Image

Comment et où vous pouvez injecter de l'insuline

Non seulement la qualité, en fait, la vie même du patient dépend du comportement correct du diabétique. L'insulinothérapie consiste à enseigner à chaque patient les algorithmes d'action et leur application dans des situations ordinaires. Selon les experts de l'Organisation mondiale de la santé, un diabétique est lui-même médecin. L'endocrinologue supervise le traitement et les procédures sont appliquées au patient. L'un des aspects importants du contrôle de la maladie endocrinienne chronique est la question de savoir où injecter l'insuline.

Le problème à grande échelle

Sur l'insulinothérapie, il s'agit principalement de jeunes, y compris de très jeunes enfants, de patients atteints de diabète de type 1. Au fil du temps, ils reçoivent les compétences nécessaires pour manipuler le matériel d'injection et les connaissances nécessaires sur la mise en œuvre correcte d'une procédure digne d'une qualification d'infirmière.

Les femmes enceintes dont la fonction pancréatique est affaiblie pendant un certain temps reçoivent une préparation d'insuline. Une hyperglycémie temporaire, pour laquelle une hormone de nature protéique est nécessaire, peut survenir chez les personnes atteintes d'autres maladies endocriniennes chroniques en situation d'exposition à un stress sévère ou à une infection aiguë.

Chez les patients atteints de diabète de type 2, les patients prennent le médicament par voie orale (par la bouche). Le déséquilibre de la glycémie et la détérioration du bien-être d'un patient adulte (après 45 ans) peuvent résulter de violations d'un régime strict et des recommandations d'un médecin. Une mauvaise compensation de la glycémie peut entraîner un stade insulino-dépendant de la maladie.

Les zones d'injection doivent être modifiées car:

  • le taux d'absorption de l'insuline est différent;
  • l'utilisation fréquente d'un endroit sur le corps peut entraîner une lipodystrophie locale des tissus (disparition de la couche de graisse dans la peau);
  • plusieurs injections peuvent s'accumuler.

Accumulation sous-cutanée "en réserve" de l'insuline peut apparaître soudainement, 2-3 jours après l'introduction. Diminution significative de la glycémie, déclenchant une crise d'hypoglycémie. En même temps, une personne a des sueurs froides, une faim et des mains tremblantes. Son comportement peut être déprimé ou, au contraire, excité. Des signes d’hypoglycémie peuvent apparaître chez différentes personnes dont la glycémie se situe entre 2,0 et 5,5 mmol / l.

Dans de telles situations, vous devez augmenter rapidement le taux de sucre pour prévenir l'apparition du coma hypoglycémique. Vous devez d'abord boire un liquide sucré (thé, limonade, jus), qui ne contient pas de substituts de sucre (par exemple, l'aspartame, le xylitol). Ensuite, mangez des aliments riches en glucides (un sandwich, des biscuits au lait).

Zonage d'injections sur le corps du patient

L'efficacité du médicament hormonal sur l'organisme dépend directement du lieu de son introduction. Les injections de l'agent hypoglycémiant de spectre d'action différent sont effectuées au même endroit. Alors, où puis-je injecter des préparations d'insuline?

  • La première zone est l'abdomen: le long de la taille, avec la transition vers l'arrière, à droite et à gauche du nombril. De cela absorbé jusqu'à 90% de la dose administrée. Caractéristique est le déploiement rapide du médicament, après 15-30 minutes. Le pic arrive dans environ 1 heure. L'injection dans cette zone est la plus sensible. Les diabétiques koljat dans l'estomac une insuline courte après le repas. "Pour réduire le symptôme de la douleur de la colite dans les plis sous-cutanés, plus près des côtés", ces conseils sont souvent donnés par les endocrinologues à leurs patients. Après le repas, le patient peut commencer à manger ou même à manger, juste après un repas.
  • La deuxième zone est les mains: la partie externe du membre supérieur va de l'épaule au coude. L'injection dans ce domaine présente des avantages - c'est le plus indolore. Mais faire une injection à l'aide d'une seringue à insuline au patient est inconfortable pour lui-même. Il y a deux manières de sortir de cette situation: injecter de l'insuline avec un stylo-seringue ou apprendre aux personnes proches à faire des injections à un diabétique.
  • La troisième zone est les jambes: la cuisse extérieure de l'aine à l'articulation du genou. Parmi les zones situées sur les membres du corps, l'insuline est absorbée jusqu'à 75% de la dose administrée et se déploie plus lentement. Le début de l'action est de 1,0 à 1,5 heure. Ils sont utilisés pour les injections avec un médicament, une action prolongée (prolongée, prolongée).
  • La quatrième zone est l'omoplate: elle se trouve sur le dos, sous le même os. Le taux de déploiement de l'insuline à cet endroit et le pourcentage d'absorption (30%) sont les plus faibles. L'omoplate est considérée comme un site inefficace pour les injections d'insuline.

Les meilleurs points avec des indices maximaux sont la région ombilicale (à une distance de deux doigts). Vous ne pouvez pas constamment poignarder dans de "bons" endroits. La distance entre la dernière injection et la prochaine injection doit être d'au moins 3 cm. Répéter l'injection au moment précédent est autorisée après 2-3 jours.

Si vous suivez les recommandations de poignarder "court" dans l'estomac et "long" dans la cuisse ou le bras, le diabétique doit faire en même temps deux injections. Les patients conservateurs préfèrent utiliser des insulines mixtes (Novoropid Mix, Humalog Mix) ou connecter indépendamment deux types dans une seringue et faire une injection à un endroit donné. Toutes les insulines ne sont pas autorisées à se mélanger. Ils ne peuvent être que des spectres d'action courts et intermédiaires.

Méthode d'injection

Les diabétiques sont formés aux techniques procédurales dans les classes des écoles spécialisées organisées sur la base des départements d'endocrinologie. Les patients trop petits ou sans défense sont injectés par leurs proches.

Les principales actions du patient sont:

  1. Dans la préparation de la zone de peau. Place pour l'injection doit être propre. Essuyez, plus vous frottez, la peau n'a pas besoin d'alcool. On sait que l'alcool détruit l'insuline. Il suffit de laver la zone du corps avec de l'eau tiède savonneuse ou de prendre une douche (bain) une fois par jour.
  2. Préparation de l'insuline ("stylo", seringue, flacon). Le médicament doit être roulé dans les mains pendant 30 secondes. Il est préférable de l'introduire bien mélangé et chaud. Recruter et vérifier l'exactitude de la dose.
  3. Injection Avec votre main gauche, faites un pli de peau et insérez l'aiguille dans sa base à un angle de 45 degrés ou dans le haut, en tenant la seringue verticalement. Après avoir libéré le médicament, attendez 5-7 secondes. Vous pouvez compter jusqu'à 10.

Observations et sentiments une fois injectés

Fondamentalement, ce qu’un patient ressent avec les injections est considéré comme une manifestation subjective. Le seuil de sensibilité à la douleur pour chaque personne est différent.

Il y a des observations et des sensations générales:

  • il n'y a pas la moindre douleur, cela signifie qu'une aiguille très tranchante a été utilisée, et elle n'est pas entrée dans la partie nerveuse;
  • une douleur légère peut survenir si un nerf a été ingéré;
  • l'apparition d'une gouttelette de sang indique les dommages au capillaire (petit vaisseau sanguin);
  • la formation d'une ecchymose est le résultat de l'utilisation d'une aiguille émoussée.

L'aiguille dans les seringues est plus fine que dans les seringues à insuline, elle ne blesse pratiquement pas la peau. Pour certains patients, l'utilisation de ce dernier est préférable pour des raisons psychologiques: il existe un ensemble de doses indépendant et clairement visible. L'agent hypoglycémiant introduit peut pénétrer non seulement dans le vaisseau sanguin, mais également sous la peau et dans le muscle. Pour éviter cela, vous devez collecter le pli de la peau comme indiqué sur la photo.

Pour accélérer l'action de l'insuline, la température ambiante (douche chaude), le massage (facile à caresser) du site d'injection peuvent avoir lieu. Avant d'appliquer le médicament, le patient doit vérifier la durée de conservation, la concentration et les conditions de conservation appropriées du médicament. Les médicaments diabétiques ne doivent pas être congelés. Ses réserves peuvent être stockées au réfrigérateur à une température de +2 à +8 degrés Celsius. Le flacon actuellement utilisé, un stylo seringue (jetable ou chargé de doublure d’insuline) est suffisant pour rester à température ambiante.

Comment piquer correctement l'insuline?

Les patients diabétiques peuvent être piqués avec de l'insuline avant les repas ou après avoir mangé pour la vie, il est donc important d'apprendre à le faire correctement et sans douleur. Les injections de l'hormone sont nécessaires pour prévenir le développement de complications et éviter le coma diabétique. Il existe de nombreuses méthodes pour réaliser des injections qui vous permettent de faire la procédure à la maison.

Méthodes d'injection

Lorsqu'un patient a du sucre dans son sang ou qu'il y a une surabondance, il est nécessaire de prendre des médicaments qui maintiennent le taux de glucose. Le plus souvent attribué à des injections d'insuline, car cette hormone régule le métabolisme des glucides dans le corps. Il existe différentes méthodes d'introduction de l'insuline. Il peut être administré par voie sous-cutanée, intramusculaire et parfois par voie intraveineuse. Cette dernière méthode est utilisée exclusivement pour les insulines courtes et est utilisée dans le développement du coma diabétique.

Comment choisir les meilleures injections

Pour chaque type de diabète, il existe un calendrier d'injections dont la formation est influencée par le type de médicament, la dose et la prise alimentaire. À quel moment poignarder - avant les repas ou après les repas - il est préférable de consulter un médecin. Il aidera à choisir non seulement le calendrier et le type d'injections, mais aussi un régime alimentaire, en ayant peint quoi et quand manger. Il est important de comprendre que la dose du médicament dépend des calories obtenues après avoir mangé et du niveau constant de sucre. Par conséquent, il est nécessaire d'enregistrer avec précision la quantité de nourriture consommée en grammes et en calories, afin de mesurer le glucose dans le sang afin de calculer avec précision la dose de l'injection. Pour éviter une hypoglycémie, il est préférable de commencer par injecter moins d'insuline, puis d'ajouter progressivement, en fixant le sucre après avoir mangé et en prenant de l'insuline à un taux de 4,6 ± 0,6 mmol / l.

Avec le premier type de LED

Dans le diabète de type 1, en particulier sous forme chronique, les injections d’insuline doivent être administrées le matin et le soir, en choisissant le médicament à action prolongée. Dans ce cas, les injections d'insuline sont autorisées avant les repas, car les hormones à action prolongée commenceront à fonctionner avec un délai, permettant au patient de manger et de stabiliser le sucre. Au premier type de diabète dans la phase facile de manipulation sont réduits, ils doivent également être faits avant les repas.

Dans le deuxième type de SD

Habituellement, les diabétiques de ce type parviennent à maintenir le sucre dans la norme tout au long de la journée. Pour eux, il est recommandé de piquer une petite insuline avant le repas du soir et avant le petit-déjeuner. Le matin, l'action de l'insuline est faible, donc une insuline courte aidera à maintenir l'équilibre grâce à une absorption rapide. Les nyx à manger dans le diabète peuvent être remplacés par des comprimés, tels que "Siofor".

Comment nommer?

Pour une action optimale, l'insuline doit être correctement injectée. Le médicament à action prolongée doit être injecté dans la cuisse ou la fesse. Vous ne pouvez pas le poignarder dans le bras et dans l'estomac. Mais dans ces parties du corps, vous pouvez piquer un médicament à courte durée d'action, caractérisé par une absorption rapide. Les enfants doivent se nourrir après avoir injecté de l'insuline ou avant, conformément au rendez-vous du médecin. Les indulgences sont inappropriées.

La première injection d'insuline est particulièrement importante pour les enfants. Pour s'assurer que la procédure ne cause pas de stress, apprenez à l'enfant à utiliser une seringue et à bien le poignarder, et mangez selon un horaire strict pour éviter les complications. La discipline est une méthode forcée, mais elle rendra le traitement plus pratique et efficace. La technique d'introduction de l'insuline chez l'enfant ne diffère pas de celle d'un adulte. Rappelez-vous les recommandations relatives à l'alimentation. Au premier type de SD, l'enfant doit être nourri une demi-heure après l'injection, lorsque la préparation pharmaceutique a déjà commencé à agir. Observez strictement le régime. Dans le deuxième type de diabète, lorsque le sucre est faible, avant de boire, il est permis de boire de l'eau, mais pas un autre type de liquide.

Comment se préparer à une injection d'insuline?

L'insulinothérapie ne nécessite pas de connaissances particulières pour administrer des injections. Ici, les règles généralement acceptées s'appliquent. Pour faire un tir, une personne aura besoin d'un flacon de médicament, d'une seringue avec une aiguille, de l'alcool et du coton. Conservez mieux l'insuline dans le réfrigérateur, mais avant de l'utiliser, il est préférable de l'obtenir et de le chauffer à température ambiante. Lorsque le produit pénètre dans le sang, il commence à fonctionner plus rapidement. Après avoir frotté le site d'injection avec de l'alcool, la dose prescrite d'insuline est introduite dans la seringue. Attendez que l'alcool sèche complètement, car il détruit le médicament et peut provoquer des allergies.

L'algorithme d'exécution de l'ensemble est simple: le flacon est retourné et le liquide est tiré verticalement jusqu'au repère de dose. Il est préférable de collecter un peu plus de fluide que nécessaire. L'excès disparaîtra lorsque l'air sera expulsé de la seringue. Avant l'injection, la seringue est maintenue en position verticale afin que la solution ne s'écoule pas. La manipulation nécessite de l'attention, l'aiguille ne doit pas entrer en contact avec des corps étrangers pour éviter une perte de stérilité. Pour diluer et mélanger différents types de médicaments dans une seringue, l'insuline longue convient. Ses genres sont tapés à tour de rôle à partir de boîtes à l'aide de la même aiguille. Après l'achèvement de la phase préparatoire, l'introduction de l'insuline commence.

Avant d'augmenter la dose d'insuline en raison de la faible efficacité de l'action, assurez-vous que le médicament a été correctement injecté.

Sélection d'une seringue et d'une aiguille

Face au besoin d'injections, les diabétiques ne peuvent souvent pas choisir correctement une seringue à insuline et une aiguille optimale. La gravité de la question se pose lorsque des hématomes et des douleurs sévères se développent sur le site de l'injection. Pour éviter les conséquences désagréables, rappelez-vous les règles de choix des seringues et des aiguilles:

La pompe à insuline ne convient pas aux injections chez les enfants et les personnes atteintes du premier type de maladie.

  • Seringues Toujours utilisé une fois. Le critère le plus important est le coût de la division, qui garantit la bonne dose. Une seringue à insuline optimale est un stylo à seringue avec des marques de 0,25 unité. Il existe des pompes à insuline spéciales qui facilitent l'administration sous-cutanée du médicament, mais elles ne peuvent pas être utilisées par les enfants et les diabétiques du premier type.
  • Aiguilles Le critère principal de choix est la longueur. C'est particulièrement important lorsque vous souhaitez placer l'injection sous votre peau. L'optimum est l'aiguille de 4 à 5 mm. Avec l'aide d'une telle aiguille, il est facile de piquer n'importe où dans les injections d'insuline sans risquer d'avoir un hématome. L'insuline dans l'estomac est injectée avec une aiguille de 6 à 8 mm. L'aiguille doit toujours être stérile et tranchante, il est donc préférable qu'elle soit une pour chaque manipulation.
Retour au sommaire

Comment entrer correctement?

En fonction du lieu d'injection, les techniques d'administration de l'insuline sont sélectionnées. Le plus souvent, le médicament est injecté par voie sous-cutanée, il est donc important de ne pas injecter d'aiguille dans le muscle. Pour cela, la technique implique la formation d'un pli de peau sur le site de la procédure. La peau est prise avec l'index et les pouces et tirée doucement. Vous n'avez pas besoin d'appliquer la force, sinon il y aura une ecchymose.

L'inclinaison de la seringue dépend de la zone d'injection et de la longueur de l'aiguille. Il convient de l'injecter à un angle ne dépassant pas 90 degrés et pas moins de 45. Les injections dans l'estomac avec le diabète peuvent être injectées à angle droit, surtout si la couche de graisse est plutôt dense et épaisse. Il est préférable d'injecter la préparation en appuyant rapidement sur le piston, qui doit tomber jusqu'à l'arrêt. L'aiguille est retirée selon le même angle d'injection. Un placement correct de la seringue garantira l'absence d'œdème et de syndromes douloureux.

Où injectent-ils l'aiguille pour une injection sans douleur?

Pour réduire le stress et la douleur pendant la procédure, il existe des endroits spéciaux pour les injections. Si vous les piquez et conformément aux règles, l'injection sera indolore. Le médicament est piqué dans différentes zones: à l'épaule, à la jambe, aux hanches et aux fesses. Ces endroits conviennent aux injections avec une aiguille courte ou une pompe à insuline. Lorsque vous effectuez une manipulation avec une longue aiguille, les injections les plus indolores sont dans l'estomac, car la couche de graisse est plus large et le risque de pénétrer dans le muscle est minime.

Les endroits doivent alterner, surtout si vous piquez le médicament avant de manger, quand son absorption est aussi rapide que possible. Les diabétiques pensent parfois qu'après le premier soulagement après les injections, vous pouvez temporairement les empêcher de piquer, puis les reprendre, mais vous ne pouvez pas le faire. Le collage doit être constant, sans sortir du tableau et sans modifier la dose vous-même.

Comment piquer correctement l'insuline?

Comment piquer correctement l'insuline? Le diabète sucré est une maladie causée par une carence en hormone insuline, entraînant une violation du métabolisme glucidique dans le corps. Quelle est la technique d'administration de l'insuline?
Il y a environ 90 ans, l'utilisation du médicament a été activement introduite dans les médicaments, qui est actuellement l'un des événements les plus importants.

L'introduction rapide de l'insuline peut sauver de nombreuses personnes du développement du coma diabétique. Et la thérapie de remplacement à vie est la principale condition pour la survie des patients atteints de diabète sucré.

Auparavant, il y avait beaucoup de problèmes associés à la sélection et à la correction des dosages, la technique d'administration des médicaments en souffrait, mais avec le temps, l'insulinothérapie devenait de plus en plus perfectionnée et s'approche maintenant de la perfection.

Règles pour le stockage du médicament

Comme tous les médicaments, l'insuline a une durée de conservation limitée, qui doit être indiquée sur l'emballage. Pour les besoins du stock, le médicament doit être conservé au réfrigérateur à une température de +2 à +8 ° C (il est interdit de congeler). Les stylos à seringue, utilisés pour les injections quotidiennes, peuvent être conservés à température ambiante pendant 1 mois. Ne pas surchauffer le médicament.

Après l'injection, n'oubliez pas de mettre la substance dans l'armoire ou le réfrigérateur - vous devez fermer le flacon avec le médicament dans l'emballage, l'activité de l'agent diminuant sous l'effet du rayonnement lumineux (le stylo a un bouchon spécial). Ne pas recommander dans le processus de transport du stock des moyens de le porter dans le coffre à bagages, car il peut être endommagé.

Que sont les seringues à insuline?

Les seringues en verre ne sont pas pratiques à utiliser (la stérilisation est constamment nécessaire) et il est impossible de fournir la dose requise. Par conséquent, ils ne sont pratiquement plus utilisés. À l’aide de seringues en plastique, il est recommandé de choisir celles qui ont une aiguille intégrée, ce qui permet de retirer l’espace où, dans une seringue conventionnelle avec une aiguille amovible après injection d’insuline, il reste un peu de médicament. En conséquence, à chaque injection, un certain volume de solution est perdu.

Les seringues en plastique peuvent être utilisées plusieurs fois, mais uniquement dans le respect des règles d'hygiène et d'une manipulation correcte. Après chaque injection, vous devez retirer l'aiguille. Il est recommandé que la division seringue ne soit pas supérieure à 1 unité et destinée aux enfants de 0,5 ED.

Les seringues à insuline en plastique sont libérées avec les divisions de 40 U / ml et 100 U / ml, assurez-vous donc de faire attention à leur échelle. Si le médicament doit être injecté avec une seringue-stylo, l'ampoule contenant le médicament doit correspondre à un certain type de seringue.

La technique consistant à composer une solution dans une seringue a son propre algorithme d'action:

  1. Préparez un flacon de médicament et une seringue.
  2. Si vous devez injecter un médicament à action prolongée, mélangez-le bien jusqu'à ce que le médicament devienne trouble.
  3. Prendre dans une seringue un volume d'air correspondant à la quantité d'unités de la solution nécessaire et pénétrer dans l'air d'un flacon.
  4. Prenez plus de médicaments que nécessaire. Ceci est nécessaire pour faciliter l'élimination de l'air dans la seringue. Il est nécessaire de tapoter légèrement la seringue et d’en verser un excès de solution dans le récipient à médicament.

Le mélange de médicaments à courte et longue durée d'action dans une seringue est autorisé. L’opportunité de cette procédure peut s’expliquer par la possibilité de réaliser moins d’injections. Ne mélangez pas toutes les solutions à action prolongée avec les solutions courtes! Mélanger uniquement les produits contenant des protéines. Il est interdit d'interférer avec les analogues modernes de l'insuline humaine.

Procédure de mélange:

  1. L'introduction d'air dans la fiole du médicament avec une action prolongée, puis injecté de l'air dans la bouteille avec un médicament à action brève.
  2. Le premier type de solution à courte durée d'action (solution claire), puis prolongé (solution trouble). Des précautions doivent être prises pour qu'une partie du remède déjà collecté ne pénètre pas dans la fiole d'un médicament à action prolongée.

Comment entrer correctement l'insuline?

L'administration du médicament dans le traitement du diabète sucré est possible de plusieurs manières. Lieu d'introduction:

  • par voie sous-cutanée
  • rarement par voie intramusculaire et intraveineuse (l'administration intraveineuse n'est utilisée que pour les insulines à courte durée d'action et uniquement avec l'apparition d'un coma diabétique).

Il est important que la technique d'administration du médicament soit suivie.

Pour obtenir une compensation pour le diabète, il faut non seulement suivre un certain style de vie et maintenir des doses adéquates d’insuline, mais aussi savoir comment piquer l’insuline.

Par conséquent, avant d'augmenter le dosage du médicament avec un résultat inefficace, il convient de déterminer si le patient est bon dans la technique d'administration du médicament. Avant administration, le médicament doit être à température ambiante, car la solution froide est absorbée plus intensément.

Il est souhaitable d'injecter les injections dans la graisse sous-cutanée. Souvent, les patients ne savent pas comment faire les injections correctement, où injecter et comment injecter le médicament. Les patients ne forment pas correctement un pli cutané, ce qui facilite l'injection à angle droit, entraînant ainsi l'injection du médicament dans la couche musculaire, ce qui peut entraîner des fluctuations imprévisibles du taux de glucose dans le sang. Il est recommandé d'utiliser des aiguilles d'insuline courtes et fines.

Pour l'injection, sélectionnez plusieurs zones du corps:

  • pli gras sur l'abdomen;
  • tissus mous d'épaule;
  • tissu avant-hanche;
  • fesse.

Dans différents domaines, l'absorption du médicament se produit à des rythmes différents. L'adsorption la plus rapide est celle du pli gras sur l'abdomen. Les places pour les injections doivent être alternées.

Technique et caractéristiques de l'administration d'insuline:

  • Il est nécessaire de choisir un endroit sur la peau où l'injection sera faite;
  • le médicament est capable de se dégrader lorsqu’il est exposé à l’alcool. Ainsi, après avoir traité la peau avec un antiseptique, il est nécessaire qu’un certain temps se soit écoulé ou que le site d’injection d’insuline ne soit pas traité avec de l’alcool;
  • attraper le pli de la peau (avec l'utilisation d'aiguilles ultracourtes);
  • L'aiguille doit être placée à la surface du pli sous un angle de 45 ° et, sans relâcher le pli, appuyer contre la butée du piston de la seringue;
  • retirer l'aiguille immédiatement après l'administration du médicament ne devrait pas être recommandé d'attendre un peu.

L'introduction rapide de l'insuline et le respect de toutes les recommandations d'utilisation assureront un traitement efficace et un niveau stable de glycémie.

Règles pour l'introduction de l'insuline: places pour les injections et caractéristiques des injections

La question de savoir comment piquer l'insuline devient pertinente dans une situation où le médecin traitant a identifié le diabète insulino-dépendant chez le patient et prescrit des injections. Dans ce cas, il est très important de savoir comment piquer correctement l'insuline et où une telle injection peut être administrée. Si le patient est un enfant, cette connaissance devrait être possédée par les parents. Si nous parlons d'un adulte, le patient fait lui-même des injections d'insuline avec diabète.

Il est important de se rappeler que les patients de moins de 12 ans ne sont pas autorisés à faire eux-mêmes des injections d'insuline. Il en va de même pour les malvoyants, les handicapés physiques et les arriérés mentaux. Dans ce cas, les injections sont effectuées exclusivement par du personnel médical.

Comme vous le savez, l'insuline est une hormone produite par le pancréas. Dans certains cas, dans le corps du patient, il y a une production inadéquate de cette hormone, ce qui explique pourquoi le diabète sucré du premier type se développe.

Comme le notent les experts, le niveau élevé de cette hormone dans le sang est la réponse à la question de savoir pourquoi une personne souffre d'hypertension artérielle, et que des processus inflammatoires oncologiques et chroniques se développent. Un taux élevé d'insuline dans le sang - c'est la raison même ou l'une d'entre elles, selon laquelle une personne peut développer une myopie ou une maladie d'Alzheimer.

C'est pourquoi il est très important que les patients atteints de diabète diagnostiqué surveillent et contrôlent le taux de sucre dans le sang, et à cette fin, une thérapie à l'insuline est prescrite. Le chemin spécifié est très long. Mais c'est lui qui nous permet de préserver la qualité de vie habituelle de ces patients. Et plus le patient commence tôt le traitement, plus il sera efficace dans le résultat final.

Choisir un régime d'insuline

Comme le notent les experts, le schéma d’introduction d’une préparation n’a pas moins de valeur. Par conséquent, avant d'introduire de l'insuline, le médecin doit déterminer le schéma d'administration du médicament. Après tout, il n’existe pas de schéma standard unique pour tous les patients chez qui on a diagnostiqué un «diabète sucré». Le médecin traitant déterminera la régularité et la posologie du médicament en fonction des résultats de la surveillance hebdomadaire de la glycémie. Si le médecin traitant ne prête pas suffisamment d'attention à ces indicateurs et commence à s'injecter deux fois par jour, il se heurte à des complications pour la santé du patient. Seul un spécialiste hautement qualifié sera en mesure de sélectionner la dose exacte du médicament, la fréquence d'administration du médicament, ainsi que les règles à suivre pour l'introduction de l'insuline. Cela facilitera grandement la vie du patient.

Au stade initial, le médecin détermine s'il existe un besoin de patients insulino-dépendants dans l'administration d'insuline prolongée avant les repas. Après cela, le besoin d'injections d'insuline rapide avant les repas et sa posologie est révélé. Dans certains cas, les deux options sont nécessaires pour le diabète. Avant de prendre le rendez-vous approprié, le médecin traitant examinera la glycémie au cours des 7 derniers jours de la soirée avant et après avoir mangé. Cela prend en compte l'alimentation de la personne malade, la fréquence et la densité de la prise alimentaire, le niveau d'activité physique, la présence de pathologies infectieuses, ainsi que le dosage des médicaments pris du diabète.

Les informations sur le niveau de sucre avant d'aller se coucher et après le réveil sont tout aussi importantes. En fonction de ces indicateurs, le médecin traitant déterminera la posologie du médicament, qui doit être entrée avant d’endormir la nuit.

Injections dans le diabète sucré de type 1

Dans le cas de la détection d'un diabète de type 1 chez une personne, un tel patient reçoit des injections rapides d'insuline avant et après les repas. En outre, on injecte à ces patients un médicament à libération prolongée avant le coucher et le matin afin de maintenir un niveau adéquat de glycémie à jeun. Ce schéma d'administration permet de simuler un travail adéquat du pancréas d'une personne en bonne santé.

En outre, les patients atteints de diabète sucré de type I recommandent un régime alimentaire à faible teneur en glucides et de petits efforts physiques. Sinon, le sucre dans le sang augmentera et l'insuline à action rapide sera inefficace.

Injections dans le diabète sucré de type 2

Les experts identifient une diminution de la sensibilité à l'insuline ou de l'insulinorésistance comme facteur principal dans le développement du diabète de type 2. Dans ce cas, l'insuline est produite chez les patients et parfois même en excès. La part du lion des patients atteints de diabète de type 2 diagnostiqué peut maintenir la glycémie grâce à un régime pauvre en glucides et à une dose minimale d'insuline avant les repas.

Dans le cas où l'état d'une personne atteinte de ce type de maladie s'aggrave en raison de la présence d'une maladie infectieuse, des injections de médicament sont effectuées quotidiennement. Sinon, il existe un risque de transition pathologique au diabète de type 1.

Technique d'injection d'insuline

La technique d'administration de l'insuline est d'une grande importance pour assurer un effet positif complet de l'injection du médicament. Pour que le médicament affecte correctement le corps, l'introduction de l'insuline doit être effectuée dans la graisse sous-cutanée. Les experts considèrent cette technique comme la plus acceptable.

Il est également important de se rappeler que les endroits de l'insuline doivent être changés. Dans le cas contraire, il risque de former un joint, qui, en plus des défauts esthétiques interfère avec l'absorption du médicament, qui se heurte à une situation dans laquelle le sucre est en croissance, avec des taux importants. Comment éviter ce scénario? Comment entrer correctement l'insuline?

Pour commencer, vous devez prendre la règle de changer l'aiguille à insuline après chaque injection. Si vous effectuez des injections d'insuline, en appliquant la même aiguille à plusieurs reprises, cela augmentera la douleur de la procédure et conduira à la formation de lipodystrophie. Comment éviter les sensations douloureuses des injections? Sur les caractéristiques de l'introduction de l'insuline, on ne peut parler qu'au médecin-endocrinologue traitant.

Choisir un site corporel pour les injections d'insuline

Comme vous le savez, les injections de ce médicament chez les patients atteints de diabète sucré sont d’une importance vitale. Si l'injection n'est pas faite à temps, elle peut avoir les conséquences les plus graves pour la personne malade. Par conséquent, il est très important que chaque patient sache comment effectuer correctement la piqûre d'insuline, comment introduire le médicament dans la seringue et le dissoudre. Beaucoup de patients sont intéressés par la question de savoir où injecter de l'insuline. Il y a beaucoup d'options, y compris:

  • paroi abdominale à droite et à gauche de la zone ombilicale;
  • comme site d'injection, vous pouvez choisir l'avant des cuisses;
  • Les épaules et les mains dans la zone pré-bloc;
  • En réponse à la question de savoir où injecter de l'insuline, les spécialistes attribuent une zone sous-scapulaire.
  • Dans le même temps, le médicament peut être injecté dans les parties latérales de l'abdomen, dans la région la plus proche du dos.

En se penchant sur la question de savoir quels sont les endroits où les injections de médicament sont considérées comme les meilleures, les experts identifient la zone de l’estomac, car il ya la plupart des graisses sous-cutanées. De plus, pour les injections d’insuline, il faut éviter de pénétrer dans les veines, car cela conduira à une absorption rapide du médicament. Et l'insuline pour les injections doit être répartie de manière égale dans le corps du patient. Ce n’est qu’ainsi qu’il sera possible de maintenir le niveau de glucose requis dans le sang. La technique d'administration de médicaments n'est pas compliquée et tout patient pourra apprendre à administrer le médicament par voie sous-cutanée. Ces compétences des patients sont enseignées par le médecin traitant.

La rapidité d'action d'un médicament comme l'insuline et la dépendance directe de ce médicament. L'efficacité la plus faible est notée dans le cas où l'injection est faite dans la région sous-scapulaire. C'est pour cette raison que les experts recommandent l'élimination de l'administration d'insuline dans ce domaine. Il convient également de rappeler que si le médicament est injecté dans la région des jambes, les traces les plus importantes restent sur cette partie du corps. À son tour, l'injection dans l'estomac est la plus ressentie par les patients. L'option la plus indolore consiste à injecter de l'insuline dans les membres supérieurs.

Schéma du remplissage de la seringue avec de l'insuline

Pour les patients qui utilisent un stylo seringue, ces conseils sur la façon de remplir une seringue sont inutiles. Dans d'autres cas, il est très important que les patients sachent comment remplir la seringue avec le médicament avant l'injection.

Tout d'abord, vous devez pénétrer dans l'air de la seringue, dont le volume correspond à la quantité d'insuline requise pour une seule injection. Après cela, il est nécessaire de percer le couvercle en caoutchouc de la fiole avec le médicament avec une aiguille et de libérer l'air recueilli. Ainsi, il sera possible d'éviter la formation d'un vide, ce qui empêcherait la prise de la dose nécessaire d'insuline. Après cela, tournez la seringue avec le flacon de manière à ce que ce dernier soit au-dessus et que la seringue soit directement du bas.

Dans cette position, vous devez composer une dose d'insuline, soit 10 unités de plus que nécessaire. Après il est nécessaire d'abaisser doucement le piston de la seringue à la marque qui correspondra à la dose requise du médicament. La seringue est ensuite sortie du couvercle hermétique.

Algorithme pour l'administration de médicaments

Comme indiqué précédemment, pour que le sucre du patient dans le sang du patient reste au niveau approprié, le patient doit comprendre comment administrer le médicament et être capable de le faire lui-même. La question de savoir comment injecter de l'insuline dépendra de la longueur de l'aiguille. Il est nécessaire de former un pli cutané avant d'injecter le médicament. Entrez le médicament doit être à un angle de 45 ou 90 degrés.

Il existe l'algorithme suivant pour l'introduction de l'insuline longue et à courte durée d'action:

  • pour le début il faut préparer une fiole d'insuline, une seringue et aussi du coton ou un tissu stérile;
  • Avant l'insuline kolete, il est recommandé de se laver les mains avec du savon. Il n'est pas nécessaire d'essuyer la zone d'injection avec de l'alcool ou tout autre moyen ayant une propriété désinfectante;
  • il est nécessaire de recueillir la dose d'insuline nécessaire dans une seringue;
  • Il est recommandé d'injecter l'aiguille à l'angle spécifié, ce qui en fait une secousse rapide;
  • afin d'injecter le médicament par voie sous-cutanée, vous devez abaisser le piston de la seringue lentement jusqu'à la fin;
  • Après l'introduction de l'insuline, il n'est pas recommandé de retirer l'aiguille immédiatement. Il est préférable d'attendre 10 secondes;
  • si, après le retrait de la seringue, du sang ou de l'insuline s'écoulent de la plaie, il convient de l'essuyer avec du coton ou un chiffon propre.

C'est ainsi que le patient reçoit une injection d'insuline rapide ou à action rapide. En suivant cet algorithme d’actions, vous pouvez éviter de nombreuses erreurs, ce qui entraîne de graves conséquences.

Dosage admissible du médicament

En plus de savoir comment l'insuline est injectée dans le corps des personnes malades, les patients doivent être informés de la nomenclature acceptable du médicament. L'insulinothérapie doit être effectuée uniquement en conformité avec ces normes. Il est important de se rappeler que le médicament est administré pendant la journée avec la posologie déterminée par le médecin traitant. La dose d'insuline et le nombre de fois par jour que le médicament est administré dépendent directement du stade de développement de la pathologie.

Le médecin traitant sélectionne la dose quotidienne du médicament uniquement sur la base des résultats des études de laboratoire. Après avoir déterminé le taux journalier, le médecin le divise en plusieurs injections que le patient effectue au cours de la journée. Un médecin exceptionnellement attentif décide également de l'heure à laquelle l'hormone doit être injectée,

Chaque fois avant le petit-déjeuner et une autre injection, un test de taux de sucre est effectué, après quoi la dose d'insuline est ajustée en fonction des résultats. Le dosage du médicament et le schéma posologique sont choisis individuellement pour chaque patient. Néanmoins, dans la pratique, il existe une combinaison standard d'insuline entrant dans le sang. En règle générale, les patients font des injections d’insuline quatre fois par jour. Dans ce cas, en fonction du moment de la journée, une hormone d'action rapide ou prolongée est injectée dans le sang.

Typiquement, l'hormone est administrée aux patients par voie intramusculaire. Cependant, dans la pratique, il existe des cas où ces injections ne sont pas suffisantes. Dans cette situation, le patient reçoit de l'insuline par voie intraveineuse. Ce type de procédure est effectuée uniquement sous la supervision d'un médecin et avec beaucoup de soin. Ainsi, les injections d'insuline jouent un rôle énorme dans le traitement des patients atteints de diabète sucré. Il est important de suivre toutes les recommandations et prescriptions du médecin et de faire de telles injections à un moment strictement prescrit.

Comment piquer l'insuline? Maintenir le métabolisme des glucides sans crainte ni inconfort

Toutes les maladies ne se prêtent pas à un traitement unique, certaines d'entre elles devant vivre constamment. Les injections d'insuline dans le diabète sont nécessaires pour stabiliser le taux de glucose dans le corps d'une personne ayant subi une perturbation similaire du pancréas.

La préservation du rythme de vie habituel du patient suppose la maîtrise des compétences de contrôle indépendant sur la condition de l'organisme, l'introduction de produits médicaux dans la technique appropriée, un dosage sans aide. L’efficacité et l’absence de douleur de la procédure sont influencées par divers facteurs, allant du traitement au site d’injection le plus approprié sur le corps humain.

L'article contient des informations destinées à familiariser avec ce sujet, l'application des matériaux présentés dans la pratique. Pour un exemple illustratif, une vidéo est jointe à l'article informatif, comment piquer l'insuline, le matériel peut être consulté après la partie texte.

Le diabète n'est pas une phrase avec la bonne approche du traitement.

Insulinothérapie et ses stades

Avant le diagnostic, peu d’entre nous sont intéressés par la question de savoir ce qu’est l’insuline, comment poignarder le diabète et où. Avec un diabète de type insulino-dépendant, une personne a besoin d'une normalisation constante du taux de glucose pour éviter une hyperglycémie et des conséquences possibles pour l'organisme entier. En médecine, le complexe de mesures pour stabiliser le métabolisme des glucides est appelé insulinothérapie.

La technique repose sur une approche individuelle de chaque patient et comprend:

  • surveillance du métabolisme des glucides;
  • calcul du nombre d'unités de l'hormone (basé sur la surveillance);
  • choix du type de médicament;
  • calendrier d'injection (graphique);
  • choix du lieu et de la technique d'introduction de n dans l'insuline;
  • sélection d'outils;
L'acquisition d'un glucomètre est indispensable pour un diabétique.

Faites attention. La connaissance de la manière et de la quantité de piquer l'insuline est nécessaire non seulement pour les patients présentant le premier type de diabète insulino-dépendant. Les inflammations et les maladies infectieuses peuvent augmenter considérablement le taux de sucre dans le sang d'une personne atteinte de diabète de type 2, même avec des indicateurs de régime et de contrôle.

La première étape

Une insulinothérapie correctement sélectionnée repose sur des données individuelles associées aux caractéristiques du corps. La surveillance et l'analyse de la glycémie sont basées sur la mesure horaire de ses valeurs à différents moments de la journée.

Lors de l'analyse des données pour déterminer le dosage correct, divers facteurs doivent être pris en compte:

  • la quantité de glucides consommés et le temps pris;
  • stress physique et psychologique;
  • réception de produits pharmaceutiques;
  • infections ou inflammations transmises.

Les données obtenues par les résultats de la recherche sont comparées aux normes généralement acceptées présentées dans le tableau.

Tableau №1. Indicateurs du niveau de glucose:

Faites attention. Les indicateurs extrêmes sont considérés comme la norme, mais ils nécessitent un contrôle. Des valeurs similaires de sucre pendant une longue période peuvent être des signes avant-coureurs du stade initial du diabète.

Pour visualiser la différence entre les indicateurs d'une personne en bonne santé et d'un diabétique, il est pratique d'utiliser un diagramme.

On peut voir sur le diagramme que l'indice de l'hormone du diabétique est presque le double de la norme. Les augmentations maximales surviennent pendant les périodes de prise alimentaire. En utilisant ces données, les spécialistes calculent le meilleur régime de traitement et le dosage des médicaments.

Deuxième étape Sélection de l'insuline et calcul de la quantité requise

L'analyse des indicateurs montre clairement qu'à différentes périodes de la journée, une personne peut avoir besoin de différentes quantités d'une hormone pour maintenir sa glycémie. Cependant, non seulement la quantité de médicament, mais aussi ses propriétés sont importantes.

Il en existe deux types différents:

  1. Prolongé - le plus souvent combinés, utilisés pour maintenir le métabolisme des glucides à long terme.
  2. Action courte - conçu pour réduire rapidement le glucose et ramener les indicateurs à la normale. Sa réception est associée à un régime et à un régime de jour.
La cohérence et la transparence des espèces ci-dessus sont différentes.

Attention s'il vous plaît. Le médecin traitant calcule exactement la posologie et le type de médicament nécessaire sur la base des données obtenues à partir des résultats des études et du tableau clinique global de la maladie. Avec un dosage mal choisi, l'état du patient peut se dégrader de manière significative.

Calcul de la quantité d'insuline prélevé sur les normes standards 1 U / 1 kg de poids corporel, bien que ce chiffre est en moyenne et de l'écart de diverses caractéristiques indiquées dans le tableau.

Tableau n ° 2. Dosage de l'insuline à divers degrés de la maladie:

Pour déterminer le volume requis de l'hormone pendant une journée, une méthode de calcul simple est utilisée, corrigée pour l'apparence de l'insuline. Ainsi, par exemple, le fond (étendu) doit être égal à la moitié de la quantité totale du médicament pendant 24 heures et une courte action est répartie entre les repas.

Tableau 3. Calcul des besoins en insuline:

  • 42 × 50% = 21 unités pour deux injections
  • 1 réception -11 ED
  • 2 réception - 10 unités
  • 42-21 = 21 unités pour 3 injections
  • 1 réception - 9 unités
  • 2 réception - 6 unités
  • 3 réception - 6 unités

Étant donné que le groupe d'injection de médicament est entré en millilitres pour plus de commodité sur chaque emballage a un indice combien d'unités d'insuline 1 ml, 40 ou 100 unités hormone.

Attention s'il vous plaît. Les besoins en insuline de l'organisme pour diverses raisons peuvent fluctuer. Par conséquent, il est presque toujours nécessaire d'ajuster la posologie de l'hormone individuellement, par auto-surveillance à l'aide d'un glucomètre. En règle générale, cela s'applique aux préparations d’actions courtes et ultracourtes.

Pour ajuster la dose de short, utilisez un coefficient, en calculant qu'il est nécessaire de connaître le nombre exact d'unités de pain (XE) consommées. Déterminez la quantité de piqûre d'insuline pour 1 XE en utilisant les données suivantes: glycémie à jeun; la quantité de glucides consommés 1XE = 10gr. glucides.

Après avoir appliqué la dose calculée par la méthode de base, le niveau de sucre est mesuré. Si l'indicateur est aussi proche que possible des données de contrôle, il ne faut pas s'inquiéter. Sinon, la méthode de réduction ou d’augmentation de la dose détermine la quantité d’insuline nécessaire pour stabiliser les indices.

  • sucre du matin = 5,0 mol / l
  • petit déjeuner 4XE ou 40gr. Glucides
  • quantité d'hormone = 3 unités
  • taux de sucre toutes les heures / 3 heures = 8,5 moles / litre
  • Par conséquent, 3 unités de médicament calculées par la méthode de base ne suffisent pas, il est nécessaire d'augmenter la dose. La méthode de sélection a révélé que le sucre après consommation de 4XE diminue à la norme lors de l'injection de 3,25 unités de l'hormone.
  • Calcul du coefficient = 3,25 / 4 = 0,8 U / 1XE

Pour calculer plus précisément la dose avant de manger, le coefficient obtenu est multiplié par le nombre d'unités de pain prévues pour la consommation.

Faites attention. À différentes périodes de la journée, le coefficient peut différer, il est recommandé d'effectuer des calculs identiques du coefficient pour le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner.

Insulinothérapie selon un calendrier. Troisième étape

Le calendrier des injections détermine le moment où l'insuline commence à se stabiliser pour stabiliser le métabolisme des glucides au cours de la journée.

l'insuline prolongée est appelée une raison, son action visant à maintenir les normes de sucre sur un estomac vide, de sorte que l'injection est effectuée deux fois par jour. D'abord juste après le sommeil, et le second avant le dîner.

Le calendrier pour l'introduction de l'insuline rapide est complètement subordonné aux méthodes d'alimentation, il est pris pendant 30 à 60 minutes. avant les repas 3 fois par jour. Un tel algorithme pour prendre le médicament est le plus populaire avec les méthodes modernes de traitement, mais il peut être modifié par le médecin, en fonction des résultats du test, de la spécificité du mode de vie du patient.

Faites attention. Certains types d'hormones ultracourtes doivent être pris 5 à 10 minutes avant les repas ou après les repas immédiatement.

Injection, technique et outils

Afin d'obtenir le maximum d'effet de l'insulinothérapie, outre son dosage et son type, les méthodes d'introduction de l'insuline revêtent une grande importance. Cela signifie que même avec des calculs corrects, des difficultés peuvent survenir au stade de la procédure elle-même.

Les voies d'administration de l'insuline comprennent trois types:

  • administration intraveineuse - est réalisée dans des conditions de coma diabétique;
  • intramusculaire - a un taux d'absorption élevé;
  • La graisse sous-cutanée fournit l'efficacité maximale et la durée d'action du médicament.

Le choix d'un endroit où piquer l'insuline dans le diabète ne devrait pas se baser uniquement sur la fréquence des injections. Le type d’hormone, l’absorption du médicament dans les zones d’injection ainsi que les données physiques de la personne jouent un rôle important.

L'effet maximum de l'injection est atteint en entrant dans le pli de graisse sous-cutané.

Les praticiens donnent les recommandations suivantes:

  1. Injection dans l'abdomen (près de la zone du nombril). La zone a le taux d'absorption le plus élevé, elle est utilisée pour les médicaments à action courte et moyenne.
  2. Injections dans la cuisse et la zone fessière. Il est recommandé pour l'hormone d'exposition au milieu et à l'arrière-plan, en raison d'une faible absorption.
  3. La partie externe du bras entre le coude et l'épaule. Utilisé pour soulager la charge des endroits fréquemment utilisés. Nécessite un contrôle supplémentaire sur les lectures de glucose.

La valeur n'a pas seulement un site d'injection correctement sélectionné. La technique d’injection sous-cutanée d’insuline fournit non seulement une action efficace du médicament, mais aussi l’indépendance de la procédure elle-même. Sa mise en œuvre est impossible sans un instrument correctement sélectionné et la possibilité de l'utiliser.

Il y a trois outils les plus communs présentés dans le tableau:

Lors du choix, il est nécessaire de prendre en compte non seulement la composante valeur. La technique consistant à introduire de l'insuline chez les enfants et les patients présentant un physique asthénique implique de choisir un outil dont la longueur de l'aiguille ne dépasse pas 4 à 8 ml. Sinon, il existe un risque de perforation d'une fine couche de graisse sous-cutanée et d'introduction d'une hormone dans le tissu musculaire.

Si vous avez besoin de plus de 3-5 injections par jour, il est plus économique et moins douloureux d’utiliser le stylo. Dans les cas plus complexes, une pompe est utilisée, dans les versions modernes, dont il existe un système automatique de calcul de la dose requise.

Pour répondre à la question de savoir comment faire correctement les injections d'insuline et pour cela, vous devez prendre en compte une instruction étape par étape:

  1. Formation correcte des plis cutanés. Lors de la formation d'un pli, il ne vaut pas la peine de saisir une grande surface et de trop serrer. Une compression trop forte ou trop importante augmente le risque de piégeage des tissus musculaires.
La formation du pli ne devrait pas causer d'inconfort et de douleur physique.
  1. Température de la préparation Lorsque le médicament contre le rhume est injecté, le taux d'absorption en conséquence et l'action sur l'organisme diminuent. Injecter une préparation d'une autre température sous la peau est beaucoup plus douloureux.
  2. Technique pour l'injection. Le secret d'une injection indolore avec une aiguille à la vitesse de son injection. Le mouvement doit être précis et rapide. Avec l'outil sélectionné, tapez le volume requis du médicament. En pressant une goutte de liquide sur le bout de l’aiguille, assurez-vous qu’il n’ya pas d’air. Si vous utilisez de l'alcool, désinfectez la zone de la peau et attendez qu'elle s'évapore complètement. Lorsque vous utilisez une seringue ordinaire, une aiguille de plus de 12 mm doit pénétrer dans le pli sous un angle de 30 à 45 °. La longueur de l'aiguille du stylo-seringue permet en général de produire une injection même avec une fine couche de graisse sous-cutanée. En tirant légèrement sur le piston de la seringue, une personne peut s’assurer que le récipient n’est pas touché. Le médicament est administré lentement, ce qui évite l'inconfort. Après une pause avec le même mouvement brusque (sans secousse), comme avec l'introduction, l'aiguille est retirée. Placer la piqûre avec un coton-tige et masser légèrement.

Faites attention. Il n'est pas recommandé d'administrer le médicament dans les endroits où il y a des cicatrices, d'autres changements similaires ou des dommages à la peau, ainsi qu'au tissu musculaire.

Difficultés possibles

Le traitement de la maladie nécessite une personne à la discipline, la volonté, se conformer à toutes les recommandations du médecin, mais même chez les diabétiques ayant une expérience de temps en temps il peut y avoir des difficultés liées au traitement du diabète:

  • formation de sceaux;
  • fuite du médicament sur le site de ponction;
  • aucun résultat après l'injection;
  • surdosage

Attention s'il vous plaît. L'émergence de tels problèmes indique une méthode de traitement incorrecte ou le choix de la méthode et de la technique d'administration du médicament, qui peuvent être dangereuses pour l'organisme.

Phoques

Un phénomène fréquent chez les diabétiques peut être l'apparition d'infiltrats dans la région de la place de l'administration d'insuline. Cela est dû au non-respect des recommandations des spécialistes médicaux concernant l’alternance des zones d’injection. La distance entre les crevaisons doit être d'au moins 2 à 3 cm et la manipulation au même endroit peut être le résultat de trois jours.

Lorsque le médicament pénètre dans le joint, sa capacité d'absorption se détériore et, par conséquent, une diminution des valeurs de glucose peut survenir beaucoup plus tard.

Coulant

Le plus souvent avec la libération de la drogue, les débutants rencontrent. Ceci est dû au mauvais angle d’insertion de l’aiguille de la seringue. En cas de ponction perpendiculaire au pli et de retrait trop précoce de l'aiguille après l'injection de l'agent, le liquide peut faire saillie vers l'extérieur. De telles erreurs sont dangereuses car on ne sait pas combien de médicament a coulé.

Pas de résultat

La réponse à la question du patient est la suivante: pourquoi le sucre ne diminue-t-il pas après l'injection d'insuline, cela peut être assez simple.

En règle générale, il s’agit d’une violation des règles et recommandations des médecins, par exemple:

  • non-respect du calendrier d'injection provisoire;
  • violation des instructions de stockage;
  • mélange de types de médicaments sans consulter un médecin;
  • neutralisation de l'action par les solutions alcooliques;
  • amener le médicament dans l'infiltrat ou sa fuite du site d'injection.

La violation la plus dangereuse de l’état de l’organisme d’un diabétique est l’utilisation de médicaments dont la durée de conservation est expirée. Sur les forums des diabétiques, la question est de savoir s’il est possible de piquer une insuline dont l’administration est attendue avec une fréquence enviable.

C'est important Les médecins interdisent catégoriquement l'utilisation de médicaments périmés ou stockés en violation du régime de température. Même pour un organisme en pleine santé, de telles actions sont dangereuses, sans parler des diabétiques. En cas d'utilisation d'un tel médicament pour inattention, vous devez contacter d'urgence un établissement médical.

Surdosage

Il y a des cas où, dans le cas précédemment décrit, pour obtenir le résultat, la personne injecte à nouveau une hormone, dans l'espoir d'une amélioration de la situation. Le surdosage peut être aussi dangereux que son manque aigu de médicament.

Les principaux symptômes de surdosage sont:

  • faiblesse des muscles;
  • augmentation de la transpiration;
  • un sentiment de faim insurmontable;
  • problèmes de vision et de vertiges;
  • violation du coeur.

La détection précoce des symptômes de surdosage est une opportunité pour éviter une hospitalisation.

Les deux conditions sont dangereuses pour l'homme et nécessitent des conseils spécialisés, ainsi que des tactiques comportementales appropriées pour normaliser le métabolisme des glucides et le corps dans son ensemble.

Beaucoup de lecteurs trouvent plus facile de percevoir visuellement l'information. Les matériels vidéo présentés permettent de voir clairement la simplicité de l'injection d'insuline tout en respectant les règles de base et les recommandations des spécialistes rassemblées dans l'article.