Image

Faible taux de sucre dans le sang - causes et symptômes chez les femmes, les hommes ou les enfants, traitement et prévention

L'état de faible taux de sucre dans le sang est dangereux, pas moins qu'une augmentation du taux de glucose supérieure à la norme. Il est donc important que les hommes et les femmes sachent pourquoi la pénurie se produit et quels symptômes la maladie se manifeste. Il est nécessaire non seulement de surveiller les indicateurs d’absorption des sucres, mais également de comprendre les actions à prendre en cas d’hypoglycémie, car une situation critique peut entraîner de graves complications, jusqu’à la menace de la vie.

Qu'est-ce que le faible taux de sucre dans le sang?

Le manque de sucre dans le sang ou l'hypoglycémie est une pathologie lorsque le taux de glucose sanguin tombe en dessous de la norme, soit entre 3,3 et 5,5 mmol / l chez une personne en bonne santé qui a l'estomac vide. Le glucose est le carburant de notre cerveau et le déséquilibre de ses paramètres entraîne une réaction hypoglycémique, même dans le coma. Un faible taux de sucre dans le sang est causé par de nombreuses causes: maladies, caractéristiques physiologiques du corps, malnutrition.

Causes de sucre dans le sang

La cause de la pathologie est la discordance entre le niveau d'hormone d'insuline dans le sang et la consommation de glucides pendant l'activité physique et l'alimentation. Le principal provocateur est la malnutrition, lorsque le corps ne reçoit pas les bons glucides, et avec eux, l’énergie. En règle générale, une forte diminution de la glycémie survient avec le diabète, mais chez les personnes en bonne santé, cette condition est également possible. Parmi les causes de la pathologie:

  • une surdose d'insuline, médicaments hypoglycémiants dans le diabète;
  • malnutrition (carence en fibres, sels minéraux et vitamines avec la prédominance de produits contenant des glucides raffinés);
  • déshydratation
  • effort physique excessif;
  • abus d'alcool;
  • Insuffisance d'organes (pancréas, foie, cœur, reins, surrénales);
  • épuisement;
  • insuffisance hormonale avec oppression du glucagon, de la somatropine, de l'adrénaline, du cortisol;
  • tumeurs extracellulaires, néoplasmes bénins, anomalies auto-immunes;
  • goutte à goutte intraveineux en excès de solution saline;
  • maladies chroniques;
  • longues pauses entre les repas (un estomac vide);
  • menstruation.

L'enfant

Une hypoglycémie chez les enfants survient, généralement en raison d'un régime hypocalorique, d'intervalles de temps importants entre les repas dans le contexte de l'activité motrice, du stress psychologique, du manque de sommeil. Hypoglycémie familiale idiopathique (spontanée) moins fréquemment observée sur la base pathogénique, se manifestant chez les enfants de moins de deux ans. Le catalyseur est très sensible à la leucine, accélérant la synthèse de l'insuline et bloquant la gluconéogenèse dans le foie, ce qui entraîne une diminution du glucose.

L'hypoglycémie chez le nouveau-né prématuré, caractérisée par une hypothermie, des troubles respiratoires, une cyanose, est également considérée comme un phénomène courant. Cependant, il peut également être asymptomatique, dans ce cas, il peut être détecté aux premières heures de la vie uniquement lors de l'analyse appropriée. Le facteur de risque pour l'enfant est la mère elle-même, si elle a le diabète de type 2 et prend des médicaments hypoglycémiques. L'enfant, quel que soit le degré de ses manifestations cliniques, a besoin d'un traitement urgent - l'administration de glucose ou de glucagon et d'hydrocortisone.

Les symptômes

Avec une crise d'hypoglycémie, le bien-être d'une personne dépend de la vitesse et du niveau de la goutte de sucre. Des symptômes d'hypoglycémie peuvent apparaître si le taux de glucose a fortement diminué, mais reste dans les limites normales. Les principaux attributs sont les suivants:

  • troubles adrénergiques - augmentation de la transpiration, saut de tension, pâleur de la peau, agitation, anxiété, tachycardie;
  • signes parasympathiques - faiblesse, nausée, vomissement, faim;
  • phénomènes neuroglycopéniques - évanouissements, vertiges, désorientation, comportement inadéquat.

Les femmes

Une réduction du taux de sucre dans le sang peut être exprimée faiblement, le signal ne se manifestant que par une somnolence et une fatigue accrues. Les femmes sont plus sujettes à une telle pathologie, en particulier avec les changements hormonaux pendant la grossesse, la ménopause et les maladies endocriniennes, le dysfonctionnement ovarien. Mais les symptômes caractéristiques suivants peuvent apparaître:

  • transpiration
  • anxiété, agressivité;
  • peau pâle;
  • hypertension des muscles;
  • tachycardie;
  • tremblement musculaire;
  • augmentation de la pression;
  • mydriase;
  • faiblesse générale
  • nausées, vomissements;
  • un sentiment de faim;
  • vertige, amnésie;
  • évanouissement, altération de la conscience.

Chez les hommes

Les concentrations de glucose dans le sang peuvent varier chez les hommes et les femmes avec l'âge, en raison d'un changement de mode de vie et de la dépendance aux mauvaises habitudes. L’opinion selon laquelle la norme du sucre chez les hommes est supérieure à celle des femmes n’a aucune base. L'indicateur dépend de la nutrition, des dépendances, des situations stressantes, du stress excessif. La réduction de la glycémie se manifeste chez les hommes présentant les symptômes suivants:

  • maux de tête;
  • fatigue rapide;
  • palpitations cardiaques;
  • réaction retardée;
  • excitation nerveuse;
  • manque d'énergie;
  • convulsions.

Quel est le faible taux de sucre dans le sang

Neyroglikopenicheskie et les symptômes adrénergiques sont à la thérapie correcte, mais en plus ils ont baissé de glucose dans le sang est un développement dangereux de coma hypoglycémique, un dysfonctionnement cérébral, jusqu'à la démence. En outre, cette condition est risquée pour les personnes atteintes de maladies cardiovasculaires, peut provoquer des accidents vasculaires cérébraux et des crises cardiaques, une hémorragie de la rétine. Chez les femmes enceintes, l'hypoglycémie affecte négativement le développement du fœtus, réduisant la quantité de glucose administrée.

Que faire si la glycémie est basse

Avec un manque de sucre insignifiant, vous pouvez vous débrouiller seul: buvez une solution de glucose, du jus sucré, mangez un morceau de sucre, du caramel, une cuillerée de miel. Cependant, tous les aliments sucrés ne sont pas recommandés: par exemple, on ne peut pas manger des pâtes, des gâteaux, des céréales, du chocolat, des glaces, des fruits, du pain blanc. Dans une situation difficile, une personne est capable de perdre conscience et ne sera aidée que par une intervention médicale précoce.

Le patient nécessite l'introduction de glucagon ou de glucose, après une demi-heure, un test sanguin est nécessaire. En thérapie, il est important d’observer le taux d’administration, de sorte que la teneur en sucre soit maintenue entre 5 et 10 mmol / l. Le traitement ultérieur dépend des causes (surdosage d'insuline, insuffisance rénale, maladie du foie), sur la base desquelles la durée de perfusion de glucose est déterminée.

Drogues pour le contrôle de la glycémie

Pour les patients prenant de l'insuline, et proches vivant avec les diabétiques, la disponibilité constante de préparations contenant du dextrose (glucose), le glucagon devrait être obligatoire, ainsi que la connaissance de leur correcte application. Pour se soulager de l’hypoglycémie, il existe les médicaments suivants:

  • Comprimés de glucose. Le glucose alimentaire se caractérise par une absorption rapide et une action active. Avantages: prévisibilité de l'action, prix bon marché. Les inconvénients: non. En remplacement du médicament - l'acide ascorbique avec du glucose, vendu par chaque pharmacie.
  • Comprimés Dex4. Les comprimés à croquer contenant du dextrose ne nécessitent pas de digestion par l'intestin, absorbés instantanément. Avantages: différents goûts agréables. Les inconvénients: peu représenté sur le marché.
  • Dextro4. Produit sous forme de gel, de comprimés, dans le cadre du D-glucose. Lutte rapidement contre l'hypoglycémie. Avantages: la commodité de choisir différentes formes. Les inconvénients: pas révélé.

Régime alimentaire

En cas de manque de glucose, le médecin nomme un régime personnel tenant compte de la gravité de la situation et des principales maladies. Les recommandations générales consistent à augmenter la gamme de glucides complexes - pain de grains entiers, légumes, pâtes de blé dur. Choisissez des aliments faibles en gras et riches en protéines: poisson, poulet, lapin, haricots. Dans le régime doit inclure des fruits pas très sucrés.

L'interdiction imposée sur l'alcool, les boissons gazeuses, de la bouillie, les soupes gras, pâtisseries, muffins, caféine limitée, les glucides rapides avec un indice glycémique élevé (miel, bonbons, biscuits). Manger est nécessaire en petites portions, ne permettant pas une longue pause entre les repas réguliers. N'oubliez pas les autres sources de protéines - les noix, les produits à base de lait aigre, les fruits de mer.

Prévention de l'hypoglycémie

Pour prévenir la maladie devrait suivre des règles simples:

  • garder le régime, ne permettant pas les pauses entre les repas de plus de 4 heures;
  • surveiller l'indice du sucre;
  • observer strictement la dose d'insuline (si vous en prenez);
  • toujours porter un morceau de sucre ou des produits similaires;
  • donner suffisamment de temps pour se reposer;
  • éviter les conflits, les situations stressantes;
  • cesser de fumer.

Vidéo

Les informations présentées dans cet article sont uniquement à titre informatif. Les matériaux de l'article ne nécessitent pas de traitement indépendant. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et donner des conseils sur le traitement en fonction des caractéristiques individuelles de chaque patient.

Que faire avec une faible teneur en sucre: les causes de la baisse de la glycémie

La glycémie basse dans le langage des médecins appelé hypoglycémie et ses causes sont diverses. Dans le vocabulaire commun des patients atteints de diabète sucré, le terme abrégé "hypo" est également utilisé pour désigner cette condition.

Ce sujet est très important et applique à toutes les personnes ayant un diagnostic de « diabète » et même chez les personnes en parfaite santé pendant une courte période peut causer un problème d'une manière facile, et par conséquent, de faibles symptômes de sucre dans le sang doit être familier à tous.

Le danger de la faible teneur en sucre pour les adultes

La baisse du glucose dans le sang, son manque, est une complication aiguë du diabète. La question se pose: le faible taux de sucre dans le sang constitue-t-il toujours un danger et quel est le pire - un taux de sucre élevé constant ou une hypoglycémie périodique?

Les signes et la teneur en sucres faibles peuvent se manifester à des degrés divers - de mineur à grave, tant chez l'adulte que chez l'enfant. Le degré extrême est le coma hypoglycémique, à laquelle conduit un faible taux de sucre.

Récemment, les critères de compensation du diabète sucré ont été considérablement resserrés, de sorte que l'hypoglycémie est très probable. Si ces conditions sont remarquées à temps et réglées avec compétence, alors il n'y aura rien de dangereux en elles.

Faible taux de sucre sanguin hypoglycémie légère, répétée plusieurs fois par semaine, n'a pas d'effet sur le développement et le bien-être des enfants. Dans les années 2000 il a été examiné de nombreux enfants atteints de diabète et a constaté que des épisodes périodiques de réduction de la lumière de la concentration du glucose n'affecteront le rendement scolaire et l'intelligence de ces enfants ne diffère pas de l'intelligence de leurs pairs sans diabète.

Une baisse du taux de sucre dans le sang apparaît comme une sorte de retour sur investissement pour la nécessité de maintenir la concentration de glucose proche de la normale afin de prévenir le développement de complications plus dangereuses de la maladie et non seulement du diabète.

Chaque personne a un seuil de sensibilité individuel à une faible teneur en glucose et, lorsqu'elle tombe, le seuil dépend de:

  • l'âge;
  • la durée de la maladie et son degré de correction;
  • le taux de chute du taux de sucre.

L'enfant

Chez les personnes de différents groupes d'âge, une sensation de diminution du taux de glucose est observée pour différentes valeurs. Par exemple, les enfants ne se sentent pas aussi faibles en sucre que les adultes. Il y a plusieurs modèles:

  1. Chez un enfant, une concentration de glucose de 2,6 à 3,8 mmol / litre peut simplement aggraver légèrement l'état général, mais il n'y aura aucun signe d'hypoglycémie.
  2. Les premiers symptômes de réduction de sucre chez un enfant commenceront à apparaître à un niveau de 2,6-2,2 mmol / litre.
  3. Chez les nouveau-nés, ces chiffres sont encore inférieurs - moins de 1,7 mmol / litre.
  4. Chez les nourrissons prématurés, moins de 1,1 mmol / litre.

Chez l'enfant, parfois, les premiers signes d'hypoglycémie en général ne sont pas perceptibles.

À l'âge adulte, tout se passe différemment. À une concentration de glucose de 3,8 mmol / litre, le patient peut déjà ressentir les premiers signes d'une diminution du sucre.

En particulier, si le sucre tombe chez les personnes âgées et les patients d'âge sénile, surtout s'il a subi un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque. Cela est dû au fait que le cerveau humain à cet âge est très douloureux pour souffrir d'un manque d'oxygène et de glucose et que le risque d'accidents vasculaires augmente de manière significative. Par conséquent, ces patients ne sont pas tenus de s'assurer que les paramètres du métabolisme glucidique sont idéaux.

Catégories de patients sans hypoglycémie:

  • les personnes âgées;
  • les patients atteints d'une maladie cardiaque et vasculaire;
  • les patients atteints de rétinopathie diabétique et présentant un risque accru d'hémorragies de la rétine;
  • les personnes qui ne remarquent pas une légère diminution de la glycémie, car elles peuvent développer un coma soudain.

Ces personnes doivent maintenir sa glycémie une valeur légèrement supérieure à celle des taux recommandés (environ 6 - 10 mmol / litre), et des mesures plus fréquentes à l'avis en temps opportun que le sucre baisse.

L'option idéale est un système de surveillance constante qui vous permet de surveiller le niveau de glucose en temps réel et d'effectuer des mesures.

Durée du diabète sucré et sa compensation

On sait depuis longtemps que plus une personne souffre de diabète, plus sa capacité à ressentir les premiers symptômes de l’hypoglycémie est faible.

De plus, quand un diabète de longue date n'est pas compensée (teneur en glucose est toujours supérieure à 10-15 mmol / litre), et si la concentration en sucre tombe à des valeurs légèrement plus faibles (par exemple, jusqu'à 6 mmol / litre) peut provoquer le développement de l'hypoglycémie.

Par conséquent, si une personne veut ramener le taux de glucose à la normale, il convient de le faire en douceur pour permettre à l'organisme de s'adapter aux nouvelles conditions.

Le taux de diminution de la concentration en sucre dans le sang

La brillance des symptômes hypoglycémiques est également déterminée par la rapidité avec laquelle le glucose dans le sang peut être réduit. Par exemple, si le sucre est maintenue à 9-10 mmol / litre, et dans lequel une injection d'insuline, mais la dose incorrecte choisi, environ une quarantaine de minutes, le niveau sera abaissé à une valeur de 4,5 mmol / litre.

Dans ce cas, l'hypoglycémie sera causée par un déclin rapide. Il y a des cas où il y a tous les signes d'hypo, mais la concentration de sucre dans ce cas est comprise entre 4,0 et 4,5 mmol / litre.

Les causes des faibles niveaux de sucre

Une faible concentration en glucose est déterminée non seulement chez les patients diabétiques, mais également dans le développement d'autres maladies ou conditions pathologiques. Pour les diabétiques, les causes d'hypoglycémie suivantes sont caractéristiques:

  1. Une surdose d'insuline ou d'autres médicaments.
  2. Absorption insuffisante de nourriture ou sauter une réception.
  3. Causes de l'insuffisance rénale chronique.
  4. Activités physiques non planifiées ou planifiées, mais non comptabilisées.
  5. Transition d'un médicament à un autre.
  6. Ajouter un autre médicament pour réduire le sucre.
  7. L'utilisation d'autres méthodes de traitement du diabète sans correction (réduction) de la posologie du médicament principal.
  8. L'abus d'alcool et la façon dont l'alcool affecte le sucre dans le sang se manifestent toujours instantanément.

Comment comprendre que le taux de sucre dans le sang a chuté

L'hypoglycémie est légère ou grave. Lorsque l'état lège du patient est affecté une sueur froide dans le sens de la croissance des cheveux (plus sur le dos du cou), il y a un sentiment de faim, de l'anxiété, du bout des doigts sont froids, le corps a tenu un léger tremblement, grelottant et malade, il avait mal et étourdi.

À l'avenir, la situation pourrait se détériorer. orientation Disturbed dans l'espace, la démarche devient humeur instable, changeant rapidement, même des gens intelligents peuvent commencer à crier et jurer, déraisonnable pleurer peut commencer, la conscience est confuse, il ralentit.

À ce stade, le patient ressemble à un homme ivre, ce qui comporte un grand danger, car d’autres pensent qu’il ne fait que boire et ne cherche pas à l’aider. Dans ce cas, la personne elle-même ne peut pas s’aider.

Si le temps n'est pas écoulé, l'état du patient s'aggravera, ses crampes commenceront, sa conscience sera perdue et finalement, un coma diabétique commencera. Dans le coma, un œdème cérébral se développe, ce qui entraîne une issue fatale.

Souvent, l'hypoglycémie peut survenir au moment le plus incommode, par exemple la nuit, lorsqu'une personne n'est absolument pas préparée à cela. Si la diminution du sucre se produit la nuit, alors les symptômes caractéristiques apparaissent:

  • - tomber d'un lit ou essayer de se lever;
  • - cauchemars;
  • - marcher dans un rêve;
  • - anxiété, travail de bruit inhabituel;
  • - transpiration

Très souvent le lendemain matin, les patients souffrent de maux de tête.

Faible taux de sucre dans le sang

Le syndrome pathologique qui survient lorsque la glycémie tombe en dessous de la norme est appelé hypoglycémie. Dangereux pour la santé et la condition de vie, dont le résultat est un faible taux de sucre dans le sang, se produit de deux manières:

  • avec une carence en glucose provenant des aliments;
  • en raison de l'excès d'insuline - l'hormone du pancréas, responsable du transport du sucre vers les organes et les tissus.

Avec une chute brutale du taux de glucose, la famine se développe: le fonctionnement normal des cellules de l'organisme entier, principalement du cerveau, est perturbé. Dans de tels cas, la nature a fourni des réserves de glycogène dans le foie, de sorte qu'un état dangereux peut se stabiliser naturellement. Mais cette réserve n’est pas infinie et, à l’avenir, elle peut avoir des conséquences de plus en plus graves, même dans le coma.

Causes de l'hypoglycémie

Une diminution du taux de glucose est observée non seulement chez les personnes atteintes de diabète, mais également chez les personnes en bonne santé, quel que soit leur âge, y compris les enfants. Le sucre tombe sensiblement si:

  • un homme pendant longtemps n'a rien mangé (8 heures de jeûne ou plus);
  • En réponse au glucose (après avoir mangé), beaucoup d'insuline est libérée et après 2-4 heures le corps meurt de nouveau "brutalement".

Sucre sur un estomac vide

Ce type est provoqué par:

  • déséquilibre, nutrition insuffisante, déshydratation;
  • abus de nourriture malsaine, alcool;
  • prise de certains médicaments;
  • pathologie du pancréas, altération de la fonction hépatique;
  • l'obésité;
  • certaines maladies oncologiques;
  • dosage de l'insuline mal calculé, la réponse de l'organisme à son administration;
  • troubles hormonaux avec le développement de l'hypoglycémie (hyperinsulinisme).

Les personnes souffrant d'insuffisance rénale et cardiaque sont également sujettes à des «sauts» de sucre.

La réciproque

Développe dans un contexte de diverses pathologies et interventions chirurgicales:

  • diabète précoce;
  • les maladies idiopathiques;
  • opérations sur le tube digestif;
  • les maladies provoquant une famine énergétique, associées à une consommation accrue de monosaccharides.

Carence en glucose dans le sang d'une autre genèse

La carence en glucides est également provoquée par:

  • activité physique prolongée (surcharge, fatigue intense)
  • exercice intensif régulier (+ prise de médicaments du groupe des bêta-bloquants);
  • grossesse, fœtus à un âge précoce;
  • aspirine (chez les enfants).

Les symptômes de l'hypoglycémie

Chez une personne en bonne santé, l'hypoglycémie peut survenir le matin lorsque l'estomac est vide. Il vaut la peine de prendre le petit-déjeuner et l'inconfort disparaît. Si les signes de faible taux de glucose apparaissent en réponse à l’alimentation, quelque temps après la prise de nutriments, cela peut indiquer indirectement le développement possible du diabète.

L'image de l'hypoglycémie en développement comprend:

  • une forte attaque de faim, accompagnée d'un tremblement des mains, d'un tremblement général, d'une tachycardie, d'une polydipsie (soif);
  • engourdissement des membres, lourdeur dans les jambes;
  • frissons, sueurs froides, paumes "collantes";
  • bouffées de chaleur (parfois);
  • altération de la perception visuelle - assombrissement des yeux, "linceul", doublage, "mouches";
  • mal de tête sur fond de nausée et de vertige;
  • pâleur, apathie, perte de force et d'humeur;
  • polyurie - fréquence accrue de la miction.

Les patients diabétiques sont des signes désagréables de faible taux de sucre dans le sang, manifestés la nuit. La personne transpire fortement, se réveille, découvre le linge de lit mouillé; parler, crier, "délirer" dans un rêve. Le réveil sur fond de symptômes d'hypoglycémie n'apporte pas de joie: il y a de la lenteur, un sentiment de "frustration", de l'irritabilité.

Premiers secours en situation d'urgence

Le cerveau, souffrant de famine glucidique, "pousse" le corps à une réponse correspondante. Les précurseurs menaçants de l’apparition possible du coma hypoglycémique sont la distraction de l’attention, associée à un discours incohérent et à une démarche instable. Si, à ce stade du développement du syndrome de déficience en glucose, il ne pénètre pas dans le sang, la probabilité de crises et de perte de conscience est élevée. Cela augmente le risque d'accident vasculaire cérébral.

Pour corriger la situation, vous devez manger un produit du groupe des glucides "rapides" pour ramener le sucre à la normale. Mesure préliminaire du taux de glycémie. Si un chiffre inférieur à 3,3 mmol / litre apparaît sur l'affichage du compteur, vous devez prendre des mesures, en négligeant que vous puissiez "attendre" une aggravation significative de la situation.

Traitement de l'hypoglycémie

Une faible teneur en sucre est traitée avec une prévention compétente de la carence en glucides, ce qui signifie éviter les "sauts" soudains de la glycémie. Il est important de parvenir à une augmentation et à une diminution en douceur du niveau de sucre. Pour cela, vous avez besoin de:

  1. Limiter ou exclure totalement de l'alimentation les produits provoquant la libération d'un excès d'insuline, dont l'excès entraîne un état d'hypoglycémie. Ce sont des desserts à base de sucre raffiné, cuits à partir de farine blanche. Fruits (bananes, dattes, raisins), légumes (pommes de terre, citrouille), jus sucrés.
  2. Mangez des aliments à faible indice glycémique (indice glycémique). Ce sont des glucides «complexes», à digestion lente, dont le glucose est libéré progressivement, sans provoquer de fortes émissions d'insuline. Inclure dans le régime des légumes qui ne contiennent pas d'amidon, d'herbes, de produits laitiers et de fruits de mer.
  3. Manger un peu, 4-6 fois par jour, ne pas trop manger.
  4. Ceux qui ont le diabète sucré - calculez correctement la dose d'insuline, respectent les prescriptions médicales pour les médicaments qui réduisent le sucre.
  5. Moins boire du café, limiter les autres boissons et aliments contenant de la caféine. Ils soulèvent l'insuline.
  6. Refuser de fumer, limiter l'alcool, ne pas le manger à jeun.
  7. Avant l'exercice, mangez des aliments riches en glucides.
  8. Inclure dans le régime des aliments végétaux, riches en chrome - germe de blé, noix, chou brocoli. L'élément aide à maintenir l'énergie à un niveau normal.

Régime pour la prévention de faible teneur en sucre

Une bonne nutrition tout au long de la journée assurera une consommation et une consommation d'énergie uniformes, évitant l'apparition d'attaques d'hypoglycémie. Le tableau contient une liste de produits et de plats qui créeront le confort alimentaire nécessaire.

Causes et symptômes de l'hypoglycémie

Le glucose est une source d'énergie importante pour tous les tissus du corps, y compris les cellules du cerveau. La chute du taux de sucre dans le sang est appelée hypoglycémie. Les premiers symptômes de la pathologie sont associés à une détérioration générale de la santé, à des maux de tête et à une faiblesse. Une personne ressent une fatigue constante, sa capacité de travail diminue, des vertiges peuvent survenir. Dans les cas graves, la syncope est possible. En cas de crise hypoglycémique, un patient peut tomber dans le coma, provoqué par une famine énergique des cellules du cerveau et leur mort.

Pour éviter de graves conséquences, il est important de contrôler le taux de sucre dans le sang avec un dispositif spécial - un glucomètre - ou de faire une analyse périodique du sucre en clinique (vous devez le faire tous les 4 à 6 mois). Si le patient présente des symptômes d'hypoglycémie, vous devez contacter un spécialiste et faire une enquête. Les soins médicaux rendus en temps opportun dépendent non seulement de la santé du patient, mais aussi de sa vie.

Quel niveau de sucre est considéré comme faible?

Le diagnostic d'hypoglycémie est donné au patient dans le cas où la baisse du taux de sucre a une évolution chronique. Pour confirmer la pathologie, différents types d'analyses peuvent être utilisés. Si la concentration de glucose était déterminée dans la lymphe, alors l'hypoglycémie est diagnostiquée à des valeurs inférieures à 3,5 mmol / l. Si l'analyse prenait du sang périphérique (sang circulant dans les vaisseaux en dehors du système hémopoïétique), ce chiffre pourrait être légèrement inférieur - 3,3 mmol / l.

Une diminution critique de la glycémie est une marque ≤ 2,2 mmol / l. Avec de tels indices de glucose, un syndrome convulsif se développe chez la personne, une perte de conscience se produit et des convulsions peuvent apparaître. L'assistance médicale dans un tel tableau clinique devrait être fournie dans les 20 minutes, sinon le risque de létalité sera supérieur à 85%.

Types de pathologie

Les signes de faible taux de sucre dans le sang chez les femmes et les hommes sont presque les mêmes. Les manifestations cliniques de la pathologie dépendent du type d'hypoglycémie, qui peut être de deux sortes.

Hypoglycémie "affamée"

Le plus souvent se produit le matin, immédiatement après le réveil, quand une personne n'a pas eu le temps de prendre son petit-déjeuner. Les faibles niveaux de sucre pendant cette période sont considérés comme normaux, mais à condition que la marque du glucomètre ne descende pas en dessous de 3,0 mmol / l. De longues périodes de jeûne (plus de 8-10 heures) peuvent également entraîner un manque de sucre et l'apparition de symptômes pathologiques.

Hypoglycémie de réponse

Réduction de sucre dans le sang, ce qui est le résultat d'une réponse à l'utilisation des produits alimentaires (se produit dans les 1,5-2 heures), est le plus souvent diagnostiquée après subi une intervention chirurgicale sur le tube digestif, ainsi que dans les premiers stades du diabète. Certaines maladies indépendantes, apparues isolées d'autres pathologies dans le fonctionnement du corps, peuvent également entraîner l'apparition d'une hypoglycémie de réponse.

Signes et symptômes

Une chute brutale du taux de sucre dans le sang est toujours accompagnée de symptômes caractéristiques, qui sont évalués globalement. Les signes les plus courants de la pathologie comprennent les symptômes suivants:

  • pâleur anormale de la peau (si le sucre est tombé aux marques critiques, une nuance de marbre peut apparaître);
  • tremblement des extrémités (le plus souvent les mains);
  • sensation constante de faim, qui ne passe pas même après un dîner dense (ou réapparaît après 1 à 1,5 heure après avoir mangé);
  • augmentation de la consommation d'eau et d'autres fluides en raison d'une sensation de soif;
  • augmentation de la fréquence cardiaque et de la fréquence cardiaque;
  • le vertige
  • attaques de nausée (sans vomir);
  • transpiration, odeur désagréable de sueur, qui apparaît presque immédiatement après la douche hygiénique.

Chez les femmes, l'hypoglycémie s'accompagne souvent de mictions fréquentes. La douleur, les brûlures, les coupures et autres symptômes pathologiques ne sont généralement pas observés. La réduction de la glycémie chez les hommes peut entraîner une faiblesse musculaire, une lourdeur dans les jambes et une sensation de rigidité des mouvements. Presque tous les patients présentant différents types d'hypoglycémie se plaignent d'apathie, de somnolence accrue, de mauvaise humeur et de perte de force.

Symptômes chez les enfants

Les enfants réagissent plus vivement au manque de sucre par rapport aux patients plus âgés, bien qu'ils ne présentent généralement pas de symptômes spécifiques, bien au contraire. Après le réveil, un tel enfant est très lent, il se réveille à peine, peut être capricieux le matin. Si un enfant a du sucre dans son sang, il éprouve une faiblesse constante, peut refuser de manger (malgré la sensation de faim). À la maternelle et à l'école, ces enfants se caractérisent par une faible persévérance, une faible concentration de l'attention et une réticence à participer à des jeux et à des cours communs.

Dans les hypoglycémies chroniques chez les enfants âgés de 3 à 10 ans, il peut y avoir des signes spécifiques pendant une nuit de sommeil. Ceux-ci comprennent:

  • pleurer et parler dans un rêve;
  • augmentation de la transpiration, qui se manifeste la nuit;
  • réveil très lourd le matin.

Une forte baisse du taux de glucose dans l'enfance peut entraîner des conséquences très graves (jusqu'à la mort de l'enfant), si l'une des principales tâches des parents est de fournir l'alimentation complète et équilibrée de l'alimentation des enfants, ainsi que le contrôle de l'état de santé et tout changement dans l'état de l'enfant.

Pourquoi le sucre tombe-t-il?

Les raisons qui peuvent conduire à une diminution des taux de glucose, beaucoup. Le plus souvent, ils sont associés à une famine prolongée. Cette situation est commune pour les femmes qui sont assis sur un régime de famine, et se limitent à la quantité d'aliments consommés, et les gens ne respectent pas les règles et les normes d'une alimentation saine et permettant de longues pauses entre les repas.

La déshydratation est une autre cause fréquente d’hypoglycémie à tout âge. Une consommation insuffisante de liquides (principalement de l'eau potable) peut déclencher une attaque. Il est donc important de continuer à boire et à boire au moins 1,5 à 1,8 litre de liquide par jour. Une augmentation de la consommation d'eau est nécessaire pour les athlètes et les personnes ayant un effort physique élevé, ainsi que pour ceux qui prennent de l'acide acétylsalicylique ou des anticoagulants. Par temps chaud, la quantité quotidienne de liquide doit être augmentée de 300 à 400 ml.

Autres causes d'hypoglycémie:

  • intoxication chronique à l'alcool ou au tabac;
  • malsain ou malnutrition;
  • déséquilibre hormonal;
  • les maladies du pancréas, du foie et d'autres organes du tractus gastro-intestinal;
  • l'obésité;
  • activité physique accrue et prolongée;
  • prendre certains médicaments (par exemple, "aspirine" ou bêta-bloquants).

Au cours de la grossesse, le sucre faible est diagnostiqué principalement chez les filles âgées de 16 à 21 ans.

Dans certains cas, la réduction du glucose peut être une réponse à la croissance de cellules malignes dans le corps. Ainsi, dans les cas où la pathologie a une évolution chronique, le patient se voit attribuer un examen complet.

Nutrition à faible teneur en sucre

La base du traitement de toute forme d’hypoglycémie est l’adhésion à un régime spécial avec une teneur élevée en aliments à faible indice glycémique. Les groupes alimentaires suivants devraient constituer la base du régime alimentaire:

  • Produits laitiers avec une teneur en matières grasses de 2% à 5%;
  • légumes bouillis (limiter la consommation de pommes de terre, de betteraves et de carottes en raison de la teneur accrue en substances amylacées);
  • poissons et fruits de mer (notamment thons, sardines, crevettes utiles);
  • noix;
  • viande maigre (il est préférable d'utiliser du filet de boeuf ou de veau).

De préférence des boissons doit être donné des tisanes (avec addition de camomille, tilleul, thym), jus de fruits et de légumes, boissons de petits fruits, compotes de fruits secs, sans addition de sucre.

La plupart des boissons alcoolisées fortes (en particulier la vodka) ont un effet réducteur de sucre, il est donc préférable de les abandonner complètement. Si cela ne fonctionne pas, il est important de respecter les précautions suivantes:

  • ne pas boire d'alcool à jeun;
  • pour chaque 50 ml d'alcool, il devrait y avoir les mêmes collations, contenant des protéines ou des glucides complexes (viande, pain noir, etc.);
  • la dose maximale autorisée d'alcool pour les diabétiques est de 250-300 ml (pour la bière - 450 ml).

À n'importe quel festin, vous devez disposer d'un glucomètre pour surveiller le taux de sucre et prendre les mesures nécessaires en cas de baisse importante des taux.

Comment élever le sucre: méthodes folkloriques

Un excellent remède pour le traitement de l'hypoglycémie sont les citrons. Pour préparer le médicament à la maison, il est nécessaire de broyer à l'aide d'un hachoir à viande ou d'un mélange des ingrédients suivants:

  • citrons avec zeste et noyaux - 1 kg;
  • persil frais - 1 gros bouquet (environ 250-300 g);
  • ail pelé - 4 têtes.

Le mélange résultant est placé dans un bocal en verre et placé dans un endroit froid pendant 5 jours. Après cela, pressez le contenu du pot à travers l'étamine. Prenez le jus résultant 3 fois par jour avant les repas. Dose unique est de 5 ml. Le cours du traitement - au moins 1 mois.

La perfusion d'oignon peut également donner un bon effet curatif si le taux de sucre baisse. Préparez-le simplement. Trois bulbes de taille moyenne doivent être pelés et hachés finement. Ajouter les oignons dans n'importe quelle capacité et verser 200 ml d'eau bouillante. Couvrir les plats avec un couvercle et laisser reposer 3 heures.

La perfusion doit être prise 1 cuillère à soupe 3-4 fois par jour pendant 3-4 semaines.

Quand est-il nécessaire d'appeler une ambulance?

Certains ne savent pas quels niveaux de glucose bas dangereux, alors faites attention aux signes pathologiques. Si le sucre tombe à un niveau critique, le patient peut tomber dans le coma. Le risque de mort subite est supérieur à 80%, il est donc important de connaître les symptômes dangereux. Appeler un médecin si les symptômes suivants apparaissent:

  • convulsions et convulsions;
  • perte de conscience;
  • troubles de la coordination motrice;
  • discours incohérent;
  • Absence de concentration de l'attention sur les sujets et l'interlocuteur (le patient regarde à un point).

N'importe lequel de ces symptômes peut indiquer l'apparition d'une crise d'hypoglycémie, il est donc important de ne pas perdre de temps et d'appeler immédiatement une "ambulance". Si des mesures urgentes sont prises dans les 20 à 30 minutes suivant l'apparition de manifestations dangereuses, on peut non seulement éviter de nombreuses complications, mais aussi sauver la vie d'une personne.

Faible taux de sucre dans le sang: symptômes et causes

Contenu

Sucre réduit dans le sang - un phénomène pas rare. Cette déviation peut être ressentie par les gens sans même le savoir. Par exemple, une sensation de fatigue, de dépression, d’irritation au milieu de la journée de travail pour une raison quelconque est annulée par les conditions météorologiques, une longue absence de jours de congé, etc. Mais une tasse de thé ou de café sucré fait un miracle, et encore une fois, il y a de la force et de l'énergie. Ces changements dramatiques sont dus à l'augmentation du glucose dans le sang.

Une personne en bonne santé ressent des symptômes de sucre réduit à une valeur de 3,3 mmol / l. Les patients diabétiques - beaucoup plus tôt. Cela est dû au fait que leur corps est habitué à des taux de sucre élevés et, s’il tombe, par exemple, à 10 mmol / l (à un taux pouvant atteindre 5,5 mmol / l), il se sent mal. Dans le cas d'une concentration de glucose constamment faible dans la lymphe (moins de 3, 5 mmol / l), les médecins détectent une hypoglycémie.

Causes de l'hypoglycémie

Une diminution du taux de sucre dans le sang se produit dans le contexte d'un apport insuffisant en glucose dans l'organisme. Cela signifie que les organes et les systèmes ne reçoivent pas intégralement les nutriments nécessaires. Cette "faim" affecte principalement le travail du cerveau. À très faible apport en glucose, un coma est possible pour cet organe.

Pour laisser tomber le sucre sur un estomac vide peut pour les raisons suivantes:

  • jeûne prolongé;
  • déshydratation
  • utilisation constante de la restauration rapide;
  • l'utilisation de médicaments pharmacologiques;
  • maladies oncologiques;
  • abus d'alcool;
  • dysfonctionnement du foie;
  • troubles du pancréas;
  • défaillance hormonale;
  • l'obésité;
  • insuffisance cardiaque;
  • pathologies rénales.

L'hypoglycémie de réponse peut être causée par:

  • opérations sur le tractus gastro-intestinal;
  • diabète précoce;
  • pathologies d'origine idiopathique.

De plus, la cause d'une chute brutale du glucose dans le sérum peut être une charge physique prolongée, la réception de bêta-bloquants.

En outre, un faible taux de sucre dans le sang est observé chez les jeunes enfants enceintes, chez les enfants après la consommation d'acide acétylsalicylique.

De plus, la concentration de glucose dans le liquide biologique diminue rapidement en raison de l'utilisation excessive de sucreries.

Ainsi, si vous consommez de grandes quantités de produits culinaires à indice glycémique élevé, par exemple, les bonbons, le chocolat, les brioches, le sucre dans le sang augmentera immédiatement, mais il diminuera également rapidement. Un effet similaire sur le glucose est fourni par l'alcool et la soude.

Signes de faible teneur en sucre

Les manifestations d'hypoglycémie sont individuelles. Certains ont une goutte de sucre le matin. Dans ce cas, après le réveil, une personne est irritable, faible, somnolente. Mais si le petit-déjeuner est utilisé, tout change: les symptômes disparaissent, il y a des forces, de l'humeur. Dans d'autres cas, une chute brutale du glucose est observée après avoir mangé. Cette manifestation est plus inquiétante car elle parle du développement du diabète sucré.

Les principaux symptômes de la faible concentration en glucose:

  • irritabilité
  • faiblesse générale
  • fatigue rapide;
  • frissons ou fièvre;
  • transpiration élevée;
  • le vertige
  • tremblement des mains;
  • mal de tête
  • lourdeur dans les jambes;
  • faiblesse musculaire;
  • engourdissement des membres;
  • nausée;
  • la faim;
  • défauts visuels: linceul, mouches, obscurité.

Si de tels symptômes sont observés, vous devez immédiatement vérifier le taux de glycémie. Lorsque ce chiffre est inférieur à 3 mmol / l, il faut manger quelque chose avec beaucoup de glucides rapidement digérés.

Traitement et diagnostic

La première chose à faire en cas d’épilepsie fréquente est de consulter un médecin. Seul le médecin peut déterminer correctement la cause de la pathologie et donner les recommandations correctes.

Le diagnostic "hypoglycémie" est établi sur la base de l'anamnèse et des recherches en laboratoire collectées.

Confirmez que cette maladie peut utiliser un test de tolérance au glucose ou une analyse à domicile:

  1. Dans le premier cas, deux mesures de la concentration de glucose dans le sérum sanguin sont effectuées. D'abord sur un estomac vide. Une fois les enregistrements enregistrés, la personne reçoit un verre de solution de glucose. Deux heures plus tard, ils font des mesures répétées.
  2. Dans la deuxième variante, l’analyse est faite à la maison à l’aide d’un glucomètre traditionnel et les données sont rapportées au médecin.

La base de la thérapie de la pathologie est de prévenir les crises, d'éliminer les symptômes, les causes qui ont conduit à des anomalies.

Si l'on observe une baisse du taux de sucre dans le sang chez les personnes atteintes de diabète, il est nécessaire de recalculer la dose d'insuline requise. En aucun cas, vous ne pouvez ajuster indépendamment la quantité de préparations de sucre utilisées. Correctement, cela peut être fait que par le médecin traitant.

Souvent, le faible taux de sucre dans le sang est un symptôme d'un cancer du pancréas. Dans ce cas, le médecin peut recommander une intervention chirurgicale pour éliminer la tumeur.

Recommandations pour une bonne nutrition dans l'hypoglycémie:

  • Vous devriez manger souvent, en petites portions.
  • Vous ne pouvez pas sauter le petit-déjeuner.
  • Il n'est pas recommandé de faire de grandes pauses entre les repas.
  • Vous pouvez faire de petites collations.
  • Ne vous laissez pas emporter par le café. Cela conduit à une production importante d'insuline.
  • Il faut abandonner les mauvaises habitudes: fumer, alcool.
  • Utilisation quotidienne de légumes, fromage, noix, poisson.

Exemple de menu pour la journée:

  1. Le premier petit-déjeuner: un sandwich au pain de grain et au fromage, pas de thé fort.
  2. Le deuxième petit-déjeuner: lait ou yaourt.
  3. Déjeuner: soupe faible en gras, pain complet, salade de légumes, jus de fruits.
  4. Snack: fruit.
  5. Dîner: légumes cuits, poisson bouilli ou cuit au four.

Le régime peut être ajusté selon vos préférences. Aussi entre les repas est recommandé de faire des collations.

Beaucoup de gens n'attachent pas beaucoup d'importance à l'hypoglycémie. Pour une raison quelconque, on considère qu'une telle déviation est normale, n'a pas de causes sérieuses et passera d'elle-même.

Si l'on constate de faibles taux de glucomètre, il se produit dans le corps des processus dangereux pour l'activité humaine. Tout d'abord, cela concerne l'aspect psychologique du problème.

De plus, un faible taux de sucre dans le sang affecte négativement la condition physique.

L'orientation dans l'espace tombe, un comportement inadéquat peut être observé. En cas de diminution brutale du glucose, lorsque le patient est au volant, un accident peut survenir à la maison ou dans la rue. Les blessures et les blessures sont inévitables.

Par conséquent, lorsque l'hypoglycémie ne doit pas être retardée lors d'une randonnée chez le médecin. Un faible taux de sucre dans le sang nécessite une attention appropriée et des mesures thérapeutiques complètes et rapides.

Diminution de la glycémie (hypoglycémie): symptômes, causes, traitement

Les causes de la baisse de la glycémie (ou hypoglycémie) sont nombreuses et cette maladie s'accompagne d'un certain nombre de cas désagréables et graves, ainsi que de symptômes dangereux. Elle se traduit par une diminution critique du taux de glucose et peut être observée à la fois chez les patients atteints de diabète sucré et chez des personnes absolument en bonne santé ou dans d’autres maladies. Dans certains cas, l'abaissement du taux de sucre n'est pas dangereux, mais avec un degré d'hypoglycémie sévère, le patient peut développer un état menaçant, tel qu'un coma hypoglycémique.

Le sujet de cette publication sera utile non seulement pour les personnes atteintes de diabète, mais aussi pour celles qui ne souffrent pas de cette maladie. Dans cet article, nous vous familiariserons avec les symptômes, les causes et les manières de traiter l'hypoglycémie. Cette information sera utile pour vous, et vous pouvez éviter les sensations et les effets désagréables qui est en mesure de livrer cet état, ou être en mesure de fournir les premiers secours à un ami, souffrant de diabète.

Les causes

L'une des raisons de l'abaissement de la glycémie est la complication du diabète. Cette condition peut se développer chez presque tous les patients atteints de cette maladie. Les facteurs suivants peuvent le provoquer:

  • surdosage d'insuline ou des agents hypoglycémiants du groupe des sulfonylurées ou buganidov, meglitidinov (chlorpropamide, le tolbutamide, Mannino, Amaryl, Novonorm, l'hexane, Metformine, Siofor et al);
  • la famine;
  • violation du régime alimentaire;
  • une longue pause entre les repas;
  • maladies rénales et hépatiques;
  • maladies infectieuses aiguës;
  • activité physique intense;
  • réception de fortes doses d'alcool.

Une erreur courante chez certains patients diabétiques, entraînant une diminution du glucose, est la combinaison de l'insuline ou des agents hypoglycémiants et d'autres moyens de réduire le sucre. Ils comprennent:

  • renforcement de l'action des plantes hypoglycémiants: trèfle, feuille de laurier, feuille de haricot, pissenlit herbe, feuilles de canneberges et de bleuets, bardane herbe, fleurs de tilleul, les fruits de cassis, de rose sauvage et l'aubépine, la chicorée aux herbes;
  • réduire les légumes de sucre et d'herbes: persil, le raifort, la citrouille, les épinards, les navets, l'ail, les aubergines, les oignons, la laitue, les tomates, les concombres, choux, poivrons, asperges, courgettes, radis, topinambour;
  • réduire les fruits de sucre et de baies: agrumes, les bleuets, les pommes ou les poires aigres, mûres, canneberges, sorbier, canneberge, ananas, framboise, mûre, aronia.

Lors de l'utilisation de ces médicaments pour abaisser la glycémie dans le sang, le patient doit toujours s'entendre avec le médecin sur cette possibilité et surveiller constamment le taux de sucre avec un glucomètre à domicile.

Une autre cause de l'hypoglycémie peut être la néoplasie pancréatique, capable de produire de l'insuline-insulinome. Cette tumeur provoque une forte augmentation du taux d'insuline, qui "absorbe" le glucose dans le sang et provoque une diminution de son taux.

En plus de ces maladies, l'abaissement des taux de glucose peut être causé par ces affections et conditions:

  • maladies graves du foie;
  • état après résection de l'intestin ou de l'estomac;
  • insuffisance congénitale d'enzymes qui affectent le métabolisme des glucides;
  • les maladies de l'hypothalamus et de l'hypophyse;
  • pathologie des glandes surrénales.

Chez les personnes en bonne santé, l'abaissement de la glycémie peut être causé par les facteurs ou conditions suivants:

  • période de grossesse et d'allaitement;
  • activité physique intense;
  • consommation fréquente et excessive d'aliments sucrés;
  • respect des régimes irrationnels, alimentation irrégulière ou malnutrition.

Les symptômes

Chez les personnes en bonne santé, des signes de baisse de la glycémie commencent à apparaître à des taux de 3,3 mmol / l et, chez les patients diabétiques, ils apparaissent plus tôt, car leur corps est déjà habitué à une hyperglycémie permanente. Chez un patient souffrant de cette maladie, les premiers symptômes peuvent apparaître avec une forte augmentation des valeurs de glucose (par exemple, de 20 à 10 mmol / l). La catégorie spéciale des patients atteints de diabète sucré, qui sont insensibles à la réduction des sucres, sont les enfants. Ils ne ressentent pas toujours le début de ce processus et, pour les détecter, les parents ou les médecins qui soupçonnent l’apparition de l’hypoglycémie doivent utiliser un glucomètre.

La sévérité des symptômes de diminution de la glycémie peut être divisée en trois niveaux: léger, modéré et sévère.

Les symptômes d'un abaissement facile du taux de sucre à 3,3 mmol / l sont:

  • vertiges et maux de tête;
  • nervosité
  • la faiblesse
  • trembler dans le corps;
  • augmentation de la transpiration;
  • nausée légère;
  • faim sévère;
  • vision floue.

Les symptômes de gravité modérée de l'abaissement du taux de sucre à 2,2 mmol / l sont les suivants:

  • irritabilité
  • incapacité à se concentrer;
  • sensation d'instabilité en position assise ou debout;
  • lenteur de la parole;
  • crampes musculaires;
  • pleurs déraisonnables, agression ou colère.

Les symptômes d'une baisse sévère de la glycémie inférieure à 1,1 mmol / l sont:

  • perte de conscience (coma hypoglycémique);
  • attaque convulsive;
  • accident vasculaire cérébral
  • la mort (dans certains cas).

Parfois, l'abaissement du taux de sucre se produit pendant une nuit de sommeil. Comprenez que la personne endormie a commencé une hypoglycémie, vous pouvez par de tels signes:

  • présence de bruits inhabituels;
  • anxiété
  • une chute accidentelle du lit ou une tentative d'en sortir;
  • marcher dans un rêve;
  • augmentation de la transpiration;
  • rêves cauchemardesques.

Avec une hypoglycémie qui dure la nuit, une personne peut ressentir un mal de tête après un réveil matinal.

Symptômes du syndrome hypoglycémique

Avec une forte diminution de la glycémie chez le patient, le syndrome hypoglycémique se développe. Dans ce cas, les signes d'hypoglycémie augmentent beaucoup plus rapidement qu'avec la diminution habituelle de cet indicateur. C'est pourquoi, pour les premiers secours, chaque patient diabétique doit toujours avoir du sucre ou un bonbon et un stylo-seringue avec du glucagon.

Conditionnellement, l'évolution du syndrome hypoglycémique peut être divisée en 4 phases principales.

La première phase

  • Grande faim;
  • somnolence;
  • la faiblesse
  • hypotension
  • changement d'humeur: des larmes aux plaisirs sans retenue;
  • irritabilité

La deuxième phase

  • Faim intolérable;
  • pâleur;
  • sueurs froides;
  • tachycardie;
  • une sensation de rythme cardiaque;
  • vision floue
  • trembler dans le corps et les membres;
  • un sentiment de peur de la mort.

La troisième phase

  • Un état d'euphorie, similaire à l'intoxication alcoolique;
  • excitation;
  • comportement incontrôlé
  • la disparition d'un sentiment de peur;
  • inadéquation de comportement (jusqu'au refus de prendre des sucreries ou des médicaments quand ils se rendent compte de leur nécessité).

La quatrième phase

  • Tremblement dans tout le corps et convulsions convulsives suivies d'un ajustement convulsif;
  • perte de vision;
  • évanouissement et développement du coma.

Les phases initiales du syndrome hypoglycémique ne sont généralement pas dangereuses pour le cerveau et ne laissent pas de conséquences irréversibles. Avec l'apparition du coma et le manque de soins opportuns et qualifiés, il est possible non seulement de réduire la mémoire et les capacités intellectuelles, mais également l'apparition d'une issue fatale.

Traitement

Pour éliminer les signes d'hypoglycémie, une aide doit être apportée pendant les 10 à 15 premières minutes. Les aliments suivants peuvent éliminer une attaque dans les 5 à 10 minutes:

  • sucre - 1-2 cuillères à café;
  • miel - 2 cuillères à café;
  • caramel - 1-2 pièces;
  • limonade ou autre boisson sucrée - 200 ml;
  • jus de fruit - 100 ml.

Dans la plupart des cas, un traitement aussi rapide contribue à une augmentation rapide de la glycémie et empêche l'apparition de manifestations plus graves de cette affection. Après cela, il est recommandé au patient d'éliminer la cause de l'hypoglycémie (prendre des aliments, abandonner un régime alimentaire débilitant ou mal formulé, prendre une dose importante d'insuline, etc.).

Premiers secours pour le syndrome hypoglycémique

Avec l'apparition du syndrome hypoglycémique, l'état du patient change très rapidement et une assistance doit être fournie immédiatement (même avant l'arrivée de l'équipe ambulancier). Il comprend les activités suivantes:

  1. Poser le patient en position horizontale et lever ses jambes.
  2. Appeler une ambulance en précisant la raison de l'appel.
  3. Enlevez les vêtements sans souffle.
  4. Fournir de l'air frais
  5. Donne à prendre sucré sous forme de boisson.
  6. Si le patient a une perte de conscience, alors il faut le retourner sur son côté (pour éviter le relâchement de la langue et l'asphyxie vomie), et mettre des bonbons (sous forme de sucre, etc.) sur la joue.
  7. S'il y a un tube de seringue avec Glucagon, administrer 1 ml par voie sous-cutanée ou intramusculaire.

L'équipe d'ambulance effectue une injection intraveineuse par jet d'une solution de glucose à 40% et ajuste l'injection goutte à goutte d'une solution de glucose à 5%. Après cela, le patient est transporté dans l'unité de soins intensifs et des injections supplémentaires peuvent être effectuées pendant le déménagement.

Traitement des patients présentant un coma hypoglycémique

Après l'hospitalisation, le patient reçoit deux cathéters: intraveineux et excrétion urinaire. Après cela, les diurétiques sont administrés pour prévenir l'œdème cérébral. Au début, les diurétiques osmotiques (Mannitol ou Mannitol) sont utilisés. Plus tard, les diurétiques d'urgence sont prescrits (furosémide).

L'introduction de l'insuline à courte durée d'action n'est réalisée que sous le contrôle de la glycémie. Ce médicament commence à être utilisé uniquement en présence de valeurs de glucose allant de 13 à 17 mmol / l, car son administration précoce peut provoquer une nouvelle atteinte du syndrome hypoglycémique et du coma.

Un examen du neurologue et du cardiologue de service est effectué sur le patient, qui évalue les paramètres de l'électrocardiogramme et de l'électroencéphalogramme. Les données de ces études permettent de prévoir la récidive possible du coma et d'ajuster le plan de traitement.

Après avoir quitté le coma, le patient est surveillé en permanence et l’endocrinologue corrige les tactiques de son traitement et de son régime, en se basant sur les données obtenues à partir des résultats des études en laboratoire et des études instrumentales. Au dernier stade du traitement, le patient se voit prescrire un traitement de réhydratation et de désintoxication, qui élimine l'acétone dans le sang et régénère le liquide perdu.

accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde ou accident vasculaire cérébral, une diminution de l'intelligence, des changements de personnalité - divers spécialistes étroits de consultation qui peuvent détecter toutes les complications possibles des patients de coma hypoglycémique ont été administrés avant la sortie de l'hôpital.

A quel médecin s'adresser?

Avec l'apparition fréquente de signes d'abaissement de la glycémie, il est nécessaire de consulter un endocrinologue. Pour l'examen du patient, le médecin prescrira les tests de laboratoire et les études instrumentales nécessaires.

Le médecin-endocrinologue Struchkova E. V. parle d'hypoglycémie: