguin.

Dans le cours labile du diabète, une surdose d'insuline et une hypoglycémie associée provoquent la libération de catécholamines dans le sang des glandes surrénales.

Sous leur action, les vaisseaux spasmodiques, le rythme des battements de cœur augmente.

Facteurs de risque de complications de l'infarctus du myocarde dans le diabète sucré

Avec l'IHD, y compris après une crise cardiaque, le diabète sucré progresse plus rapidement en cas d'insuffisance cardiaque congestive, une défaite fréquente des vaisseaux cardiaques. La présence du diabète rend difficile la réalisation d'une chirurgie de pontage vasculaire. Par conséquent, les patients diabétiques doivent commencer le traitement des maladies cardiaques dès que possible.

Un plan d'examen de ces patients comprend nécessairement des tests de stress pendant l'ECG, la surveillance du rythme et le retrait de l'ECG pendant la journée. Ceci est particulièrement indiqué avec le tabagisme concomitant, l'obésité de type abdominal, l'hypertension artérielle, une augmentation des triglycérides dans le sang et une diminution des lipoprotéines de haute densité.

Dans l'apparition de l'infarctus du myocarde, ainsi que du diabète sucré, la prédisposition héréditaire joue un rôle. Par conséquent, lorsqu'un membre de la famille proche ayant eu un infarctus du myocarde, une angine instable ou d'autres variantes d'une maladie coronarienne est diagnostiqué chez un patient diabétique, il est considéré comme présentant un risque accru d'accidents vasculaires.

En outre, les facteurs supplémentaires contribuant à l'évolution grave de la maladie cardiaque chez les diabétiques sont les suivants:

  • Angiopathie des artères périphériques, endartérite oblitérante, vascularite.
  • Rétinopathie diabétique
  • Néphropathie diabétique avec albuminurie.
  • Violation du système de coagulation sanguine
  • Dyslipidémie

Traitement de l'infarctus du myocarde dans le diabète

Le principal facteur déterminant le pronostic de l'infarctus chez les patients atteints de diabète sucré est la stabilisation des paramètres glycémiques cibles. Dans le même temps, essayez de maintenir le taux de sucre de 5 à 7,8 mmol / l, ce qui permet d'augmenter à 10%. Une diminution inférieure à 4 ou 5 mmol / l n'est pas recommandée.

Les patients présentent une insulinothérapie non seulement dans le diabète de type 1, mais également une hyperglycémie supérieure à 10 mmol / l, une nutrition parentérale, un état grave. Si les patients recevaient des comprimés, par exemple de la metformine, et qu'ils présentaient des signes d'arythmie, d'insuffisance cardiaque, d'angor sévère, ils sont également transférés à l'insuline.

De l'insuline à courte durée d'action est injectée de manière continue par voie intraveineuse dans un compte-gouttes avec 5% de glucose. Le niveau de sucre est mesuré toutes les heures. Si le patient est conscient, il peut prendre de la nourriture dans le contexte d'une insulinothérapie intensive.

L'utilisation de médicaments pour réduire le sucre dans l'infarctus du myocarde à partir du groupe sulfanylurée ou de l'argile n'est possible que lorsque les signes d'insuffisance coronarienne aiguë sont éliminés. Un médicament tel que la metformine, avec une consommation régulière, réduit la probabilité de développer un infarctus du myocarde et une maladie coronarienne, dans une période aiguë est contre-indiqué.

La metformine ne permet pas une prise en charge rapide de la glycémie et son administration dans des conditions de malnutrition des tissus entraîne un risque accru d'acidose lactique.

En outre, la metformine affecte négativement les résultats cliniques à long terme de l'infarctus du myocarde.

Dans le même temps, il a été démontré que, après pontage cardiaque, la metformine 850 améliore les paramètres hémodynamiques et raccourcit la période de récupération après la chirurgie.

Les principales directions du traitement de l'infarctus du myocarde:

  1. Maintenir un taux de glycémie normal.
  2. Réduction et maintien de la pression artérielle au niveau de 130/80 mm Hg.
  3. Réduire le cholestérol dans le sang.
  4. Anticoagulants pour éclaircir le sang
  5. Médicaments du cœur pour le traitement de l'IHD

Régime après une crise cardiaque chez les patients atteints de diabète sucré

La nutrition après une crise cardiaque avec diabète dépend de la période de la maladie. Dans la première semaine après le début de l'infarctus du myocarde montre des repas fractionnés fréquents soupes de légumes en purée, purée de légumes, sauf les pommes de terre, les céréales, sauf le riz et la semoule. Le sel ne peut pas être utilisé.

La viande bouillie ou le poisson sans sauce est autorisé, de préférence sous forme de côtelettes de vapeur ou de boulettes de viande. Vous pouvez manger du fromage blanc, de l'omelette à la vapeur et des boissons au lait acide à faible teneur en gras. Fumer, les marinades, les conserves, le fromage, le café et le chocolat, le thé fort sont interdits.

Au cours de la deuxième semaine, les aliments ne peuvent pas être coupés, mais il reste des restrictions quant à l’utilisation de sel, d’aliments pointus, frits, en conserve et gras. Les plats de poisson et de viande ne sont pas autorisés à manger plus d'une fois par jour et les breuvages sont interdits. Vous pouvez préparer des casseroles de lait caillé et de céréales, réduire en purée de chou-fleur, courgettes, carottes.

La troisième étape de la cicatrisation commence dans un mois, et l'alimentation en myocarde durant cette période doit être faible en calories, limitée au liquide jusqu'à un litre par jour, et le sel peut être en une quantité de pas plus de 3 g plats conseillés aux fruits de mer, ainsi que des aliments riches en potassium: haricots, mer chou, noix, lentilles.

Principes de base de la nutrition après une crise cardiaque:

  • Réduire le contenu calorique du régime.
  • Exclure les produits contenant du cholestérol: viande grasse, abats, aliments gras, graisses animales, beurre, crème sure, crème grasse.
  • Exclure les glucides simples: sucre, pâtisseries, confiseries.
  • Abandonnez le cacao, le café, les épices. Limitez le chocolat et le thé.
  • Réduire le liquide et le sel.
  • Vous ne pouvez pas faire frire la nourriture.

Le régime alimentaire des patients comprend l'huile végétale, les légumes, à l'exception des pommes de terre, des céréales à grains entiers, des fruits non sucrés et des baies. La viande est mieux limitée à 1 fois par jour 3 ou 4 fois par semaine. En tant que source de protéines, les poissons à faible teneur en matière grasse, le fromage blanc, le yaourt, le yaourt, le lait cuit fermenté et le yaourt sans additifs sont recommandés. Vous pouvez faire cuire une omelette 1 fois par jour.

Les légumes sont recommandés pour être consommés aussi frais que possible dans les salades avec de l'huile végétale et des herbes, les premiers plats sont préparés sous forme de soupes végétariennes. Vous pouvez préparer un ragoût de légumes ou une casserole pour la garniture.

Pour améliorer le goût des plats, utilisez du jus de citron et de tomate, du vinaigre de cidre de pomme. Pour augmenter la teneur en fibres du régime, vous devez utiliser du son comme additif aux céréales, au fromage blanc et aux boissons lactées.

Tous les principes de la nutrition diabétique doivent être observés, en tenant compte de la diminution de la consommation de graisses animales et de viande. Il est recommandé de réduire le poids à la hausse, car il influence favorablement l'évolution du diabète et des cardiopathies ischémiques.

La vidéo de cet article continue de dévoiler le sujet d'une crise cardiaque associée au diabète.

Traitement du diabète sucré avec infarctus du myocarde

Le diabète sucré de type 2 a un effet négatif sur la paroi vasculaire, ce qui entraîne le développement d’accidents vasculaires cérébraux précoces et de crises cardiaques. La plus grande quantité de glucose dans le corps des personnes âgées favorise le dépôt de plaques de cholestérol, l'apparition de micro et macrovasculaires suivi par la formation de « cœur diabétique. » Les attaques répétées chez ces personnes sont beaucoup plus courantes, de sorte que chaque diabétique doit prendre soin de prévenir les maladies vasculaires en temps opportun.

Caractéristiques de l'infarctus du diabète sucré de type 2

Les changements pathologiques associés à la nécrose du tissu cardiaque, avec hyperglycémie, se développent plus rapidement, entraînant des conséquences plus graves que chez une personne ayant un taux de sucre sanguin normal. L'attaque chez de nombreux diabétiques est capable de passer asymptomatiquement en raison de la sensibilité réduite des terminaisons nerveuses.

Les personnes souffrant de diabète ont souvent une rupture cardiaque

L'infarctus du myocarde dans le diabète sucré présente les caractéristiques suivantes:

  • il y a un rétrécissement notable de la lumière des artères et des veines;
  • en raison du niveau accru de glucose, les plaques de cholestérol se forment plus rapidement;
  • syndrome douloureux moins prononcé;
  • une longue période de rééducation;
  • Les diabétiques sont plus susceptibles de souffrir d'obésité et d'hypertension.

En plus de la nécrose du muscle cardiaque, les diabétiques étant plus souvent que les autres catégories de la population, il existe diverses arythmies. Dans le contexte des troubles métaboliques, l'ischémie myocardique progresse plus rapidement. En raison de l'épaississement du sang, une tendance à la formation de caillots sanguins apparaît. Une quantité accrue de sucre affecte négativement la fonction de pompage du cœur.

Pourquoi il y a une crise cardiaque chez les personnes atteintes d'hyperglycémie

Outre les facteurs de risque connus (tabagisme, obésité, tension nerveuse), un lien a été établi entre la violation du taux de glucose normal et les maladies vasculaires. L'angine de poitrine et l'infarctus peuvent entraîner une légère violation de la tolérance aux glucides, car le métabolisme des glucides est étroitement lié au métabolisme des graisses dans le corps.

Le diabète de deuxième type et l'infarctus sont des maladies très graves nécessitant un traitement immédiat et une surveillance constante de l'état de santé

Les changements biochimiques dans le diabète comprennent:

  • l'augmentation de la répartition des graisses avec la formation de corps cétoniques;
  • augmentation du taux sanguin de triglycérides, du flux d'acides gras libres dans le lit vasculaire;
  • chez certaines personnes, il y a une augmentation de la coagulabilité du sang avec d'autres thromboses;
  • l'hyperglycémie entraîne une augmentation du nombre de protéines glycosylées qui, combinées à l'hémoglobine, entraînent une ischémie.

Le diabète sucré de type 2 est toujours associé à une violation de la tolérance au glucose. La concentration d'insuline augmente, ce qui provoque la libération de ses antagonistes (somatotropine) dans la circulation sanguine. Dans le cadre de la stimulation de la division cellulaire et de la croissance de la paroi vasculaire, la pénétration des acides gras libres dans le tissu musculaire lisse commence.

Pourquoi y a-t-il un risque plus élevé de maladie cardiovasculaire dans le diabète de type 2?

Les changements pathologiques observés dans la paroi vasculaire, associés à des facteurs provoquants, peuvent provoquer une crise cardiaque inattendue. L'angine et l'infarctus pour aujourd'hui se retrouvent dans la moitié des diabétiques. Mais toutes les personnes qui survivent à la maladie ne reçoivent pas d’aide médicale.

Les maladies cardiaques accompagnant le diabète sucré sont appelées le coeur dit diabétique

La méchanceté de la forme aiguë de l'IHD dans l'hyperglycémie est la suivante:

  • si la zone de nécrose est insignifiante, le patient diabétique peut ne pas ressentir de sensation de brûlure en raison de la sensibilité réduite des tissus et des terminaisons nerveuses;
  • dans le deuxième type de maladie, une personne ressent souvent une faiblesse et une lourdeur dans la poitrine, de sorte qu'elle peut ignorer les premiers symptômes de l'ischémie;
  • une forte augmentation du taux de glucose est un grave stress pour le corps du diabétique;
  • chez les patients présentant une hyperglycémie, l'insuffisance cardiaque, l'hypertension artérielle et l'anévrisme aortique sont plus fréquents que chez les patients normaux.

Souvent, les personnes se référant aux secours demandent elles-mêmes à rentrer chez elles. Après avoir connu une crise diabétique doit passer quelque temps dans un hôpital, parce que, avant la transition au stade cicatrisation du diabète de type 2 et l'augmentation subséquente de la glycémie peut provoquer de nouveaux changements pathologiques.

Qui des diabétiques risquent de recevoir un infarctus aigu du myocarde

Malgré le grand nombre de modifications pathologiques dans le corps associées à une glycémie élevée, une crise cardiaque ne rattrape pas tous les patients atteints de diabète sucré. Parmi celles-ci, on distingue des catégories distinctes de personnes qui, plus souvent que d’autres, sont sensibles aux effets négatifs d’une ischémie myocardique persistante.

Respect du bon mode de vie, ses composantes intégrales - régime et exercice

Les facteurs de risque d'ischémie cardiaque chez les diabétiques comprennent:

  • prédisposition héréditaire à l'hyperglycémie et aux maladies vasculaires;
  • un type d'obésité central qui favorise le dépôt de cholestérol dans la lumière des artères coronaires;
  • l'hypertension artérielle, qui entraîne une augmentation du stress sur le muscle cardiaque;
  • Fumer et boire de l'alcool (les vaisseaux se dilatent et se rétrécissent rapidement, ce qui endommage leurs murs);
  • réception de pilules contraceptives combinées, contre-indiquées dans les maladies du système endocrinien.

Chez beaucoup de femmes, le développement d'une crise cardiaque dans le diabète sucré se produit pendant la ménopause, lorsque le fond hormonal change. En association avec le diabète de type 2, le système endocrinien est fortement sollicité, ce qui se traduit par le développement de pathologies du système circulatoire. L'obésité, qui est un compagnon fréquent des diabétiques, conduit souvent à l'athérosclérose.

Comment traiter l'infarctus du myocarde chez les patients atteints de diabète sucré

Chaque cardiologue doit se rappeler qu'un patient diabétique doit faire l'objet d'une observation plus attentive et de soins supplémentaires lors du choix des médicaments. Certains médicaments peuvent affecter le niveau de glucose dans le sang, l’effet de certains d’entre eux étant faussé lorsqu’ils sont associés à des substances qui réduisent le taux de sucre.

La thérapie moderne réduit de manière significative la probabilité d'un accident vasculaire cérébral et d'une crise cardiaque de sorte que le risque de décès diminue

Pour faciliter l'infarctus du myocarde et le diabète, il convient de suivre les règles suivantes:

  • respect de la dose et de la régularité de la prise de comprimés qui affectent le métabolisme des glucides, afin de stabiliser le taux de glucose dans le sang;
  • en cas de signes d'insuffisance cardiaque, il est recommandé de passer à l'insuline si ce traitement est efficace;
  • Assurez-vous de suivre un régime et de manger systématiquement, même si le patient n'a pas d'appétit;
  • Infarctus aigu du myocarde implique l'exclusion temporaire des médicaments pour réduire le sucre du groupe des dérivés ou des argiles sulfanylurea.

Sinon, le traitement de la nécrose du muscle cardiaque diffère peu du traitement de la DHI chez les patients conventionnels. Les diabétiques se voient prescrire des thrombolytiques, des anticoagulants, des vitamines pour accélérer la régénération et des antihypertenseurs, en cas d'hypertension. Les stimulants du métabolisme ont un effet positif.

Prévention d'une crise cardiaque avec hyperglycémie et diabète sucré

La maladie survient rarement soudainement. Le développement progressif du processus pathologique est observé. Chez les diabétiques, les symptômes de l'ischémie myocardique sont moins prononcés. Une petite nécrose focale chez ces patients passe souvent inaperçue. Si elles ne sont pas diagnostiquées à temps, le risque de développer une ischémie myocardique répétée augmente.

Pour l'efficacité du traitement de presque toutes les maladies, un régime spécial est prescrit au patient

Pendant la période de rééducation, le maintien d'un mode de vie sain aidera:

  • la surveillance quotidienne de la glycémie aidera à éviter de nombreuses complications;
  • sauf pour le test obligatoire du sucre, vous devez consulter régulièrement un cardiologue et un endocrinologue. Remettre les analyses sur le taux de cholestérol dans le sang;
  • la nutrition avec infarctus devrait être faible en calories, contenir peu de graisse, et le sucré et la farine devraient être remplacés par des fruits frais;
  • Le sommeil devrait être au moins 8 heures par jour, passer des promenades quotidiennes au grand air, éviter le stress;
  • Pour améliorer rapidement la condition et prévenir les rechutes, vous devez vous débarrasser des mauvaises habitudes (tabagisme, alcool, caféine).

Pour éviter des violations répétées de la perméabilité des vaisseaux coronaires, il convient d'utiliser des méthodes chirurgicales. L'angioplastie et la mise en place d'un stent sont supérieures à la thérapie thrombolytique standard dans leur efficacité, mais il existe des contre-indications à une telle intervention.

Quel devrait être un régime avec une crise cardiaque?

Le diabète sucré, en tant que maladie grave, implique déjà un régime strict. Une personne atteinte de diabète doit manger correctement, alors lors d'une rééducation, il ne faut pas mourir de faim ou réduire la quantité de nourriture consommée.

L'alimentation en cas d'infarctus du myocarde dépend du stade de la maladie:

  • dans les 7 jours suivant une attaque d'IHD, le sel doit être évité, les aliments doivent être divisés en petites portions (soupes légères, purée de légumes, diverses bouillies, sauf le riz);
  • a permis la réception de viande cuite, de fromage cottage tendre et de nourriture, cuits sur un steak sans ajouter de poivre et d’assaisonnements;
  • 14 jours après la période aiguë de la maladie, le régime est autorisé à se développer (le patient reçoit des plats de poisson et de viande, des plats en caillé, des carottes et des purées de chou);
  • Une alimentation faible en calories avec infarctus pendant la période de cicatrisation permet de manger des fruits de mer, des haricots, des noix et une petite quantité de sel.

Dès le moment de la récupération, on peut revenir aux produits habituels autorisés pour les diabétiques. Pour prévenir une attaque répétée, il est souhaitable d'éviter les aliments gras, frits, épicés et trop sucrés. Il est nécessaire de limiter l'utilisation du café, du chocolat noir, du cacao, du thé fort et du sel de table.

Infarctus du myocarde et diabète sucré

Infarctus du myocarde et diabète: que devez-vous savoir sur les maladies cardiaques?

À ce jour, on sait de manière fiable que les personnes souffrant de diabète sucré sont environ 40 à 45% plus susceptibles d’avoir les risques de complications associées à une crise cardiaque. Avec cette maladie, les parois des vaisseaux sont fragiles, à la suite de quoi des particules de structures et de thrombus (caillots de sang) entrent dans les conduits. Il est pour cette raison qu'il ya un blocage des vaisseaux sanguins dans le cœur humain, ce qui affecte négativement l'état général de la personne et exécuter le sang tout au long de la masse corporelle. Aujourd'hui, notre portail racontera l'infarctus du myocarde et le diabète peuvent exister ensemble, comme beaucoup de gens peuvent faire face à cette maladie et ses complications telles que des problèmes cardiaques. Immédiatement il convient de noter que dans le cas du tabagisme au diagnostic des personnes « diabète » augmente les chances de finalement « gagner » le problème est la nature extrêmement grave, parce que la fumée de cigarette affecte négativement le cœur dans son ensemble.

L'apparition d'une crise cardiaque peut être complètement inaperçue et presque indolore, car seuls de rares tremblements de douleur nerveuse vous rappelleront le début d'une bombe à retardement.

Aujourd'hui, de nombreux patients peuvent présenter des symptômes de la forme « au cœur d'un diabétique », car en présence de la maladie est assez commune la défaite des parois des muscles du corps, ce qui entraîne une augmentation et le travail incorrect dans le complexe.

La forme bénigne de la maladie est un exemple frappant d'un cœur élargi, car des manifestations plus graves peuvent très rapidement entraîner la mort. De nombreux patients vivent des décennies sans chirurgie. Le diabète sucré et l'infarctus sont des facteurs qui ne font qu'exacerber la santé du patient. C'est pour cette raison que vous devez surveiller votre condition, vérifier constamment avec les médecins et prendre les méthodes de prévention nécessaires.

Nous allons maintenant examiner plus en détail l'infarctus du myocarde et le diabète sucré, et donner d'autres exemples de troubles vasculaires.

Quels autres troubles vasculaires peuvent survenir avec le diabète?

Le diabète sucré ne se limite pas à une crise cardiaque, les troubles vasculaires peuvent donc représenter la gangrène diabétique, l'athérosclérose. Tout cela par la suite (sans intervention médicale concomitante) peut être assimilée à l'apparition de complications, après quoi le patient perd un membre dans le premier cas, ou des changements irréversibles dans le cerveau - dans le second.

Quelles autres affections vasculaires surviennent dans le diabète?

  1. Le terme "microangiopathie" détermine la perturbation du fonctionnement des petits vaisseaux à l'intérieur du corps humain
  2. Le terme "macroangiopathie" englobe le dépôt de composés du cholestérol sur les sténocystes des vaisseaux. De nombreux médecins traitent cette maladie comme "la défaite des connexions vasculaires de grande taille"
  3. Le terme "hypertension artérielle" - pression accrue à l'intérieur du corps, plus la présence d'un excès de poids d'une personne. Tout cela dans le complexe a un effet très négatif sur la santé, il n'est donc pas rare que l'infarctus du myocarde se produise dans le diabète sucré.

Lorsque les vaisseaux sont affectés, une modification complète ou partielle de la composition du sang peut se produire. Les reins en souffrent souvent. Les yeux ne restent pas non plus à l’écart, car le globe oculaire peut s’enflammer et faire éclater les vaisseaux sanguins. Dans de nombreux cas, un complexe de diabète sucré et d'infarctus commence à apparaître sur ce sol.

IMPORTANT: Au tout début, le patient peut ne pas remarquer les changements à l'intérieur du corps, car tous les incidents peuvent être cachés: c'est pourquoi il est plus fréquent de consulter un médecin et de contrôler son niveau de santé.

Les statistiques de l'infarctus du myocarde dans le diabète sucré sont frappantes: une personne ordinaire (sans diagnostic de diabète) peut être 5 à 6 fois moins

est sujet à la mort, tandis que le graphique "diabétique" augmente le risque à plusieurs reprises. L'inclination à la thrombose, la diminution de la vascularisation du myocarde et d'autres incidents dans le corps - tout cela affecte négativement l'état de la personne, ainsi que ses chances de mener une vie saine.

À ce jour, il existe une méthode assez efficace pour réguler l'infarctus du myocarde et le diabète en établissant un métabolisme normal.

Comment manger avec le diabète après une crise cardiaque?

Le diabète sucré et les crises cardiaques sont des choses désagréables, mais chaque personne peut minimiser le risque de mort si elle respecte les règles d'un certain régime alimentaire tout au long de sa vie. Par exemple, il suffit de se rappeler que manger vaut beaucoup de poisson (bouilli), de fruits et de légumes. En même temps, vous ne devriez pas manger d'aliments gras, de sel, de beurre ou de crème. Les salades doivent être préparées dans le format de remplissage des olives.

L'infarctus du myocarde et le diabète peuvent toujours être tenus en échec, de sorte que chaque lecteur est invité à se rappeler l'article qui est écrit dans le document ci-dessus, et aussi souvent que l'on peut observer par un médecin afin de prévenir le développement de la maladie et ses complications.

Infarctus du myocarde dans le diabète sucré

Publié le: 10 février 2013 à 20h55

Troubles de la structure du cœur et de son travail chez les personnes atteintes de diabète sucré

Des données terribles, mais c'est un fait: chez 50% des patients diabétiques, il existe un risque d'infarctus du myocarde, ce qui est très difficile.

En cas de crise cardiaque, des caillots sanguins se forment dans les vaisseaux sanguins du cœur. Ce sont des caillots sanguins qui obstruent les vaisseaux sanguins et interfèrent avec la circulation sanguine normale.

De plus, la sensibilité des tissus cardiaques est réduite ou totalement absente et souvent, le déclenchement d’une crise cardiaque se fait sans douleur.

Souvent, les personnes atteintes de diabète sont confrontés à un problème comme un « cœur diabétique » qui affecte le myocarde (muscle cardiaque qui réduit le coeur), l'augmentation de la taille du cœur et perturbé son activité normale.

Cette condition survient souvent avec une forme cardiaque ou légère de la maladie.

Dans le diabète sucré, les troubles vasculaires comprennent encore la gangrène diabétique des membres inférieurs, conséquence de l'athérosclérose, en particulier celle des vaisseaux des jambes; perturbation du fonctionnement des petits vaisseaux et des terminaisons nerveuses. Tout ce qui précède conduit à une perturbation du bon fonctionnement des processus métaboliques dans ces tissus et à la défaite de diverses infections.

Dans le diabète sucré, il existe de tels troubles vasculaires:

  • La microangiopathie est une lésion de petits vaisseaux;
  • Macroangiopathie - dépôt de plaques de cholestérol sur les parois des vaisseaux sanguins, dommages aux gros vaisseaux;
  • Hypertension artérielle - le poids corporel excessif, associé à l'hypertension artérielle, ces facteurs conduisent à la défaite des gros vaisseaux.

Vladimir Levashov: "Comment ai-je réussi à vaincre le diabète à la maison en 2 semaines, en payant 20 minutes par jour?"

En outre, il est important dans cette situation de modifier la composition du sang humain. Les lésions des petits et des gros vaisseaux sont étroitement liées, à l'avenir, une telle lésion entraîne une maladie rénale. Souvent, les vaisseaux du globe oculaire sont affectés, la vasodilatation et la formation de foyers d'hémorragie sont observés. Au stade initial, de tels foyers sont insignifiants, mais après un certain temps, leur croissance devient progressive, des œdèmes se développent, entraînant à l'avenir une perturbation de la structure et du travail des yeux.

À l'heure actuelle, l'issue mortelle de l'infarctus du myocarde est encore 1,5 à 2 fois plus élevée en présence de diabète sucré. La mortalité accrue des patients diabétiques s'explique par divers mécanismes qui affectent la fonction et l'apport sanguin du myocarde, une tendance à la thrombose.

Les méthodes modernes de traitement de l'infarctus du myocarde peuvent réduire la mortalité en régulant le métabolisme.

Une bonne nutrition après un infarctus du myocarde

Si un patient atteint de diabète sucré adhère à un certain régime, il peut réduire de manière significative l’effet nocif de l’athérosclérose sur le corps et la probabilité de développer une maladie cardiaque - l’ischémie.

Avec ce régime, le patient doit manger plus de pain, le poisson, les fruits, les racines et les légumes verts, réduire de manière significative la consommation de viande de mouton et de bœuf gras, ainsi que des sels, à l'exclusion du pétrole et la crème, en les remplaçant par des margarines molles. Pour les salades, seule l'huile d'olive est utilisée.

Complications du diabète sucré sur le système nerveux et cardiovasculaire

Il est écrit: 24 avril 2011 dans la catégorie du diabète sucré

Lorsque j'étais à l’école, je ne comprenais pas quel taux élevé de sucre dans le sang (taux de glycémie à jeun normal) pas plus de 5,5 mmol / l. et après un échantillon avec 75 g de glucose - pas plus haut que 11,1 mmol / l). «Il suffit de penser - sucre modérément élevé! Ce n'est pas mortel, n'est-ce pas? "- Je raisonnais. Et seulement pendant mes études à l’université ai-je compris ce que une variété de complications dans les principaux organes et systèmes (nerveux, yeux, reins, vaisseaux sanguins et cœur) Attend les patients atteints de diabète qui, après la manche, surveillent leur glycémie.

Auparavant, j'ai écrit sur les mécanismes du développement du diabète et du coma diabétique - sur les processus qui surviennent à court terme en excès de glucose. Aujourd'hui, je vais énumérer les complications les plus fréquentes, à mon avis, qui se développent avec un excès prolongé mais modéré de sucre dans le sang. Les informations sur les complications les plus rares doivent être recherchées sur Internet ou dans la littérature spécialisée.

La défaite du système nerveux dans le diabète sucré

Neuropathie diabétique - dommages aux fibres nerveuses (nerfs). Observé dans la moitié des patients indépendamment du type de diabète.

Types de neuropathie diabétique :

1) POLYNEUROPATHIE - défaite simultanée de nombreux nerfs. c'est la forme la plus courante de neuropathie diabétique. Dommages nerveux dans la principale distal (c.-à-d., éloigné du centre de gravité du corps), symétrique. souffre plus souvent sensibilité. Pour faciliter la mémorisation - "syndrome des gants et des chaussettes "(Avez-vous déjà essayé de trouver le sujet avec des gants?). Sur les pieds, la polyneuropathie diabétique se manifeste avant. que sur les mains. Chez les patients, la sensibilité aux vibrations, au toucher, à la douleur et à la température est perturbée. (Le blog contient des articles scientifiques sur la classification et la pathogenèse de la polyneuropathie diabétique, ainsi que sur son traitement, il peut être traité, mais le traitement est coûteux).

En raison de la défaite des nerfs se posent troubles neurotrophiques (des trophos - nutrition) et ulcères. amincissement de la peau, perte de cheveux, sécheresse ou humidité excessive de la peau. Je ne m'étendrai pas sur la pathologie relativement rare de la peau dans le diabète sucré (taches atrophiques, nécrobiose lipoïde, xanthomes diabétiques ), si vous le souhaitez, vous pouvez voir ces dessins dans Fitzpatrick Dermatology Atlas (Figure 15-2 à 15-6), mais je constate que le diabète entraîne toujours une augmentation maladies suppuratives et pustuleuses de toutes les localisations. En relation avec la peau, c'est furoncles, carbuncles, maladies fongiques des pieds et des ongles (surtout les espaces interdigitaux). Plus souvent que chez les personnes en bonne santé, atteintes de diabète l'eczéma et les démangeaisons, en particulier dans la région génitale. Par conséquent, ces conditions exigent des tests obligatoires pour le diabète: ceci, au minimum, test sanguin à jeun. Le sucre à jeun normal est inférieur à 5,5 mmol / l; si supérieur à 6,7 mmol / l - diabète sucré ; entre ces chiffres - altération de la tolérance au glucose.

Chez 15 à 20% des patients atteints de diabète sucré de type 1, pendant 10 à 20 ans dehépatopathie diabétique ou hyroarthropathie (du grec hir-hand, d'où le mot "chirurgie"). La peau des mains devient sèche, cireuse et épaissie. En raison de dommages aux articulations Vous ne pouvez pas délier les petits doigts, puis les autres doigts. Pour faciliter la mémorisation, le terme "la main des justes ". Le patient est invité à se croiser les mains, en tenant ses avant-bras parallèlement au sol. Dans le cas d'une hépatopathie diabétique, les surfaces palmaires des mains avec les doigts ne se ferment pas.

Voici à quoi ressemble la "main de l'homme juste".

2) MONONEYOPATHIE - défaite d'un nerf. Mononeuropathie peut être considérée le stade initial de la polyneuropathie. Douleur spontanée possible, parésie (la parésie est une paralysie partielle, une diminution de la force musculaire due à une atteinte du système nerveux ; rappelez-vous le terme), sensibilité altérée, perte de réflexes. Souffrent souvent nerfs crâniens. qui se manifeste:

  • une violation de la mobilité des yeux dans la défaite des paires de nerfs crâniens III et IV,
  • douleur intense dans la moitié du visage avec défaite du nerf trijumeau (paire V),
  • parésie unilatérale des muscles faciaux avec lésion du nerf facial (paire VII). Rappelle un accident vasculaire cérébral.
  • perte auditive dans la défaite de la paire VIII.

3) ENCÉPHALOPATHIE DIABÉTIQUE - perturbation du cerveau. Les jeunes en résultent com transféré. chez les personnes âgées, le total microangiopathie diabétique et athérosclérose sévère des vaisseaux cérébraux. Il souffre souvent la mémoire. en particulier chez les jeunes après un coma hypoglycémique. au cours de laquelle les cellules nerveuses en grand nombre meurent du manque de glucose. Il y a aussi une augmentation fatigue, irritabilité, apathie, larmes, troubles du sommeil.

4) NEUROPATHIE VEGETATIVE - défaite des nerfs du système nerveux autonome (elle régule la contraction des muscles lisses des organes internes, des vaisseaux, des glandes et des muscles striés du cœur). Une neuropathie végétative est observée chez 30 à 70% des patients diabétiques. Comme le système nerveux autonome régule l'activité de tous les organes internes, des complications surviennent également dans de nombreux systèmes du corps.

  • diminution du péristaltisme et du ton du sphincter de l'œsophage et de l'estomac. leur expansion; l'acidité du suc gastrique est réduite. Les patients peuvent avoir une violation de la déglutition (dysphagie), des brûlures d'estomac et des vomissements consommés la veille des aliments.
  • entéropathie diabétique manifesté, au contraire, péristaltisme amélioré intestin grêle et diarrhée périodique. plus souvent la nuit et jusqu'à 20-30 fois par jour. Dans ce cas, les patients ne perdent généralement pas de poids.

Atonie de la vessie. diminuer sa tonalité. Rare (1-2 fois par jour) et miction lente. L'urine résiduelle reste dans la vessie, ce qui contribue à son infection. Dans le tableau clinique, tout cela est très similaire à hyperplasie prostatique.

Impuissance (érection insuffisante du pénis) est observée chez 40 à 50% des patients de sexe masculin et peut être premier signe neuropathie végétative. Au fil du temps, l'impuissance devient toujours permanente. L'infertilité chez les hommes peut être associée à éjaculation rétrograde. quand, à cause de la faiblesse des sphincters de la vessie, le sperme y pénètre "en sens inverse".

Violation de la transpiration. au début - transpiration. au fil du temps - peau sèche. Beaucoup de gens transpirent la nuit et dans la moitié supérieure du tronc. qui peut être confondu avec les symptômes de l'hypoglycémie.

Cela s'applique également neuropathie cardiaque autonome diabétique. mais à ce sujet ci-dessous.

Défaite du système cardiovasculaire

Le diabète sucré affecte non seulement les nerfs, mais aussi vaisseaux sanguins. Tous ensemble conduisent à une létalité élevée. Quels types de problèmes dans le système cardiovasculaire peuvent survenir chez un diabétique?

  • microangiopathie diabétique,
  • athérosclérose coronarienne,
  • dystrophie myocardique diabétique,
  • neuropathie cardiaque autonome diabétique.

Depuis la résistance aux infections diminue avec le diabète sucré, endocardite bactérienne et abcès myocardique. En raison de la violation du métabolisme eau-sel dans l'insuffisance rénale chronique et l'acidocétose se produisent péricardite et myocardite hypokaliémique.

1) MICROANGIOPATIA DIABETIQUE - affection des petits navires (micro - petit, angio - un vaisseau) dans le diabète sucré, ce qui entraîne une détérioration de l'apport sanguin aux tissus environnants (les gros vaisseaux étant moins touchés). Petits vaisseaux sanguins Ils s'épaississent, se froncent, des anévrismes y apparaissent (hypertrophie), il y a des hémorragies (rupture du vaisseau avec dégagement de sang au-delà de ses limites). Le fond oculaire est le seul endroit du corps humain où les vaisseaux et les nerfs sont ouverts et accessibles à l'observation.

Donc, les vaisseaux sur le fond d'œil semblent normaux.

Et alors - avec diabète sucré.

En savoir plus sur les yeux - la prochaine fois.

La défaite des nerfs, des vaisseaux, de la peau, des articulations des jambes entraîne le développement du DIABETIC STOP. Une sensibilité nerveuse réduite contribue à une traumatisation accrue des pieds (les patients ne ressentent aucune douleur), de sorte que les patients ne peuvent pas marcher pieds nus et que les soins prodigués à leurs pieds doivent être extrêmement prudents et précis. Avec le diabète, toutes les plaies cicatrisent plus lentement et sont souvent supprimées. Des ulcères et une mauvaise circulation sanguine peuvent entraîner amputation des pieds.

2) L'athérosclérose coronarienne (du coronaire latin - coronaire): le diabète sucré entraîne une apparence plus lourde et plus précoce athérosclérose des grandes artères du cœur.

Cela ressemble à lumière des grandes artères (de haut en bas):

2) avec l'athérosclérose, les parois s'épaississent,

3) colmatage du vaisseau sanguin avec un thrombus dans l'athérosclérose, le flux sanguin s'arrête complètement ou partiellement.

3) MYOCARDIYDISTROPHIE DIABETIQUE - troubles de la nutrition myocardique chez les diabétiques. Plus tôt, j'ai écrit (voir "Comment fonctionne le cœur"), que La source d'énergie la plus précieuse pour le cœur est le glucose. Mais dans le diabète sucré, le glucose dans les cellules insulino-dépendantes ne suffit pas, il faut donc passer à une consommation moins rentable. acides gras libres. En conséquence, les performances du cœur sont réduites.

4) VEGETATIF DIABETIQUE NEUROPATHIE CARDIALE - est l'une des manifestations neuropathie diabétique.

Pour référence Je vous rappellerai schéma d'innervation autonome du coeur (voir 2 figures ci-dessous). Parasympathique L'influence sur le cœur (responsable des réactions de relaxation, de repos, de perte de fréquence cardiaque, de réduction de la contractilité et de l'excitabilité du myocarde) passe par la paire X (dixième) de nerfs crâniens - nerf vague de la médulla oblongata.

Influence sympathique (réactions de stress, augmentation de la fréquence cardiaque, augmentation de l'excitabilité du myocarde) colonne vertébrale thoracique. Au repos au repos, l’influence parasympathique prédomine, et au chargement, sympathique.

Neuropathie cardiaque a un certain nombre de caractéristiques spécifiques:

  • «tachycardie fixe ". Avec le diabète, il est d'abord violé parasympathique influence du système nerveux autonome sur le cœur, ce qui conduit à augmentation de la fréquence cardiaque à 90-100 (jusqu'à 130) battements par minute. Cette fréquence cardiaque accrue est difficile à traiter. En raison de l’affaiblissement de l’influence parasympathique chez les patients, l’ECG a non seulement une tachycardie, mais absence d'arythmie sinusale respiratoire (Normalement, il faut une légère augmentation de la fréquence cardiaque lors de l'inspiration et une diminution de l'expiration, et chez les diabétiques, le pouls est trop lisse), j'en ai écrit plus dans le système de conduction du cœur.
  • après la défaite du service parasympathique du système nerveux central, sympathique. Permettez-moi de vous rappeler que le système nerveux sympathique est responsable des réactions du corps au stress (augmentation du rythme cardiaque, augmentation de la respiration, dilatation des bronches et des pupilles). En conséquence, en raison de la régulation altérée du tonus vasculaire et de l’activité cardiaque chez les patients atteints de diabète sucré, hypotension orthostatique - chute de la tension artérielle en position verticale. En position debout, les patients ont des étourdissements, un assombrissement des yeux, une faiblesse générale et des évanouissements.
  • les nerfs parasympathiques sont également attribués à une complication rare mais terrible - mort subite due à une insuffisance cardiopulmonaire à un diabète de type 1. Dans la plupart des cas, la mort entraîne inhalation d'un anesthésique général (gaz) pendant l'anesthésie. On croit que la mort est causée par une violation de l'innervation autonome, qui entraîne une chute de la pression artérielle, une détérioration de l'apport sanguin au cerveau et un arrêt du centre respiratoire.
  • dommages aux nerfs dans le diabète conduit à perturbation de la sensibilité à la douleur. En conséquence, 42% des patients diabétiques ont un infarctus du myocarde atypique - sans douleur. Chez les patients sans diabète, la forme indolore ne se retrouve que dans 6% des cas (une différence de 7 fois!). Les signes d'infarctus du myocarde chez les diabétiques dans ce cas peuvent servir faiblesse grave, œdème pulmonaire, nausées et vomissements déraisonnables, augmentation marquée du taux de sucre et de corps cétoniques dans le sang, arythmies cardiaques.
  • En présence de diabète sucré la probabilité d'une crise cardiaque augmente à 2 reprises. Les diabétiques ont un taux de mortalité très élevé des crises cardiaques - jusqu'à 40% dans les premiers jours et jusqu'à 75% dans les 5 prochaines années. Les infarctus présentent les caractéristiques suivantes:

    • ils sont vaste. avec une mortalité élevée,
    • sont souvent thromboembolie (coagulation d'un vaisseau sanguin par un caillot sanguin - un thrombus),
    • arrive souvent insuffisance cardiaque (œdème, dyspnée, tachycardie),
    • risque élevé répété crises cardiaques.

    En général, la défaite du système cardiovasculaire est la principale cause de décès dans le diabète de type 2. Souvent, les patients diagnostiqués avec le diabète de type 2 seulement après l'hospitalisation pour l'infarctus du myocarde. Un infarctus du myocarde frais dans 70 à 100% des cas est accompagné d'une hyperglycémie (Taux élevé de sucre dans le sang), qui est le résultat du stress, dans lequel le sang des hormones contrainsular support - glucocorticoïdes (nor) adrénaline. Une telle violation de la tolérance aux glucides (prédiabète) indique toujours risque de développer le diabète à l'avenir. L'analyse montre que dans les prochaines années, le diabète se développera dans la moitié des patients.

    La prochaine fois - l'effet du diabète sur la vue et les reins (fin).

    Littérature utilisée: le manuel "Clinical Endocrinology", éd. NT Starkova, éd. "Peter", 2002 année.